DSI : Comment être serein face à la technologie mobile ? – Par Vincent Leroy, Toshiba

Ce n’est un secret pour personne, la technologie mobile contribue constamment à la flexibilité et à l’efficacité des pratiques de travail des entreprises. La capacité de travailler à distance présente un certain nombre d’avantages pour les entreprises, aussi bien en interne qu’en externe, en permettant à leurs collaborateurs de participer à des vidéos conférences lors de leurs déplacements professionnels, ainsi que de répondre aux besoins des clients où qu’ils soient.

Par conséquent, le travail mobile est en plein essor et cette tendance devrait s’intensifier dans les années à venir. IDC prédit que les trois quarts des effectifs de l’Europe occidentale seront mobiles dans les années à venir. Il est, par conséquent, primordial que les entreprises reconnaissent le besoin d’adopter pleinement les technologies mobiles, non seulement pour fidéliser le personnel et améliorer la satisfaction liée aux lieux de travail, mais aussi pour augmenter la productivité, tout en réalisant des économies sur le long terme.
Cependant, le fait de travailler à distance engendre également de nouveaux défis pour les entreprises, notamment en matière de protection des données professionnelles sensibles. Nous avons mené récemment une enquête auprès de 400 grands décideurs informatiques au Royaume-Uni, en France et en Allemagne, dont plus de la moitié (54 %) ont affirmé que la sécurité des données est l’une de leurs priorités en matière d’investissement informatique.

Les risques liés au travail à distance

Près de deux tiers (62 %) des collaborateurs utilisent actuellement leurs appareils personnels pour travailler à distance. L’inquiétude majeure des responsables informatiques réside dans le fait que ces derniers emportent des données sensibles avec eux lorsqu’ils travaillent à distance, notamment sur des appareils sur lesquels ils n’ont aucun contrôle. Par conséquent, bien que les entreprises explorent les avantages de la technologie mobile, telle que les ordinateurs portables, les tablettes et les appareils hybrides, nombre d’entre elles se retrouvent également confrontées aux nouveaux défis et risques qui y sont associés, si elles n’investissent pas dans des appareils professionnels et ne les gèrent pas de manière appropriée, notamment en matière de sécurité.
Alors que certaines entreprises reconnaissent les risques associés au travail mobile et prennent certaines mesures pour les réduire, il en existe encore un certain nombre qui utilisent les appareils personnels, ne présentant pas les capacités, en termes de sécurité, des appareils professionnels. Cela réduit la capacité à travailler à distance, à accéder aux données de l’entreprise et à augmenter la productivité et l’efficacité.

Les DSI sont confrontés à des défis concernant la flexibilité de travail, tels que la sécurité des données d’entreprise, qui est un combat permanent. Les entreprises présentant des politiques strictes d’utilisation des appareils et des stratégies de gestion de la sécurité ne sont pas à l’abri et ont été également victimes de pertes de données ou de faille de sécurité, ayant pour origine directe le travail à distance. Les DSI devront mettre en place une stratégie sécuritaire qui couvre le travail à distance. En effet, le risque d’erreur humaine reste présent lorsqu’un appareil de l’entreprise est volé ou que les collaborateurs laissent leurs appareils dans les transports.

La mise en place d’une stratégie de travail mobile sécurisée

Les DSI doivent donc mettre en place une stratégie de travail mobile sécurisée pour leur entreprise, afin de contribuer à la satisfaction de l’employé, en l’autorisant à travailler de manière flexible où et quand cela lui convient le mieux. La bonne technologie pour les DSI offrira la mobilité et la fiabilité nécessaires pour permettre la flexibilité des collaborateurs, tout en proposant un niveau élevé de sécurité et assurer la tranquillité d’esprit des entreprises d’aujourd’hui. Il est essentiel que les données professionnelles importantes stockées sur ces appareils ou accessibles depuis leurs réseaux soient protégées et ne soient pas vulnérables aux attaques ou aux interférences de tiers.

L’une des premières défenses consiste à mettre en œuvre des mesures biométriques, telles que les capteurs d’empreinte digitale et la reconnaissance faciale, pouvant être utilisées pour accéder ou déverrouiller des appareils en cas de vol ou de perte. Cependant, davantage de fonctionnalités de sécurité, telles que Trust Platform Module 2.0 peuvent être utilisées pour éviter tout accès aux données des entreprises.
Autre option, Windows Hello et Intel® Authenticate peuvent également faire office de première barrière de sécurité. Ces fonctionnalités optimisent le cryptage et sécurisent les options d’identification, aidant ainsi à la protection des clés et des identifiants stockés, de grande valeur. Toujours dans l’optique d’apporter la tranquillité d’esprit, les entreprises qui achètent un appareil professionnel entièrement fabriqué par la chaine de production Toshiba ont la garantie que leurs appareils sont conçus pour éviter toute interférence de tiers sous traitants, et ce, jusqu’au BIOS.

Ces fonctionnalités intégrées permettent aux membres du personnel de travailler de manière flexible, n’importe où, n’importe quand et sans faire de compromis en termes de sécurité.

Corinne
Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès. Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication. Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?