Quelques raisons pour déménager son Datacenter – Par Frédéric Chomette, Vialis

En fonction de l’importance de l’infrastructure, un projet de déménagement s’étalera sur une durée d’environ six à dix-huit mois depuis la pré étude jusqu’à la bascule finale en production. La complexité́ d’un tel projet reste raisonnable, mais sa réussite devra être sécurisée par la mise en œuvre d’une démarche structurée.

De manière générale, il existe cinq principales raisons pour se lancer dans un projet de déménagement et de restructuration de son Datacenter. Elles se complètent pour constituer une évolution d’ensemble cohérente vers une infrastructure nettement plus compacte, très fortement virtualisée, consommant un minimum d’énergie, ouverte dans les meilleures conditions au Cloud hybride et étendue à deux sites pour offrir un PCA implicite très automatisé :

  1. Mettre en place un PCA dual-site fortement automatisé à bas coût ;
  2. Passer en Cloud hybride dans les meilleures conditions technico-économiques ;
  3. Dissocier les contrats d’hébergement et d’infogérance pour optimiser l’ensemble ;
  4. Réduire le TCO (coût de possession global) du Datacenter ;
  5. Rénover l’urbanisation et le câblage des équipements hébergés dans le Datacenter.

Les meilleures opportunités de déclenchement de ce projet sont notamment l’arrivée à échéance du contrat d’hébergement, le renouvellement d’infrastructure serveur/stockage et enfin la virtualisation des serveurs de bases de données. De manière générale, il apparait que beaucoup de sociétés n’ont pas conscience des opportunités de réductions de coûts – et d’améliorations de qualité – que le déménagement de leur Datacenter leur offrirait.

Un projet de déménagement est-il complexe et coûteux ? comment s’y prendre au mieux ?

Dans tous les cas, il est recommandé de bien planifier son projet et de se faire accompagner par des professionnels ayant un retour d’expérience de projets équivalents pour pouvoir réutiliser les meilleures pratiques établies et éviter les écueils. Cela permet par exemple de partir de l’étude préalable et de l’établissement du bilan économique cible (« business-case », TCO et ROI cible) en passant par les phases de conception, d’urbanisation et de câblage, pour aller jusqu’au pilotage et à la mise en œuvre du nouveau Datacenter ainsi que des opérations de déménagement.
Cet accompagnement qui s’appuie sur des retours d’expériences est une assurance pour réussir son projet. Dans une première étape, il sera par exemple possible d’élaborer le chiffrage de la réduction de coûts que représente, dans le contexte précis d’une entreprise, une externalisation ou le changement d’hébergeur du  Datacenter. Cette première information sera alors un bon indicateur pour choisir de déménager ou non son Datacenter.

Lire l’intégralité du livre blanc.

Related Topics
Author
By
@
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Quelques raisons pour déménager son Datacenter – Par Frédéric Chomette, Vialis

10th mai, 2017

En fonction de l’importance de l’infrastructure, un projet de déménagement s’étalera sur une durée d’environ six à dix-huit mois depuis la pré étude jusqu’à la bascule finale en production. La complexité́ d’un tel projet reste raisonnable, mais sa réussite devra être sécurisée par la mise en œuvre d’une démarche structurée.

De manière générale, il existe cinq principales raisons pour se lancer dans un projet de déménagement et de restructuration de son Datacenter. Elles se complètent pour constituer une évolution d’ensemble cohérente vers une infrastructure nettement plus compacte, très fortement virtualisée, consommant un minimum d’énergie, ouverte dans les meilleures conditions au Cloud hybride et étendue à deux sites pour offrir un PCA implicite très automatisé :

  1. Mettre en place un PCA dual-site fortement automatisé à bas coût ;
  2. Passer en Cloud hybride dans les meilleures conditions technico-économiques ;
  3. Dissocier les contrats d’hébergement et d’infogérance pour optimiser l’ensemble ;
  4. Réduire le TCO (coût de possession global) du Datacenter ;
  5. Rénover l’urbanisation et le câblage des équipements hébergés dans le Datacenter.

Les meilleures opportunités de déclenchement de ce projet sont notamment l’arrivée à échéance du contrat d’hébergement, le renouvellement d’infrastructure serveur/stockage et enfin la virtualisation des serveurs de bases de données. De manière générale, il apparait que beaucoup de sociétés n’ont pas conscience des opportunités de réductions de coûts – et d’améliorations de qualité – que le déménagement de leur Datacenter leur offrirait.

Un projet de déménagement est-il complexe et coûteux ? comment s’y prendre au mieux ?

Dans tous les cas, il est recommandé de bien planifier son projet et de se faire accompagner par des professionnels ayant un retour d’expérience de projets équivalents pour pouvoir réutiliser les meilleures pratiques établies et éviter les écueils. Cela permet par exemple de partir de l’étude préalable et de l’établissement du bilan économique cible (« business-case », TCO et ROI cible) en passant par les phases de conception, d’urbanisation et de câblage, pour aller jusqu’au pilotage et à la mise en œuvre du nouveau Datacenter ainsi que des opérations de déménagement.
Cet accompagnement qui s’appuie sur des retours d’expériences est une assurance pour réussir son projet. Dans une première étape, il sera par exemple possible d’élaborer le chiffrage de la réduction de coûts que représente, dans le contexte précis d’une entreprise, une externalisation ou le changement d’hébergeur du  Datacenter. Cette première information sera alors un bon indicateur pour choisir de déménager ou non son Datacenter.

Lire l’intégralité du livre blanc.

By
@

Pin It on Pinterest

Share This

Share this post with your friends!

backtotop