Prix de la meilleure thèse en marketing 2017 remis à Eloïse Sengès par l’Association Française du Marketing

Eloïse Sengès a reçu le prix de la meilleure thèse de l’Association Française du Marketing pour son travail sur la prise en compte du bien-vieillir, réalisé à l’Université Paris-Dauphine, sous la direction de Denis Guiot.

Les aspirations des séniors ne se résument pas à des préoccupations physiques

Dans son travail doctoral, Eloïse Sengès identifie les objectifs poursuivis par les séniors dans leur quête du bien-vieillir en interrogeant 1500 séniors : des objectifs d’ordre physique (conserver une bonne apparence, pouvoir se déplacer…), sociaux (continuer à prendre soin de ses proches…), psychologiques (vieillir sereinement, s’accepter comme on est…) et financiers (avoir le sentiment de pouvoir faire face aux difficultés financières liées au vieillissement). Elle montre également que la consommation permet de remplir en partie ces objectifs, et que les entreprises doivent prendre en compte la diversité de ces aspirations et ne pas se limiter à l’idée selon laquelle les séniors seraient uniquement en quête d’une autonomie physique.

La silver-économie à l’heure du « bien-vieillir désiré »

Après un parcours de 10 ans chez Cadbury / Kraft Mondelez, dans l’univers ludique et jeune de la confiserie (avec des marques comme Malabar, Hollywood ou La Pie qui Chante), Eloïse Sengès a réorienté sa carrière vers l’enseignement et la recherche en aspirant à s’investir dans un projet de doctorat en marketing « utile socialement ». Sa rencontre avec Denis Guiot, spécialiste de la silver économie, lui a permis de développer un projet poursuivant cet objectif puisque les enjeux du vieillissement dans les économies occidentales sont majeurs. Au plan économique, les séniors représentent une cible importante pour les entreprises mais elles n’arrivent pas à bien capter ou fidéliser cette cible. La grille d’analyse du « bien-vieillir désiré » est un outil au service des entreprises voulant mieux s’adapter aux attentes des séniors. Au plan sociétal, beaucoup de besoins nouveaux émergent auxquels les entreprises ne répondent pas de façon pertinente : les produits proposés aux séniors sont souvent perçus comme trop stigmatisants ou trop techniques. Par exemple, les « colliers d’alerte », bien que très utiles pour les aidants, sont souvent perçus comme un signal de la perte d’autonomie affiché à tous d’où leur sous-emploi. La jeune chercheuse a ainsi collaboré durant tout son travail de thèse avec deux consortiums (ACRA et AMISURE) lui permettant de participer à la conception d’innovations destinées au maintien à domicile des personnes âgées.

« On a besoin de développer une société plus accueillante pour les personnes âgées. C’est un objectif des politiques mais c’est aussi la responsabilité des entreprises. Jusqu’à présent dans notre société, les marques étaient avant tout les partenaires de la jeunesse. L’idée pour demain c’est qu’elles soient aussi les partenaires du bien-vieillir des personnes âgées.»

Corinne
Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès. Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication. Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?