Les élections et la cybersécurité : dernières révélations FireEye iSIGHT

Les équipes d’analystes de FireEye iSIGHT ont identifié de l’activité sur les réseaux sociaux que nous suspectons soutenue par les Russie en support de candidats d’extrême droite dans la perspective des élections nationales en France.

  • Des comptes de réseaux sociaux spécifiques, certains d’entre eux liés à des activités de cyber menace qui se sont produites en prélude aux élections présidentielles américaines en 2016, propagent des messages qui semblent conçues pour éroder la confiance et les alliances occidentales à la fois au sein et entre les pays européens.
  • Notamment, ces comptes propagent des opinions hostiles à l’Union Européenne et à l’OTAN, ainsi que des vues anti immigration et de fausses informations à propos de crimes prétendument commis par des immigrants.

Les activités de ces comptes ont cependant été beaucoup moins importantes en volume autour des élections européennes que celles ayant entouré l’élection présidentielle américaine, bien que nous puissions supposer que ces activités augmentent à l’approche des élections concernées, étant stratégiquement conçue pour générer un maximum d’impact. L’étendue avec laquelle ces activités seront déployées avec succès pour ces élections dépend de la qualité des accès, s’ils existent, que des opérateurs d’intrusion seront capables d’obtenir.

  • Allégations d’attaques non spécifiées : Le 13 février 2017, le parti d’Emmanuel Macron a affirmé que ses bases de données et ses boîtes de messagerie avaient été ciblées par des attaques non spécifiées. Le 19 février 2017, le ministre français des affaires étrangères a souscrit à ces allégations, accusant Moscou d’être derrière ces attaques. Bien que nous ne puissions vérifier ces affirmations, ce ciblage suppose en préalable aux élections françaises serait en cohérence avec l’activité des groupes de menaces en lien avec la Russie en préalable à l’élection américaine pour capturer et divulguer des informations confidentielles.
  • WikiLeaks : A partir du 31 janvier 2017, WikiLeaks a republié des documents à partir de ses archives sur les trois principaux candidats de l’élection présidentielle française : Emmanuel Macron, François Fillon, et Marine Le Pen. Le 16 février 2017, WikiLeaks a commencé à promouvoir des documents qui auraient montré que l’Australie, le Royaume Uni, le Canada et la Nouvelle Zélande ont été chargés par le CIA d’influer sur les élections présidentielles françaises en 2012, et que Marine Le Pen aurait également été ciblée. Nous avons observé des trolls suspectés d’être pro russes retweetant les annonces de Wikileaks.
  • Médias sociaux : Des comptes de médias sociaux ayant précédemment promu des activités liées à des cyber menaces avant les élections américaines ont également promu des messages anti-Macron, y compris des articles diffamatoires publiés par le média Spoutnik soutenu par le gouvernement russe. D’autres comptes montrent une préférence marquée pour Marine Le Pen. Récemment, le responsable de la stratégie digitale du candidat Macron a indiqué que le phénomène des fausses nouvelles et leur propagation sur les medias sociaux qui a été constaté avant l’élection présidentielle américaine commençait à se produire en France.[1]

David Grout, Director Technical – PreSales, South EMEA de FireEye

Corinne
Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès. Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication. Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?