IBM et Red Hat misent sur OpenStack pour le cloud hybride

Cette collaboration simplifie le partage des charges de travail entre infrastructure sur site et le Cloud privé d’IBM.

IBM et Red Hat, Inc. annoncent une collaboration stratégique pour aider les entreprises à profiter des avantages techniques et financiers de la plateforme OpenStack et à étendre facilement leurs charges de travail Red Hat cloud ou virtualisées dans le cloud privé IBM Private Cloud.

En vertu de cette nouvelle collaboration, IBM a obtenu la certification de fournisseur Red Hat Certified Cloud & Service Provider, garante de l’utilisation de Red Hat OpenStack Platform et de Red Hat Ceph Storage à partir d’IBM Private Cloud et de l’accès aux services des deux entreprises. Avec la disponibilité de Red Hat Cloud Access à partir d’IBM Private Cloud, les clients de Red Hat peuvent migrer des portions éligibles d’abonnements à Red Hat Enterprise Linux, Red Hat OpenStack Platform et Red Hat Ceph Storage de leur datacenter vers IBM Private Cloud, permettant ainsi une meilleure utilisation de leurs licences de logiciels Red Hat en complément de l’efficacité et de l’évolutivité d’IBM Cloud, qui couvre déjà plus de 50 datacenters cloud dans le monde.

« Notre collaboration avec IBM vise à aider les entreprises à adopter plus facilement et rapidement le cloud hybride », déclare Radhesh Balakrishnan, directeur général d’OpenStack, Red Hat. « Nos clients qui n’ont pas d’expertise en interne pour administrer une infrastructure OpenStack peuvent désormais utiliser en toute confiance Red Hat OpenStack Platform et Red Hat Ceph Storage en environnement IBM Private Cloud. »

Le grand éditeur de solutions d’administration d’applications en cloud hybride, Cloudsoft, utilise déjà le service en version bêta et déploie ses charges de travail Red Hat Enterprise Linux dans le cloud IBM Private Cloud.

« Nous n’avons rencontré aucune difficulté pour déployer Cloudsoft Application Management Platform (AMP) sur IBM Bluemix Private Cloud avec l’aide de Red Hat », déclare Duncan Johnston-Watt, CEO de Cloudsoft Corporation. « Nous retirons des gains d’efficacité et réalisons des économies en ayant opté pour le cloud public avec les garanties de sécurité et les niveaux accrus de contrôle et de performance d’un environnement de cloud privé. »

Voici quelques-uns des autres avantages des offres conjointes :

  • IBM et Red Hat vont fournir l’infrastructure de cloud hybride pour aider les clients à faire tourner plus efficacement leurs applications cloud au moyen des API OpenStack.
  • Les clients pourront assurer plus rapidement le provisioning de l’infrastructure cloud et, via Red Hat Cloud Access, migrer leurs charges de travail existantes et leurs abonnements Red Hat vers IBM Private Cloud ou utiliser le logiciel et l’infrastructure sur un mode de facturation à l’utilisation.
  • Les entreprises bénéficieront d’une portée et d’une évolutivité accrues pour démarrer localement et monter en charge à l’échelle internationale grâce aux capacités cloud et mieux se conformer aux obligations règlementaires, de résidence des données notamment.

IBM et Red Hat envisagent de commercialiser ensemble les nouvelles offres pour des déploiements en cloud privé, y compris de migration des charges de travail, de reprise après sinistre, d’extension de capacité et de consolidation de datacenter.

« Une majorité de nos clients dans le monde adopte une stratégie cloud-first et opte pour IBM Cloud comme vecteur de leur transformation numérique », déclare Zane Adam, vice-président, IBM Cloud. « La collaboration stratégique entre IBM et Red Hat va permettre au plus grand nombre d’adopter facilement des produits Open Source et le logiciel Cloud OpenStack tout en préservant leurs investissements et en réunissant les conditions de nouvelles opportunités commerciales. »

La commercialisation de Red Hat OpenStack Platform et Red Hat Ceph Storage sur IBM Bluemix Private Cloud est prévue pour la fin mars.

Corinne
Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès. Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication. Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?