Iron Mountain lance un nouveau service de restauration des bandes archivées

Iron Mountain lance RAP (Restauration Assurance Programme) un nouveau service de restauration des bandes archivées

L’identification des fichiers stockés sur tout type de bandes et leur restauration rapide en cas de besoin, en France

Iron Mountain, le spécialiste mondial des solutions de conservation et de gestion de l’information lance un nouveau service de restauration des bandes archivées, baptisé RAP (Restauration Assurance Programme).
Les entreprises ne sont pas toujours en capacité de retrouver et restaurer d’anciennes données archivées sur bande, et pourtant il est souvent nécessaire de le faire, dans l’urgence, suite à un audit, à une procédure judiciaire, à un problème de conformité ou à une requête interne.

La difficulté de retrouver et restaurer d’anciennes données archivées sur bandes

Que le besoin de récupérer des données archivées soit un besoin fréquent ou relativement rare, maintenir la diversité des anciens systèmes de sauvegarde sur bande «juste au cas où» s’avère coûteux. Non seulement le stockage des bandes en interne est onéreux, mais les lecteurs de bandes occupent de l’espace et doivent être maintenus, les licences doivent être renouvelées continuellement et l’expertise dans les systèmes internes anciens risque d’être perdue à tout moment.

Bien souvent, les catalogues de bandes sont incomplets ou comportent des erreurs, et le service informatique doit alors consacrer un temps onéreux à identifier et restaurer les bandes. Cette tâche relevant rarement d’une compétence majeure, elle se traduit par une interruption significative des efforts et des ressources que le personnel informatique consacre dans le cadre de ses responsabilités clés.
De plus, les entreprises dépensent des sommes considérables pour maintenir la variété des systèmes de gestion et de restauration de bandes (équipement, logiciels et licences) dont elles ont généralement hérité au fil des années par leur croissance, et les fusions/acquisitions.

L’identification rapide de quels fichiers figurent sur les bandes sans devoir les restaurer

A l’heure du big data, les données se chiffrent par téraoctets ou bien souvent par pétaoctets. Elles sont stockées sur des milliers de bandes, il est alors difficile de retrouver les données dont on a précisément besoin. Les catalogues de bandes sont multiples, incomplets ou différents. Pour retrouver les données voulues, les bandes sont souvent toutes restaurées. Grâce au nouveau service RAP d’Iron Mountain, les bandes sont identifiées pour savoir quels fichiers y figurent, sans devoir les restaurer pour tout vérifier.

L’extraction des fichiers désirés, quelque soit le format des bandes

En plus de l’identification du contenu des bandes, Iron Mountain peut en extraire les fichiers à la demande, rapidement, efficacement et à moindre coût. Ce service évite un surcroît de travail considérable au service informatique, qui devra identifier l’environnement de sauvegarde sur bande adéquat, retrouver les anciens lecteurs de bandes et appréhender des interfaces et des processus de restauration qu’il ne maîtrise peut être plus.

Le stockage des bandes dans des conditions optimum

Les bandes sont conservées dans des espaces dédiés en France, avec détection de chaleur, de fumée et caméras, à une température entre 18°et 22° et une hygrométrie contrôlée entre 45 et 55%. Les accès sont contrôlés par cartes magnétiques avec une télésurveillance 24/7 reliée à un central d’appel.

Les obligations juridiques de conservation des données

Les entreprises doivent se conformer aux obligations de restauration de données après l’arrêt et le changement de logiciel de sauvegarde ou par exemple lors de la restauration de la boîte au lettre d’un utilisateur via bande d’archive nécessitant d’avoir le matériel ou le logiciel disponible.

« Des documents papier et maintenant aux fichiers numériques stockés sur chaque type de bande ou de disque, Iron Mountain intervient dans le stockage, la protection, l’extraction et la gestion de l’information du début à la fin de son cycle de vie : de sa création à sa destruction. De quoi être assuré de pouvoir répondre à toutes les demandes d’investigation urgentes, d’économiser de l’argent et de se concentrer exclusivement sur son cœur de métier », déclare Arnaud Revert, Président-Directeur Général d’Iron Mountain France

Corinne
Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès. Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication. Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?