Jacques FELDMAR prend la direction des activités systèmes connectés du Groupe Viveris

Route

« Il ne s’agit pas d’un nouveau marché pour le groupe Viveris, qui développe des systèmes connectés pour l’industrie depuis près de 30 ans et dispose d’un référentiel et d’un capital métier important. L’objectif est de structurer une offre autour de compétences reconnues et d’adresser de nouveaux marchés aujourd’hui à la recherche de solutions métier ».

Un projet « objet connecté » est un projet d’objet communiquant et de systèmes d’information intégrés, indissociables, qui ne peuvent être appréhendés de façon unitaire. Nous constatons que les sociétés qui prennent le virage des objets connectés sont aujourd’hui fréquemment confrontées à la nécessité de fédérer tout un ensemble de métiers et de savoir faire souvent nouveaux.

Ces entreprises doivent également aborder de nouvelles problématiques juridiques et réglementaires en portant la responsabilité de mise sur le marché d’objets normés et de services connectés en garantissant un niveau d’autonomie, de compétitivité et de qualité de service importants. De plus, la sécurité doit être assurée d’un bout à l’autre du système. La grande quantité de données remontée par les objets connectés nécessite aussi de comprendre les informations pertinentes, de les extraire, les analyser et les présenter pour les rendre actionnables par les utilisateurs. Ces entreprises doivent enfin, là où elles raisonnaient traditionnellement en nombre d’utilisateurs et volume de données stockées, intégrer le nombre d’objets à opérer et construire des architectures et des modèles de facturation adaptés aux coûts associés et aux marchés cibles.

Pour ces projets d’innovation, souvent stratégiques pour l’entreprise, l’appel à un écosystème constitué de multiples acteurs constitue un risque direct, y compris en phase de preuve de concept. Le groupe Viveris fait bénéficier ses clients d’un positionnement unique, regroupant au sein d’une même unité toutes les expertises nécessaires à la réalisation d’un projet d’objet connecté. Du conseil à la gestion des plateformes de service, Viveris répond à l’ensemble des problématiques des systèmes connectés. Viveris capitalise sur ses travaux de recherche, qui se traduit pour nos clients par des approches innovantes, éprouvées, tant en termes de technologies et d’architectures que de modèles économiques. Ces 3 dernières années, 80% du budget R&D de Viveris a été consacré aux systèmes connectés. En 2015, Viveris est engagé sur trois projets de recherche européens : Comosef, Physiodom et Scoop.

À propos de Jacques FELDMAR

Jacques a fait des études scientifiques puis une thèse en analyse d’images médicales à l’Institut National de Recherche en Informatique et Automatique (INRIA). Il est Docteur à l’Ecole Polytechnique. Après avoir été Chercheur à l’Université d’Oxford, il a fondé Mirada en 1997, une entreprise développant une station de diagnostic pour les radiologues intégrée au système informatique hospitalier. Suite au rachat de Mirada par Siemens en 2003, Jacques a rejoint OBS Medical une entreprise spécialisée dans le suivi des maladies chroniques par téléphone mobile, la fusion de capteurs et la détection d’anormalités pour la surveillance à distance de patients et de moteurs d’avions. De retour en France en 2011, Jacques a travaillé avec le CNRS et l’INSERM sur la reconnaissance vocale, la télétransmission et l’analyse de signaux physiologiques de sportifs. Début 2013, il a rejoint Intrasense (www.intrasense.fr) comme Directeur marketing et produit. Un des principaux challenges a été de transformer le logiciel PC en une solution cloud zero footprint, ergonomique, scalable, respectant les standards et les normes du domaine tout en garantissant la sécurité et la confidentialité des données…

Author
By
@coesteve1

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Jacques FELDMAR prend la direction des activités systèmes connectés du Groupe Viveris

Route 7th décembre, 2015

« Il ne s’agit pas d’un nouveau marché pour le groupe Viveris, qui développe des systèmes connectés pour l’industrie depuis près de 30 ans et dispose d’un référentiel et d’un capital métier important. L’objectif est de structurer une offre autour de compétences reconnues et d’adresser de nouveaux marchés aujourd’hui à la recherche de solutions métier ».

Un projet « objet connecté » est un projet d’objet communiquant et de systèmes d’information intégrés, indissociables, qui ne peuvent être appréhendés de façon unitaire. Nous constatons que les sociétés qui prennent le virage des objets connectés sont aujourd’hui fréquemment confrontées à la nécessité de fédérer tout un ensemble de métiers et de savoir faire souvent nouveaux.

Ces entreprises doivent également aborder de nouvelles problématiques juridiques et réglementaires en portant la responsabilité de mise sur le marché d’objets normés et de services connectés en garantissant un niveau d’autonomie, de compétitivité et de qualité de service importants. De plus, la sécurité doit être assurée d’un bout à l’autre du système. La grande quantité de données remontée par les objets connectés nécessite aussi de comprendre les informations pertinentes, de les extraire, les analyser et les présenter pour les rendre actionnables par les utilisateurs. Ces entreprises doivent enfin, là où elles raisonnaient traditionnellement en nombre d’utilisateurs et volume de données stockées, intégrer le nombre d’objets à opérer et construire des architectures et des modèles de facturation adaptés aux coûts associés et aux marchés cibles.

Pour ces projets d’innovation, souvent stratégiques pour l’entreprise, l’appel à un écosystème constitué de multiples acteurs constitue un risque direct, y compris en phase de preuve de concept. Le groupe Viveris fait bénéficier ses clients d’un positionnement unique, regroupant au sein d’une même unité toutes les expertises nécessaires à la réalisation d’un projet d’objet connecté. Du conseil à la gestion des plateformes de service, Viveris répond à l’ensemble des problématiques des systèmes connectés. Viveris capitalise sur ses travaux de recherche, qui se traduit pour nos clients par des approches innovantes, éprouvées, tant en termes de technologies et d’architectures que de modèles économiques. Ces 3 dernières années, 80% du budget R&D de Viveris a été consacré aux systèmes connectés. En 2015, Viveris est engagé sur trois projets de recherche européens : Comosef, Physiodom et Scoop.

À propos de Jacques FELDMAR

Jacques a fait des études scientifiques puis une thèse en analyse d’images médicales à l’Institut National de Recherche en Informatique et Automatique (INRIA). Il est Docteur à l’Ecole Polytechnique. Après avoir été Chercheur à l’Université d’Oxford, il a fondé Mirada en 1997, une entreprise développant une station de diagnostic pour les radiologues intégrée au système informatique hospitalier. Suite au rachat de Mirada par Siemens en 2003, Jacques a rejoint OBS Medical une entreprise spécialisée dans le suivi des maladies chroniques par téléphone mobile, la fusion de capteurs et la détection d’anormalités pour la surveillance à distance de patients et de moteurs d’avions. De retour en France en 2011, Jacques a travaillé avec le CNRS et l’INSERM sur la reconnaissance vocale, la télétransmission et l’analyse de signaux physiologiques de sportifs. Début 2013, il a rejoint Intrasense (www.intrasense.fr) comme Directeur marketing et produit. Un des principaux challenges a été de transformer le logiciel PC en une solution cloud zero footprint, ergonomique, scalable, respectant les standards et les normes du domaine tout en garantissant la sécurité et la confidentialité des données…

By
@coesteve1
backtotop