Enquête conjoncturelle CINOV-IT du 2ème semestre 2013

Question

De cette étude auprès du panel de TPE et PME du Numérique, faisant principalement partie du syndicat CINOV-IT et de ses associations affiliées, ou du club IT PARTNERS, on peut tirer quelques enseignements

Les délais de paiement s’allongent, côté fournisseur comme côté client : la situation de trésorerie est donc a priori encore plus tendue que l’année dernière …

  • Malgré cela, le CA 2013 et les prévisions de CA sont plutôt en hausse.
  • Les TPE et PME du Numérique continuent d’embaucher ou de prévoir d’embaucher (environ ¼ d’entre elles), et de très peu débaucher, la plupart du temps en CDI.
  • C’est bien la preuve (s’il en fallait encore) que c’est dans les TPE et PME du Numérique que se trouve une grande partie des solutions au problème de l’emploi …

Pour ce qui concerne l’accès et le fonctionnement des marchés privés, les réponses aux nouvelles questions insérées dans cette enquête semestrielle montrent que :

  • Pour la majorité de nos entreprises (67%), les marchés privés constituent plus de 50% de leur business, d’où l’importance du bon fonctionnement de ces marchés pour les TPE PME du Numérique.
  • Seules 37% des entreprises interrogées sont référencées chez les donneurs d’ordre, il y a une belle marge de progression ! Ce qui est conforté par le jugement porté sur l’accès à ces marchés (accès jugé difficile par 69% des répondants.
  • Peu d’entreprises ont été dé-référencées (15%).
  • Les blocages au référencement, c’est-à-dire les explications fournies aux entreprises pour justifier le non-référencement sont essentiellement « un dossier juridique trop complexe » et « un CA trop élevé requis ». Par contre, le taux de dépendance est mentionné seulement dans 9% des cas.
  • La majorité des entreprises (65%) travaille en premier niveau de sous-traitance, c’est-à-dire directement sous le fournisseur principal, on note toutefois qu’un quart des entreprises interrogées intervient en deuxième ou troisième niveau de sous traitance.
  • Ces chiffres dénotent un fonctionnement des marchés peu favorable aux TPE-PME, qui représentent en France plus de 90% de la population d’entreprises et justifient d’autant plus l’action menée par CINOV IT depuis 3 ans pour optimiser les relations acheteurs/TPE PME du Numérique (Charte des relations interentreprises, médiation collective, partenariat CDAF…)

Les réponses apportées aux questions sur les délais de paiement indiquent que :

  • dans la moitié des cas, les délais de paiement se situent entre 30 et 45 jours,
  • dans un tiers des cas, on dépasse les 45 jours.

Pour ce qui concerne le Cloud, il apparait que :

  • plus de 40% des entreprises interrogées se sont déjà lancées dans le Cloud, avec le sentiment d’un effet incontournable, pour répondre aux demandes de leurs clients ou pour diversifier leur offre.
  • plus de 50 % ne se sentent pas concernées (38%) ou pas intéressées pour l’instant (7 + 3 + 12% ) …
  • l’activité Cloud est très disparate pour ceux qui s’y sont intéressés : (IAAS 8% / PAAS 6% / édition SAAS 13% /revente SAAS 11% / sécurité 12% / autre 8% …)

Enfin, plus d’un ¼ des sociétés concernées a dû changer son business modèle.

En conclusion, les réalisations de 2013 et les prévisions pour 2014 sont jugées « bonnes » ou « moyennes » pour plus de 2/3 des TPE/PME, avec un bon moral pour la même proportion, même si les affaires sont dures et la crise bien encore présente.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Enquête conjoncturelle CINOV-IT du 2ème semestre 2013

Question 10th février, 2014

De cette étude auprès du panel de TPE et PME du Numérique, faisant principalement partie du syndicat CINOV-IT et de ses associations affiliées, ou du club IT PARTNERS, on peut tirer quelques enseignements

Les délais de paiement s’allongent, côté fournisseur comme côté client : la situation de trésorerie est donc a priori encore plus tendue que l’année dernière …

  • Malgré cela, le CA 2013 et les prévisions de CA sont plutôt en hausse.
  • Les TPE et PME du Numérique continuent d’embaucher ou de prévoir d’embaucher (environ ¼ d’entre elles), et de très peu débaucher, la plupart du temps en CDI.
  • C’est bien la preuve (s’il en fallait encore) que c’est dans les TPE et PME du Numérique que se trouve une grande partie des solutions au problème de l’emploi …

Pour ce qui concerne l’accès et le fonctionnement des marchés privés, les réponses aux nouvelles questions insérées dans cette enquête semestrielle montrent que :

  • Pour la majorité de nos entreprises (67%), les marchés privés constituent plus de 50% de leur business, d’où l’importance du bon fonctionnement de ces marchés pour les TPE PME du Numérique.
  • Seules 37% des entreprises interrogées sont référencées chez les donneurs d’ordre, il y a une belle marge de progression ! Ce qui est conforté par le jugement porté sur l’accès à ces marchés (accès jugé difficile par 69% des répondants.
  • Peu d’entreprises ont été dé-référencées (15%).
  • Les blocages au référencement, c’est-à-dire les explications fournies aux entreprises pour justifier le non-référencement sont essentiellement « un dossier juridique trop complexe » et « un CA trop élevé requis ». Par contre, le taux de dépendance est mentionné seulement dans 9% des cas.
  • La majorité des entreprises (65%) travaille en premier niveau de sous-traitance, c’est-à-dire directement sous le fournisseur principal, on note toutefois qu’un quart des entreprises interrogées intervient en deuxième ou troisième niveau de sous traitance.
  • Ces chiffres dénotent un fonctionnement des marchés peu favorable aux TPE-PME, qui représentent en France plus de 90% de la population d’entreprises et justifient d’autant plus l’action menée par CINOV IT depuis 3 ans pour optimiser les relations acheteurs/TPE PME du Numérique (Charte des relations interentreprises, médiation collective, partenariat CDAF…)

Les réponses apportées aux questions sur les délais de paiement indiquent que :

  • dans la moitié des cas, les délais de paiement se situent entre 30 et 45 jours,
  • dans un tiers des cas, on dépasse les 45 jours.

Pour ce qui concerne le Cloud, il apparait que :

  • plus de 40% des entreprises interrogées se sont déjà lancées dans le Cloud, avec le sentiment d’un effet incontournable, pour répondre aux demandes de leurs clients ou pour diversifier leur offre.
  • plus de 50 % ne se sentent pas concernées (38%) ou pas intéressées pour l’instant (7 + 3 + 12% ) …
  • l’activité Cloud est très disparate pour ceux qui s’y sont intéressés : (IAAS 8% / PAAS 6% / édition SAAS 13% /revente SAAS 11% / sécurité 12% / autre 8% …)

Enfin, plus d’un ¼ des sociétés concernées a dû changer son business modèle.

En conclusion, les réalisations de 2013 et les prévisions pour 2014 sont jugées « bonnes » ou « moyennes » pour plus de 2/3 des TPE/PME, avec un bon moral pour la même proportion, même si les affaires sont dures et la crise bien encore présente.

By
@coesteve1
backtotop