Enchères live : le succès des ventes en ligne soutenu par Innexa

Les ventes aux enchères, à suivre essentiellement en live en ce moment, attirent un nouveau public et rencontrent un énorme succès. Le secteur a même progressé de 12 % en 2020 avec plus de 3 milliards d’euros de CA. Pour les acheteurs, les plateformes représentent une opportunité d’avoir une belle visibilité des lots avec de nombreuses photos zoomables. Pour les commissaires-priseurs, en plus d’économies sur les coûts d’impression et d’expédition des catalogues papier, c’est l’occasion de digitaliser leur process pour fluidifier les ventes. Partenaire technologique depuis 30 ans de 25% des commissaires-priseurs et salles des ventes, Innexa, filiale de l’ESN Isatech, impulse ces évolutions avec sa solution Enchères SVV sans cesse renouvelée. Témoignage de la maison Chativesle qui l’utilise depuis 2000.

Du dépôt du vendeur à la remise à l’acheteur

A l’hôtel des ventes situé à Reims, la solution Enchères est devenue essentielle. Les sept salariés de la maison Chativesle, qui organise 75 à 120 ventes par année, en font un usage qui leur est propre. Le commissaire-priseur peut réaliser les inventaires et référencer informatiquement les lots, leur estimation et envoyer les réquisitions, aussi appelées mandats, aux vendeurs.

Les catalogues de chaque vente, live ou physique, y sont également préparés grâce à une fonctionnalité photorama simple d’utilisation. Tout au long du processus de vente, les équipes administratives l’utilisent pour établir les procès-verbaux, pendant la vente, éditer les bordereaux des acheteurs et effectuer les règlements vendeurs.

Une digitalisation des process qui simplifie le déroulement des ventes, notamment des ventes live, comme l’explique Me Alban Gillet, à la tête de Chativesle Maison de ventes : “J’ai constaté une amélioration des ordres d’achats et de téléphone, lorsque les acheteurs demandent à être appelés lors du passage d’un lot. Avant, je compilais toutes ces informations sur un document Word. Le faire directement sur Enchères SVV aujourd’hui nous facilite la tâche”.

Une réponse aux attentes des clients et aux obligations réglementaires de la profession

La solution permet aussi de procéder à une gestion fine des préférences de contacts. “Je peux créer, étoffer et utiliser des fichiers clients en fonction des spécialités et des diverses thématiques défendues et représentées par l’étude. Celles-ci vont des bouteilles de vin, au mobilier, aux objets d’art en passant par les jouets anciens, les timbres postaux et les tableaux. Toute personne qui a acheté dans une vente est enregistrée sur un fichier et sera prévenue de la future tenue d’une vente de la même spécialité”, indique Me Alban Gillet.

Au-delà des ventes, le commissaire-priseur a aussi fait le choix de gérer la comptabilité de l’étude, auparavant effectuée sur un logiciel externe, via Enchères SVV pour un suivi de bout en bout.

Les équipes d’Innexa, s’adaptent continuellement aux évolutions du métier des commissaires-priseurs, ainsi qu’aux réglementations qui s’appliquent à la profession. “Nous avons récemment eu besoin d’intégrer au logiciel le nouveau tarif légal issu de la loi Macron s’appliquant à nos frais vendeurs et acheteurs. L’équipe Innexa a fait preuve de réactivité à cette occasion”, détaille Me Alban Gillet.

Morgane Palomo
Diplômée d'un master un brand management marketing, sa curiosité et sa soif de savoir ne sont étanchées. De nature créative, elle a su diversifier ses expériences. De la création graphique, à l'événementiel en passant par la communication interne et le marketing digital, elle s’est construit un savoir pluriel et avant tout polyvalent.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?