Collaboration et gouvernance de projets : Bonitasoft crée un nouveau standard en matière d’automatisation de processus « open-source »

La nouvelle plateforme Bonita DPA* offre à la fois des fonctionnalités en termes de programmation visuelle et des capacités de codage uniques

Bonitasoft, société spécialisée dans l’automatisation de processus digitalisés « open-source », annonce une initiative technologique majeure en matière d’automatisation de processus. Afin de satisfaire les attentes des entreprises mondiales et de leurs départements informatiques, Bonitasoft leur offre plus de transparence en matière de collaboration et de gouvernance lors de la mise en œuvre de projets. Cette nouvelle version de sa plateforme embarque ainsi un nombre inédit de nouvelles fonctionnalités.

L’automatisation des processus reste un défi majeur pour les entreprises, ainsi que pour leurs équipes opérationnelles et informatiques, lors du déploiement de ce type de projets. Dans l’environnement de travail digitalisé actuel, répondre aux exigences des projets les plus critiques nécessite une coopération totale et un travail d’équipe entre les services informatiques et les autres services et ce, d’un bout à l’autre des projets. Toutefois, la tendance actuelle qui consiste à opter pour des solutions « low code » afin de donner toujours plus d’indépendance aux « citizen developers » peut biaiser la collaboration et être source de problèmes de gouvernance et de maintenance. L’établissement de règles constitue donc pour tous un engagement à la responsabilisation et au respect mutuel, tout comme la mise en place d’alertes automatisées et ce, quels que soient les projets.

Avec cette version 2021.1, Bonitasoft a unifié les outils de développement entre les versions open source et payante de sa plateforme, afin de permettre aux équipes et aux organisations en charge de l’automatisation de processus d’adopter et d’utiliser une technologie « open-source » qui s’adapte à leurs besoins individuels en matière de gouvernance de projet.

Bonitasoft offre ainsi une alternative pour réduire le fossé qui sépare le travail des développeurs professionnels et celui des équipes opérationnelles, en intégrant au sein de la même plateforme programmation visuelle et codage. De la conception du projet à la production, en passant par le suivi et toutes les étapes d’amélioration continue, une réelle collaboration est désormais possible entre toutes les équipes engagées dans un projet d’automatisation des processus. Cette approche « low code » unique au sein d’une plateforme DPA permettra aux développeurs professionnels d’externaliser le code et de continuer à utiliser leurs propres outils, tout en s’assurant d’une collaboration et d’une gouvernance de projet fluide avec les « citizen developers » qui, pour leur part, pourront tirer parti des fonctionnalités de programmation visuelle de Bonita.

Parallèlement à la sortie de cette version, Bonitasoft annonce la mise à disposition de nouveaux services « clés en main » à destination des équipes de production, avec pour objectif d’accélérer la mise en œuvre des projets et les mises à jour. Ces packages viennent compléter la nouvelle version de la plateforme, qui comprend des fonctionnalités supplémentaires en termes de sécurisation, de dimensionnement, de surveillance et d’amélioration. Bonita Enterprise – déployable sur site ou dans le cloud – constitue donc une opportunité idéale pour démarrer rapidement un premier projet et évoluer vers la dernière version de la plateforme.

« Comme nous l’avons fait il y a 12 ans en matière de BPM, nous souhaitons utiliser la DPA (Digital Process Automation) comme un véritable levier pour démocratiser et accélérer l’adoption des processus automatisés. Et ce faisant, nous voulons simplifier les écarts et les mises à jour entre nos versions gratuite « Community » et payante « Enterprise », déclare Miguel Valdés Faura, fondateur et PDG de Bonitasoft. « L’open source est depuis toujours au cœur de notre ADN et nous souhaitons que tout un chacun puisse construire un projet d’automatisation sur notre plateforme. »

Les capacités de programmation visuelle de Bonita comprennent la modélisation des processus à l’aide de la norme BPMN2, un éditeur graphique avec guidage et auto-complétion, un référentiel partagé et de multiples options pour définir et appliquer des règles opérationnelles, y compris celles destinées à soutenir la gouvernance du projet. Des assistants et des fenêtres d’orientation aident l’utilisateur professionnel à effectuer un certain nombre de configurations techniques, comme des connecteurs à Salesforce CRM, UIPath RPA, SAP, de nombreuses bases de données (dont Oracle) et bien d’autres nouveautés.

Pour les développeurs, Bonita offre des capacités de codage étendues grâce à des archétypes (modèles de codage ou gabarits). Ils pourront ainsi étendre leur projet d’automatisation et intégrer la plateforme à d’autres systèmes d’information de l’entreprise : en s’appuyant notamment sur REST et sur des connecteurs personnalisés, en personnalisant les interfaces utilisateur et plus encore. Cette distinction permet aux équipes de développement de coder des extensions en dehors de Bonita, mais surtout d’être libres d’utiliser les outils métier avec lesquels elles travaillent plus efficacement au lieu de se limiter aux seuls outils fournis nativement avec Bonita.

En plus des nouveaux kits de développement logiciel qui permettent aux développeurs de créer et de tester des points d’extension, les utilisateurs de Bonita peuvent désormais réutiliser et étendre le portail Bonita au sein même de leurs applications. Cette interface utilisateur a été divisée en deux applications (User App, Admin App), toutes deux pouvant être utilisées en l’état ou personnalisées avec l’UIDesigner fourni en natif.

Aurelio Daniel Pérez González, ingénieur chez Atos, déclare : « Cette nouvelle version est entièrement basée sur la simplicité : qu’il s’agisse des différents niveaux de licence proposés, des fonctionnalités par défaut, de ce qui est réellement offert et à quel prix. Pour nous, en tant que partenaire, le Coin des experts nous offre un accès illimité aux experts techniques de Bonitasoft, nous assurant de leur soutien dès que nécessaire. Enfin, l’atout majeur de cette version repose sur le fait que les fonctionnalités de développement sont identiques dans Enterprise et Community, donc compatibles dans les deux environnements, assurant le client final que toute modification de licence ne viendra pas impacter le travail effectué au préalable. »

*DAP : Digital Process Automation

Forrester décrit le « DPA-deep » comme une automatisation qui transforme et améliore en profondeur un processus métier. En raison de sa complexité, il faut des spécialistes IT qualifiés pour la mettre en œuvre et pour suivre son évolution, afin de permettre une amélioration continue du processus.

De l’autre côté, le « DPA-wide » vise à « démocratiser la conception des processus au-delà de petits groupes de développeurs hautement qualifiés pour l’ouvrir aux utilisateurs métier ». Forrester note logiquement que comme ces projets « doivent être gérés par les métiers », ils ne peuvent reposer que « sur des plateformes low-code et des méthodes agiles ».

Morgane Palomo
Diplômée d'un master un brand management marketing, sa curiosité et sa soif de savoir ne sont étanchées. De nature créative, elle a su diversifier ses expériences. De la création graphique, à l'événementiel en passant par la communication interne et le marketing digital, elle s’est construit un savoir pluriel et avant tout polyvalent.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?