Carbon Black publie pour la seconde fois un rapport sur les cybermenaces en France

Le rapport révèle une confiance défensive en hausse malgré un niveau soutenu des menaces. 90 % des entreprises françaises interrogées signalent des violations principalement dues à des campagnes d’hameçonnage

Carbon Black, le leader des solutions Cloud de sécurisation des terminaux, publie son second rapport sur l’état des menaces en France, au terme d’une étude menée auprès de 250 DSI, directeurs techniques et directeurs de la sécurité en France. Les résultats montrent que l’environnement des menaces est soutenu et sophistiqué, et que la première cause de violation des données sont les attaques par hameçonnage.

Principales conclusions de l’étude menée auprès des entreprises françaises :

  • 90 % des répondants indiquent avoir subi une violation de données au cours des 12 derniers mois ;
  • 87 % signalent une augmentation du volume des attaques au cours des 12 derniers mois ;
  • 89 % déclarent que les cyberattaques étaient de plus en plus sophistiquées ;
  • 94 % se sont dites inquiètes concernant la sécurité informatique des projets de transformation numérique et du déploiement du réseau 5G ;
  • 86 % se déclarent plus confiantes dans leur capacité à repousser les cyberattaques qu’elles ne l’étaient il y a 12 mois ;
  • 94 % affirment que le « threat hunting » avait amélioré leurs défenses ;
  • 95 % des entreprises françaises prévoient d’augmenter leur budget sécurité au cours des 12 prochains mois.

« L’analyse des résultats de notre second rapport sur l’état des menaces en France révèle que les entreprises s’adaptent à la « nouvelle normalité » que constituent les cyberattaques soutenues et sophistiquées », déclare Rick McElroy, directeur du service des stratégies de sécurité de Carbon Black.«  Mieux sensibilisées aux menaces externes et aux risques de conformité, les entreprises sont également plus enclines à gérer les cyberrisques en amont, conscientes de l’impact financier et de l’atteinte à la réputation qu’entraînent les violations. »

Le dernier rapport de Carbon Black fait état d’une nette augmentation du nombre de violations causées par les attaques de type hameçonnage en France par rapport à l’étude précédente, et précise que les auteurs de menaces prennent pour cible le maillon faible de la chaîne de sécurité, à savoir les utilisateurs.

47,5 % des entreprises françaises interrogées ont constaté un préjudice financier associé à des violations et 18,5 % d’entre elles ont qualifié ce préjudice de grave. Et sur les 74 % qui ont affirmé avoir subi une atteinte à leur réputation, 24 % ont qualifié cette atteinte de grave, et seulement 20 % indiqué une absence totale d’impact.

Une confiance défensive en hausse

Les entreprises françaises qui ont participé à l’étude se sont déclarées plus confiantes dans leur capacité à repousser les cyberattaques qu’elles ne l’étaient il y 12 mois. 44 % se sont dites un peu plus confiantes, mais 42 % se sont dites beaucoup plus confiantes.

« Au fur et à mesure que le secteur de la cyberdéfense gagne en maturité, les entreprises sont mieux informées des outils qui sont à leur disposition et des tactiques qu’elles peuvent employer pour lutter contre les cyberattaques », précise Rick McElroy.« Nous pensons que cette hausse de confiance est révélatrice d’un changement du rapport des forces en faveur de la défense, qui agit davantage en amont pour anticiper et neutraliser les menaces que par le passé. »

Ce sentiment est conforté par le fait que 94 % des entreprises françaises ont signalé un renforcement avéré de leur défense grâce au threat hunting et que 83 % ont trouvé des preuves de cyberattaques au cours d’exercices de threat hunting. Par ailleurs, le fait que 95 % des entreprises françaises interrogées aient affirmé qu’elles prévoyaient d’augmenter leur budget cybersécurité au cours des 12 prochains mois atteste d’une prise de conscience des bénéfices d’investir dans la cybersécurité.

Des inquiétudes face à la transformation numérique, au déploiement de la 5G et à la pénurie de cybercompétences

Sur la question de la sécurité autour de la mise en œuvre et de la gestion des programmes de transformation numérique et de déploiement de la 5G, 94 % des entreprises interrogées ont des inquiétudes. 33,5 % pensent que ces développements vont offrir des méthodes de cyberattaque plus efficaces et plus destructrices.

Cliquez ici pour télécharger le résumé français complet.

Morgane Palomo
Diplômée d'un master un brand management marketing, sa curiosité et sa soif de savoir ne sont étanchées. De nature créative, elle a su diversifier ses expériences. De la création graphique, à l'événementiel en passant par la communication interne et le marketing digital, elle s’est construit un savoir pluriel et avant tout polyvalent.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?