in

Près de la moitié des marques reconnaissent perdre des ventes à cause de la contrefaçon | MarkMonitor

Une sur trois fait état d’une perte supérieure à 10 %

Une nouvelle étude de MarkMonitor, leader mondial de la protection des marques d’entreprise, révèle que près de la moitié (47 %) des marques perdent des ventes en raison de la contrefaçon ou du piratage. Parmi celles-ci, une sur trois fait état d’une perte supérieure à 10 %.

Toujours selon cette étude, 58 % des entreprises interrogées estiment que la protection des marques va devenir de plus en plus difficile dans les cinq années qui viennent, les difficultés provenant notamment de l’intelligence artificielle, du Dark Web et de la réalité augmentée.

En outre, 41 % des marques indiquent constater d’ores et déjà une recrudescence des abus, tandis que 38 % pensent qu’elles seront davantage exposées à un manque à gagner imputable aux contrefaçons dans les cinq prochaines années.

« La question de la protection des marques a toujours représenté un défi pour les entreprises et revêt une importance croissante face à la multiplication des menaces de contrefaçon, de piratage, de cybersquatting et d’autres abus de marque », commente Chrissie Jamieson, VP Marketing de MarkMonitor. « D’après notre étude, la protection des marques va continuer de se complexifier et il est donc vital pour les entreprises d’adapter leurs approches en conséquence. »

« La protection d’une marque implique bien plus que d’en prendre soin », explique Chrissie Jamieson. « Il est en effet crucial d’entretenir la confiance de la clientèle et de protéger les consommateurs contre les dangers de la contrefaçon et de la cybercriminalité. C’est ce que reflète notre étude, montrant que l’objectif primordial des stratégies de protection des marques consiste à veiller à la sécurité de leurs clients. »

L’étude a été réalisée en novembre 2017, pour le compte de MarkMonitor, par le cabinet d’étude de marché indépendant Vitreous World, en Allemagne, au Danemark, en Espagne, aux Etats-Unis, en France, en Italie, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en Suède. Elle avait pour objectif d’examiner les attitudes et perceptions des décideurs marketing concernant la protection des marques sur Internet, ainsi que les défis auxquels ils font face et l’état du secteur.

Pour lire l’étude complète, rendez-vous sur https://www.markmonitor.com/b2b-barometer-2018

© 2018 MarkMonitor Inc. Tous droits réservés. MarkMonitor est une marque déposée de MarkMonitor Inc., une marque de Clarivate Analytics. Toutes les autres marques citées sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

Written by Corinne

Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès.
Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication.
Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.