Les attentats du 13 novembre : la sécurité deux ans après

A quelques jours du deuxième anniversaire des attaques terroristes qui ont eu lieu à Paris dans la soirée du 13 novembre 2015, la sécurité des villes reste un sujet majeur.

Il y a deux ans, Paris faisait l’objet de plusieurs attaques terroristes simultanées. Que ce soit devant le stade de France dans les rues du 10 et 11ème arrondissement ou dans une salle de spectacle, ce triste vendredi 13 a fait des centaines de victimes.

Au cours de cette nuit d’horreur de nombreuses mesures ont été prises en urgence afin de de contrer le danger et protéger les populations, non seulement à Paris, mais aussi dans la France entière et l’Europe car la capitale n’a pas été la seule à souffrir (Barcelone, Cambrils, Valence, Madrid, Nice, etc…). Les forces de l’ordre sont mobilisées et des systèmes de protection couteux et provisoires sont mis en place.

Pour renforcer la sécurité des villes ces systèmes ont dû évoluer et nous pouvons observer l’apparition de solutions plus durables et efficaces telles que des câbles résistant à une forte pression, des bornes escamotables qui empêchent les véhicules de pénétrer sur les voies publiques, ou des tourniquets qui sécurisent et surveillent l’entrée dans les bâtiments, d’écoles, etc…

Ces solutions apparaissent aujourd’hui comme une solution plus sure et moins couteuse. En effet la mobilisation des forces de l’ordre et de véhicules que l’on a pu voir dans plusieurs endroits est coûteuse et les hommes réquisitionnés pour surveiller les zones à risque monopolisent de nombreux moyens.

La présence de camions et de policiers a un double effet : celui de sécurité avec son corollaire négatif d’accroitre le sentiment d’insécurité, déjà très ressenti par les populations. A contrario, l’exemple des câbles ou des bornes escamotables, passent inaperçus aux yeux des passants. Ces derniers sont alors protégés sans y prêter attention.

On remarquera que les villes qui ont déjà été victimes d’attaques terroristes sont les premières à réfléchir à des solutions pour préserver la sécurité de leur population. Mais pour toutes les autres villes, il est aujourd’hui impossible d’ignorer la menace qui va continuer de planer sur la France et le monde entier. Il est donc primordial de tout mettre en œuvre pour la contrer.

Laurent Fine, directeur Commercial et Marketing de La Barrière Automatique

Morgane Palomo
Diplômée d'un master un brand management marketing, sa curiosité et sa soif de savoir ne sont étanchées. De nature créative, elle a su diversifier ses expériences. De la création graphique, à l'événementiel en passant par la communication interne et le marketing digital, elle s’est construit un savoir pluriel et avant tout polyvalent.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?