in

Nouveau succès pour Prim’X qui remporte un contrat majeur auprès du Conseil de l’Union Européenne

Le spécialiste français du chiffrement a été retenu par le Conseil de l’Union européenne afin de sécuriser les échanges d’informations entre les différentes institutions européennes et les pays membres.

Prim’X Technologies, éditeur français de solutions de chiffrement pour la sécurité des données, remporte l’appel d’offres piloté par le Conseil de l’Union Européenne visant à retenir une solution de sécurisation des informations à diffusion restreinte échangées entre les différentes institutions européennes et les pays membres. Avec ce contrat d’une durée potentielle de 10 ans, la solution Zed! de Prim’X équipera entre 10 000 et 20 000 postes au sein des différentes institutions européennes.

« Nous sommes très heureux de ce nouveau succès pour Prim’X », se réjouit Nicolas Bachelier, Directeur Commercial de Prim’X Technologies. « Celui-ci arrive près d’un an jour pour jour après le contrat que nous avons signé avec l’Etat français et vient une fois encore récompenser de nombreuses années d’investissement en R&D et la stratégie de Prim’X de capitaliser sur la confiance en faisant certifier et qualifier ses solutions au plus haut niveau. »

Prim’X Technologies a en effet toujours accordé une importance stratégique aux processus de certification et de qualification de ses solutions. La solution Zed! retenue par le Conseil de l’Union européenne est ainsi certifiée Critères Communs EAL3+, a reçu la Qualification Standard de l’ANSSI, et est agréée pour la protection d’informations marquées Diffusion Restreinte, ou classifiées au niveau Diffusion Restreinte OTAN, Restreint UE, ou EUROCOR Diffusion Restreinte.

« Le processus d’évaluation couvre aussi bien la qualité du développement que l’efficacité des mesures de sécurité », déclare Eric Dehais, Directeur Général d’Oppida, CESTI* ayant réalisé plusieurs évaluations pour le compte de Prim’X. « L’expérience montre que le seul fait d’adopter la démarche rigoureuse exigée pour une évaluation, améliore globalement la qualité du processus de développement des logiciels. Par ailleurs l’analyse technique approfondie et les tests indépendants réalisés par le CESTI permettent aux utilisateurs d’acquérir une grande confiance dans le produit évalué. Cette démarche demande une grande rigueur ainsi que des moyens importants de la part de l’éditeur, mais apporte une réelle valeur ajoutée aux logiciels. Certificat à l’appui, l’éditeur peut ainsi pleinement valoriser son savoir-faire. Comme l’a bien compris Prim’X, une démarche d’évaluation répond à une logique industrielle, et s’avère être un important facteur de différenciation ».

Le contrat effectif depuis le 1er janvier 2017, est conclu pour une durée potentielle de 10 ans et inclus des journées de formation de la part de Prim’X ainsi que l’assurance du Maintien en Conditions Opérationnelles (MCO) et le Maintien en Conditions de Sécurité (MCS). L’implémentation de la solution se fera sous l’égide du Conseil de l’Union européenne. Les différentes institutions européennes pourront s’appuyer sur le Conseil et les différents partenaires certifiés de Prim’X pour les accompagner.

« Ce contrat d’envergure au niveau européen est une excellente nouvelle et aura un impact significatif sur notre notoriété au-delà de nos frontières. Il permettra ainsi à Prim’X de prétendre à de nouveaux marchés dans de nombreux pays, non seulement en Europe mais aussi dans le monde entier », précise Serge Binet, PDG et co-fondateur de Prim’X Technologies. « Prim’X axe en effet son développement à l’export et prend actuellement ses marques en Asie, en Amérique du Sud et au Moyen Orient. »

* Centre d’Evaluation de la Sécurité des Technologies de l’Information, seuls organismes habilités à délivrer les certificats EAL (Evaluation Assurance Level).

Written by Corinne

Depuis plus de 25 ans dans le métier de la communication et du marketing, Corinne a démarré sa carrière à la télévision avant de rejoindre une agence événementielle. Curieuse dans l’âme, elle poursuit sa carrière dans l’IT et intègre une société de conseil en éditique puis entre chez un éditeur de logiciels leader sur son marché, SEFAS. Elle est ensuite nommée Directrice Communication chez MGI Digital Graphic, constructeur de matériel d’impression numérique et de finition international coté en bourse. Revenue en 2008 chez SEFAS au poste de Directrice Marketing et Communication groupe, elle gère une équipe répartie sur 3 géographies (France, Etats-Unis et Angleterre), crée le groupe utilisateurs de l’entreprise et lance un projet de certification ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000 couronné de succès.
Pendant 7 ans membre du conseil d’administration de l’association professionnelle Xplor France et 2 ans sa Présidente, Corinne a créé dès 2010 TiKibuzz, son agence de marketing et de communication.
Elle devient Directrice de la Communication en charge des Relations Presse, du Lobbying et du marketing digital chez DOCAPOST, groupe La Poste, durant 3 ans avant de rejoindre la start-up FINTECH Limonetik, en 2013. C'est cette même année qu'elle crée votre média professionnel, DOCaufutur, l'avenir du document.