« Droit à l’oubli » : les entreprises ont 2 ans pour se mettre en conformité – Compuware

Recruitment Strategy

En 2014, la CNIL enregistrait 34% de plaintes avec pour objet la demande de suppression de données personnelles. Un chiffre en forte augmentation qui amène à une demande accrue du « droit à l’oubli » de la part d’internautes toujours plus méfiants.

C’est dans ce contexte que le règlement européen sur la protection des données personnelles a été définitivement adopté et mis en application depuis le 4 mai dernier dans toute l’Union Européenne. Au cœur de cette loi se trouve la protection des données privées de chaque individu, et plus particulièrement le droit à l’oubli qui permet à chacun de demander aux entreprises de supprimer toute information le concernant.

Les entreprises ont 2 ans pour se mettre en conformité avec ces nouvelles obligations, sous peine de recevoir une lourde amende. Mais l’identification et la suppression des informations personnelles est un défi extrêmement complexe pour les grandes entreprises et organisations. En raison de leur architecture informatique mainframe (typique des grands oganismes), ces entreprises stockent généralement leurs données à plusieurs emplacements, et les dépendances entre ces différents emplacements sont souvent complexes et mal documentées.

Compuware, spécialiste des environnements mainframe, contribue à faciliter considérablement l’application de cette réglementation en offrant une représentation graphique, riche et exhaustive des dépendances de données à travers toutes les applications et toutes les bases de données. Il en résulte une prise en compte plus rapide, plus facile et plus fiable des demandes d’identification et de suppression de données personnelles, quels que soient la complexité informatique, la rigueur de documentation ou le niveau de connaissance du personnel informatique des modèles de données.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

« Droit à l’oubli » : les entreprises ont 2 ans pour se mettre en conformité – Compuware

Recruitment Strategy 8th juin, 2016

En 2014, la CNIL enregistrait 34% de plaintes avec pour objet la demande de suppression de données personnelles. Un chiffre en forte augmentation qui amène à une demande accrue du « droit à l’oubli » de la part d’internautes toujours plus méfiants.

C’est dans ce contexte que le règlement européen sur la protection des données personnelles a été définitivement adopté et mis en application depuis le 4 mai dernier dans toute l’Union Européenne. Au cœur de cette loi se trouve la protection des données privées de chaque individu, et plus particulièrement le droit à l’oubli qui permet à chacun de demander aux entreprises de supprimer toute information le concernant.

Les entreprises ont 2 ans pour se mettre en conformité avec ces nouvelles obligations, sous peine de recevoir une lourde amende. Mais l’identification et la suppression des informations personnelles est un défi extrêmement complexe pour les grandes entreprises et organisations. En raison de leur architecture informatique mainframe (typique des grands oganismes), ces entreprises stockent généralement leurs données à plusieurs emplacements, et les dépendances entre ces différents emplacements sont souvent complexes et mal documentées.

Compuware, spécialiste des environnements mainframe, contribue à faciliter considérablement l’application de cette réglementation en offrant une représentation graphique, riche et exhaustive des dépendances de données à travers toutes les applications et toutes les bases de données. Il en résulte une prise en compte plus rapide, plus facile et plus fiable des demandes d’identification et de suppression de données personnelles, quels que soient la complexité informatique, la rigueur de documentation ou le niveau de connaissance du personnel informatique des modèles de données.

By
@coesteve1
backtotop