Le Fonds Ippon continue sa lutte contre la fracture numérique et offre des ordinateurs à des familles issues de quartiers défavorisés

Le Fonds Ippon, créé par Stéphane Nomis, CEO d’Ippon Technologies, cabinet de conseil qui accélère les produits innovants et la stratégie digitale de ses clients, poursuit sa lutte contre la fracture numérique en Afrique et en France et offre des ordinateurs à des familles venant de milieux modestes. La première opération, qui s’est déroulée en Avril 2020 à Grigny (région parisienne), a permis d’offrir 100 ordinateurs à des enfants qui n’avaient plus accès à l’éducation pendant le confinement.
La prochaine opération se déroulera dans 3 villes en France :
  • Le 5 mai à Rezé (près de Nantes)
  • Le 12 mai à Bordeaux
  • Le 19 mai à Toulouse
La fracture numérique concerne les inégalités dans l’usage et l’accès aux technologies de l’information et de la communication (TIC) comme les téléphones portables, l’ordinateur ou encore Internet. Elle a de forts impacts sur l’accès à l’information, à la culture, à l’éducation.
Dans les milieux défavorisés, les ressources insuffisantes privent de l’accès à un ordinateur.
« D’ordinaire, nous tentons de réduire la fracture numérique en Afrique » indique Stéphane Nomis, fondateur et CEO d’Ippon Technologies « Mais, avec le confinement et les fermetures des écoles, nous nous sommes rendu compte qu’il y avait fort à faire ici. Nous espérons pouvoir trouver d’autres ordinateurs à offrir prochainement. » ajoute-t-il.
Contactez-nous pour en savoir plus, assister à la remise des ordinateurs, et/ou interviewer Emilie Andéol, Directrice du Fonds Ippon.
A propos du Fonds Ippon
Le Fonds Ippon a été créé en 2020 par Stéphane Nomis, CEO de Ippon Technologies et Président de la Fédération Française de Judo, pour lutter contre la fracture numérique en France et dans le monde. Il a pour objectif de financer la création de classes numériques dans des écoles sur le continent africain et de mener des actions en France auprès des jeunes des quartiers défavorisés. Il est dirigé par Emilie Andéol, championne olympique de judo. Lors du premier confinement, une centaine d’ordinateurs a été distribuée aux jeunes de Grigny pour lutter contre le décrochage scolaire.
Vin'shttps://www.docaufutur.fr
Journaliste depuis 10 ans, je diffuse essentiellement des opportunités et actualité liées au numérique.

More from author

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?