L’IA symbolique au secours des données non structurées

« Les entreprises font face à une multiplication des données non structurées, elles commencent juste à prendre conscience des risques qu’elles encourent à ne pas les traiter. L’usage de l’IA symbolique, en particulier dans le domaine de l’analyse des documents, va permettre un gain de productivité sans précédent »


Les données non structurées sont des données représentées ou stockées sans format prédéfini.
L’IA symbolique est une approche de l’IA qui vise à produire du raisonnement en s’appuyant sur la manipulation de concepts (aka : des symboles)

Golem.ai simplifie le travail au travers de solutions IA d’assistance aux métiers et d’automatisation des tâches qui accélèrent les processus lourds et répétitifs. La société vient de lever 5 millions d’euros afin de les déployer auprès de toutes les entreprises en France puis en Europe. Une ambition soutenue par le multilinguisme de sa technologie qui fonctionne déjà dans plus de 30 langues, permettant un déploiement à l’échelle et international pour les grandes entreprises.

A propos de Golem.ai

Golem.ai a conçu une intelligence artificielle appliquée à la science des langages. Son objectif est d’équiper les entreprises de solutions IA pragmatiques d’assistance et d’automatisation des tâches. Celles-ci accélèrent des processus lourds ou répétitifs, qui effacent les irritants et optimisent l’efficacité au quotidien. Contrairement aux solutions des Gafami, l’IA de Golem.ai se distingue sur le marché. Elle est dotée d’une connaissance innée de la structure des langues humaines et modélise le raisonnement humain afin de comprendre un texte et d’en extraire des informations précises. L’IA de Golem.ai est frugale, 100% explicable et souveraine. La société collabore avec des grands comptes du secteur bancassurance (Allianz, Macif, Crédit Agricole…), de l’industrie et des services (Manutan, ENGIE Entreprises & Collectivités, Docaposte…) ainsi qu’avec différents ministères. Basée à Paris, Golem.ai a été fondée en 2016 par Thomas Solignac, ingénieur informatique passionné de sciences humaines. La société a levé 5M€ en 2021 et compte 40 collaborateurs.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?