Décrypter le langage corporel de vos interlocuteurs pour mieux les comprendre et désamorcer des situations de doute

Le langage corporel, est inconscient la plupart du temps, pourtant ces petits gestes et mimiques anodines peuvent être bien plus explicites que des mots. Interpréter ces signes envoyés par nos interlocuteurs et ainsi apprendre à mieux contrôler ceux que nous laissons transparaître ne peut être qu’un atout. En effet, nous apprenons depuis l’enfance à maîtriser notre communication verbale mais notre communication corporelle tend à nous échapper. Apprenez à les décoder et les maîtriser pour mieux communiquer et convaincre !

A contrario des critères de beautés, le langage corporel n’évolue pas, et la façon dont le percevront vos contacts est inscrite dans nos gènes. Ainsi sans nous en rendre compte, nous utilisons de manière inconsciente les indices fournis.

DOCaufutur vous propose ici quelques pistes de décryptage.

Comment interpréter les signes du langage corporel ?

Avant toute chose comprenez bien qu’interpréter un geste seul n’a aucun sens. Il faut avant tout comprendre comment fonctionne le corps afin d’avoir le recul nécessaire pour interpréter dans son ensemble, la parole et le geste. En toute situation le plus important reste la cohérence entre les gestes et les paroles. Pour autant, ne vous mettez pas à tout analyser et anticiper ! Lorsque vous vous exprimez, votre intuition est bien souvent fondée et le geste adapté à vos mots vient de lui-même : il faut laisser parler votre corps.

Les positions du buste

Vers l’avant

Votre interlocuteur est en position d’empathie, votre discours l’intéresse, et veut en savoir un peu plus.

S’il met en avant son côté gauche : l’œil gauche vous regarde, la main gauche est en avant ; c’est le cerveau droit -siège des émotions- qui le dirige. Votre interlocuteur est plutôt dans l’émotion, interpellé, il est sans doute séduit.

Si au contraire il vous présente son côté droit vous pouvez supposer qu’il est dans la réflexion et l’analyse de vos propos. En effet c’est le Cerveau gauche, cerveau analytique logique et séquentiel, qui provoque cette posture.

Vers l’arrière

Si ce mouvement est effectué suite à l’un de vos arguments cela n’est pas de très bon augure ! Votre interlocuteur est dubitatif voir en désaccord ou ressent le besoin de réfléchir à ce que vous venez de dire afin de construire son jugement.

Physiquement, il s’agit d’un retrait de la conversation. N’hésitez pas alors à aller vers votre interlocuteur en le questionnant : « Qu’en pensez-vous ? » « Avez-vous besoin de plus de précisions ? » laissez-lui la possibilité de s’exprimer et collectez ainsi des informations qui vous permettront de reprendre l’échange sous un nouveau regard.

Les jambes

Les membres inférieurs -les jambes et les pieds- représentent la partie la plus sincère de notre corps. Avez-vous remarqué comme il était difficile de réprimer l’envie de se dandiner d’un pied sur l’autre lors-ce-que vous faites face à une situation stressante ?

Le haussement des talons

Soulever ses talons et ainsi projeter son buste vers le ciel puis reposer les talons au sol est un signe évident de fierté (mouvement inné souvent observé chez les enfants).

Les jambes croisées

Le croisement des jambes ne doit pas toujours être interprété comme un signe de fermeture.

Lorsque deux personnes assises côte à côte croisent les jambes de façon à être tournées l’une vers l’autre, il semble qu’elles sont alors en position d’empathie. En effet, leurs postures respectives forment une bulle de communication.

En revanche si leurs jambes croisées s’écartent l’une de l’autre en pointant une direction opposée, il semble qu’il y ai un désaccord entre eux.

Les pieds en starting-block

Les orteils de votre interlocuteur sont au sol tandis que ses talons sont en élévation sur les pieds de sa chaise ? Ces pieds sont placés de manière à ce qu’il pourrait s’éclipser à tout moment. Il semble qu’il soit pressé ou qu’il ne se sente pas très à l’aise dans cet environnement.

Ça vous démange ?

Une hésitation, un malaise ou encore une prise de décision difficile peuvent faire naître une démangeaison. Petit tour d’horizon des 4 démangeaisons les plus courantes :

Le menton

Se frotter le menton de gauche à droite puis de droite à gauche reflète un doute. Votre interlocuteur est encore sceptique. Il a besoin d’en savoir plus pour se forger un avis.

Le nez

L’index effleure rapidement le dessous des narines, le message est clair. Le langage corporel indique un désaccord franc.

Le bas du do

« J’en ai plein le dos » cette expression démontre bien que cette partie du corps est associée à la pénibilité.

L’œil

Un mouvement bref du coin interne de l’œil à son autre extrémité peut vouloir signifier « je ne veux pas voir ce que je vois ». Vous pouvez vous méfier lorsque ce geste accompagne un propos positif. Attention cependant car cela peut aussi simplement vouloir dire que votre interlocuteur manque d’information.

 

Vous avez maintenant quelques pistes vous permettant de décrypter le langage corporel de vos interlocuteurs. Pour autant, interpréter des gestes sans expérience et sans la connaissance de toutes leurs significations peut s’avérer difficiles et peu concluent. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel afin d’obtenir les clefs qui vous permettront de progresser et d’utiliser ces outils dans votre quotidien professionnel.

Morgane Palomo, TiKibuzz, pour DOCaufutur

 

Morgane Palomo
Diplômée d'un master un brand management marketing, sa curiosité et sa soif de savoir ne sont étanchées. De nature créative, elle a su diversifier ses expériences. De la création graphique, à l'événementiel en passant par la communication interne et le marketing digital, elle s’est construit un savoir pluriel et avant tout polyvalent.

More from author

Restez connectez !

Nous diffusons une Newsletter mensuelle incluant des dossiers thématiques, interviewes et investigations réalisées par nos journalistes indépendants.
Vous souhaitez recevoir notre lettre d’informations?