Les attaques de phishing dans les médias sociaux ont augmenté de 500% en 2016 – Proofpoint Q4 Threat Summary

Proofpoint publie son rapport trimestriel sur les menaces cyber : le Quarterly Threat Summary pour le dernier trimestre 2016. On y retrouve l’analyse des tendances en matière de menaces emails, mobiles et sur les réseaux sociaux. Il permet également de visualiser de manière globale les changements importants apparus en 2016 dans le paysage des menaces.

Les principales conclusions sont les suivantes :

Les attaques de phishing sur les médias sociaux ont augmenté de 500% entre début 2016 et fin 2016. Parmi ces attaques on retrouve le « angler phishing » par le biais duquel les pirates interceptent les données personnelles des utilisateurs en détournant les services client. Au quatrième trimestre, le « angler phishing » est apparu le plus fréquemment dans les domaines des services financiers et des divertissements.

Les comptes frauduleux sur les réseaux sociaux ont augmenté de 100% du troisième au quatrième trimestre 2016. Ces comptes frauduleux ont été utilisés entre autres pour du phishing, du spam, de la distribution de malwares. À cette fin, les chercheurs de Proofpoint ont observé une augmentation de 20% du contenu de type spam sur Facebook et Twitter de trimestre en trimestre.

4500 applications mobiles associées aux Jeux olympiques d’été de Rio et à ses sponsors étaient jugées risquées ou malveillantes. Les menaces à la fois sur mobile et réseaux sociaux profitent fréquemment des événements majeurs et phénomènes populaires ; Les applications à risques qui peuvent potentiellement diffuser des données volées sont monnaie courante sur les deux plates-formes mobiles majeures.

Le nombre de nouvelles variantes de ransomwares a été multiplié par 30 par rapport au quatrième trimestre 2015. Une grande majorité de ces variantes est lié à Locky, mais leur nombre continue de croître rapidement. Cerber, CryptXXX et d’autres étaient également importants, distribués à la fois par e-mail et par exploit kit.

L’arnaque au faux président chutait à 28% en décembre alors que son son pic le plus important était de 39% en août. En parallèle, l’adoption à DMARC a augmenté de 33% lors du troisième trimestre 2016. Les entreprises sont de plus en plus agressives dans leur gestion des attaques BEC (Business Email Compromise), tout comme les auteurs de ces attaques qui adaptent leur méthode, en employant des techniques toujours plus efficaces. À la fin du dernier trimestre, il est clair que les acteurs de BEC s’étaient aperçus que les emails de spoofing envoyés au Directeur Financier par l’adresse mail du PDG étaient moins efficaces que ces mêmes messages adressés aux employés.

Related Topics
Author
By
@
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Les attaques de phishing dans les médias sociaux ont augmenté de 500% en 2016 – Proofpoint Q4 Threat Summary

8th février, 2017

Proofpoint publie son rapport trimestriel sur les menaces cyber : le Quarterly Threat Summary pour le dernier trimestre 2016. On y retrouve l’analyse des tendances en matière de menaces emails, mobiles et sur les réseaux sociaux. Il permet également de visualiser de manière globale les changements importants apparus en 2016 dans le paysage des menaces.

Les principales conclusions sont les suivantes :

Les attaques de phishing sur les médias sociaux ont augmenté de 500% entre début 2016 et fin 2016. Parmi ces attaques on retrouve le « angler phishing » par le biais duquel les pirates interceptent les données personnelles des utilisateurs en détournant les services client. Au quatrième trimestre, le « angler phishing » est apparu le plus fréquemment dans les domaines des services financiers et des divertissements.

Les comptes frauduleux sur les réseaux sociaux ont augmenté de 100% du troisième au quatrième trimestre 2016. Ces comptes frauduleux ont été utilisés entre autres pour du phishing, du spam, de la distribution de malwares. À cette fin, les chercheurs de Proofpoint ont observé une augmentation de 20% du contenu de type spam sur Facebook et Twitter de trimestre en trimestre.

4500 applications mobiles associées aux Jeux olympiques d’été de Rio et à ses sponsors étaient jugées risquées ou malveillantes. Les menaces à la fois sur mobile et réseaux sociaux profitent fréquemment des événements majeurs et phénomènes populaires ; Les applications à risques qui peuvent potentiellement diffuser des données volées sont monnaie courante sur les deux plates-formes mobiles majeures.

Le nombre de nouvelles variantes de ransomwares a été multiplié par 30 par rapport au quatrième trimestre 2015. Une grande majorité de ces variantes est lié à Locky, mais leur nombre continue de croître rapidement. Cerber, CryptXXX et d’autres étaient également importants, distribués à la fois par e-mail et par exploit kit.

L’arnaque au faux président chutait à 28% en décembre alors que son son pic le plus important était de 39% en août. En parallèle, l’adoption à DMARC a augmenté de 33% lors du troisième trimestre 2016. Les entreprises sont de plus en plus agressives dans leur gestion des attaques BEC (Business Email Compromise), tout comme les auteurs de ces attaques qui adaptent leur méthode, en employant des techniques toujours plus efficaces. À la fin du dernier trimestre, il est clair que les acteurs de BEC s’étaient aperçus que les emails de spoofing envoyés au Directeur Financier par l’adresse mail du PDG étaient moins efficaces que ces mêmes messages adressés aux employés.

By
@

Pin It on Pinterest

Share This

Share this post with your friends!

backtotop