Le groupe Colas s’appuie sur Dynatrace Data Center RUM pour améliorer les performances et la disponibilité de ses applications critiques

Grâce à une supervision proactive de ses applications, en temps réel et partout dans le monde, la DSI du groupe Colas a considérablement réduit le nombre d’incidents techniques et favorisé la collaboration entre ses équipes de développement, d’exploitation et de gestion de projet.

Dynatrace, leader de la performance digitale, accompagne Colas, un leader mondial de la construction et de l’entretien des infrastructures de transport, dans la supervision des performances et de la disponibilité de ses applications critiques. Avec Dynatrace Data Center RUM, Colas bénéficie désormais de données de performance objectives, au plus proche du ressenti réel des utilisateurs, qui lui permettent de gagner en assurance et en efficacité dans la résolution des dysfonctionnements techniques. L’accessibilité de l’outil, grâce à des représentations à la fois visuelles et techniques des données, favorise l’implication et la collaboration de l’ensemble des parties prenantes, de la maîtrise d’ouvrage à la maîtrise d’œuvre, en passant par le développement et l’exploitation. En gagnant en proactivité et en efficacité dans la résolution des incidents de performance, Colas a considérablement amélioré la satisfaction de ses utilisateurs, partout dans le monde.

Garantir la qualité des applications critiques en production

Filiale du Groupe Bouygues, Colas est un leader mondial de la construction et de l’entretien des infrastructures de transport, en particulier des routes. Présent dans cinquante pays, ses quelque 57 000 collaborateurs travaillent sur près de 80 000 chantiers par an, pour un chiffre d’affaires de 12 milliards d’euros en 2015.

La SPEIG (Société Parisienne d’Etudes Informatique de Gestion) gère l’ensemble des systèmes d’information du Groupe, qui ne compte pas moins de 25 000 postes de travail. Elle s’assure notamment de la disponibilité et de la qualité des applications de suivi des travaux, qui sont utilisées sur le terrain partout dans le monde. « Notre mission consiste à garantir le bon fonctionnement des applications en production, en étant le plus proactif possible dans l’anticipation des problèmes » explique Jean-Dominique Paris, Chef de projet Production au sein de la SPEIG.

Dans cette optique, le groupe Colas a décidé de mettre en place la solution Dynatrace Data Center RUM, pour la supervision de ses applications critiques en production, en particulier celle de génération de rapports de chantiers, qui présentait des dysfonctionnements.  « Ces problèmes pouvaient affecter, à moyen terme, plus de
1 500 utilisateurs, en France et à l’international, et impacter leur capacité à travailler et à produire », précise Jean-Dominique Paris. Avec des effets potentiellement catastrophiques, d’une part sur la satisfaction client, d’autre part sur le chiffre d’affaires du Groupe. « Il était donc indispensable que l’on puisse mieux identifier les problèmes, pour en minimiser l’impact sur nos utilisateurs. »

Des données de performance objectives, au plus proche du ressenti utilisateur

Colas souhaitait d’abord que les analyses fournies soient au plus proche du ressenti réel des utilisateurs, afin d’objectiver les données de performance. En effet, des écarts étaient souvent constatés en comité de pilotage, entre les données de disponibilité fournies par les chefs de projet et la réalité expérimentée par les utilisateurs sur le terrain. Avec Data Center RUM, Colas dispose désormais d’informations tangibles, qui permettent de définir des axes de travail et d’amélioration plus pertinents.

Ces données permettent par exemple de mieux cibler les actions d’optimisation, en révélant l’origine des dysfonctionnements. Grâce aux fonctionnalités de décomposition par opération et par temps de réponse, les équipes de la SPEIG sont désormais capables d’identifier précisément les erreurs et les corrections à effectuer. « Cela nous permet de véritablement challenger les équipes de développement pour des corrections au niveau du code, ou le pôle Telecom pour des optimisations sur le réseau » explique Jean-Dominique Paris.

Simplicité et exhaustivité, pour une approche transversale de la performance

Colas avait également la volonté d’impliquer très tôt un maximum de parties prenantes, et de mettre chaque équipe face à ses responsabilités. La simplicité d’utilisation de Data Center RUM, en même temps que l’exhaustivité de ses analyses, représentées de manière à la fois visuelle et technique, constituent donc une véritable valeur ajoutée. « Les tableaux de bord sont très simples à interpréter et à utiliser pour des profils non techniques, comme l’assistance à maîtrise d’ouvrage, explique Jean-Dominique Paris. Mais nous avons également accès à des représentations plus techniques, de nos architectures par exemple, pour la maîtrise d’œuvre et l’exploitation ». Tout ceci favorise de fait la collaboration et les synergies entre les différentes équipes, qui ont accès aux mêmes informations, en temps réel. « Personne ne peut plus dire qu’il ne pouvait pas savoir » ajoute Jean-Dominique Paris.

Data Center RUM permet notamment de configurer des alertes sur-mesure, en fonction de seuils (de performance, de disponibilité, de temps de réponse, etc.) définis par les équipes. Dès qu’une donnée « anormale » est détectée, ces dernières sont instantanément alertées pour pouvoir intervenir rapidement sur le problème identifié. Colas a ainsi gagné en proactivité, en étant capable d’anticiper et de résoudre les dysfonctionnements avant que ceux-ci n’impactent les utilisateurs.

« Une application dont on n’entend pas parler, c’est une application qui fonctionne bien »

Aujourd’hui, Colas constate une nette progression de la satisfaction aussi bien de ses utilisateurs, que de ses équipes informatiques (MOA, MOE et exploitation). Sans compter une amélioration de l’image de la SPEIG auprès des collaborateurs, qui reconnaissent l’efficacité de ses services. Les applications de travaux sont désormais exemptes d’incidents techniques. « On n’entend pas parler de nos applications travaux. Et pour moi, une application dont on n’entend pas parler, c’est une application qui fonctionne bien » souligne Jean-Dominique Paris.

Si bien que Colas a étendu l’utilisation de Data Center RUM à l’ensemble de ses applications centralisées (web et Citrix), et envisage un déploiement sur mobile. « Avec Data Center RUM, nous sommes aujourd’hui capables de vérifier les performances et la disponibilité de nos applications critiques, partout dans le monde et en temps réel » conclut Jean-Dominique Paris.

Related Topics
Author
By
@
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Le groupe Colas s’appuie sur Dynatrace Data Center RUM pour améliorer les performances et la disponibilité de ses applications critiques

7th février, 2017

Grâce à une supervision proactive de ses applications, en temps réel et partout dans le monde, la DSI du groupe Colas a considérablement réduit le nombre d’incidents techniques et favorisé la collaboration entre ses équipes de développement, d’exploitation et de gestion de projet.

Dynatrace, leader de la performance digitale, accompagne Colas, un leader mondial de la construction et de l’entretien des infrastructures de transport, dans la supervision des performances et de la disponibilité de ses applications critiques. Avec Dynatrace Data Center RUM, Colas bénéficie désormais de données de performance objectives, au plus proche du ressenti réel des utilisateurs, qui lui permettent de gagner en assurance et en efficacité dans la résolution des dysfonctionnements techniques. L’accessibilité de l’outil, grâce à des représentations à la fois visuelles et techniques des données, favorise l’implication et la collaboration de l’ensemble des parties prenantes, de la maîtrise d’ouvrage à la maîtrise d’œuvre, en passant par le développement et l’exploitation. En gagnant en proactivité et en efficacité dans la résolution des incidents de performance, Colas a considérablement amélioré la satisfaction de ses utilisateurs, partout dans le monde.

Garantir la qualité des applications critiques en production

Filiale du Groupe Bouygues, Colas est un leader mondial de la construction et de l’entretien des infrastructures de transport, en particulier des routes. Présent dans cinquante pays, ses quelque 57 000 collaborateurs travaillent sur près de 80 000 chantiers par an, pour un chiffre d’affaires de 12 milliards d’euros en 2015.

La SPEIG (Société Parisienne d’Etudes Informatique de Gestion) gère l’ensemble des systèmes d’information du Groupe, qui ne compte pas moins de 25 000 postes de travail. Elle s’assure notamment de la disponibilité et de la qualité des applications de suivi des travaux, qui sont utilisées sur le terrain partout dans le monde. « Notre mission consiste à garantir le bon fonctionnement des applications en production, en étant le plus proactif possible dans l’anticipation des problèmes » explique Jean-Dominique Paris, Chef de projet Production au sein de la SPEIG.

Dans cette optique, le groupe Colas a décidé de mettre en place la solution Dynatrace Data Center RUM, pour la supervision de ses applications critiques en production, en particulier celle de génération de rapports de chantiers, qui présentait des dysfonctionnements.  « Ces problèmes pouvaient affecter, à moyen terme, plus de
1 500 utilisateurs, en France et à l’international, et impacter leur capacité à travailler et à produire », précise Jean-Dominique Paris. Avec des effets potentiellement catastrophiques, d’une part sur la satisfaction client, d’autre part sur le chiffre d’affaires du Groupe. « Il était donc indispensable que l’on puisse mieux identifier les problèmes, pour en minimiser l’impact sur nos utilisateurs. »

Des données de performance objectives, au plus proche du ressenti utilisateur

Colas souhaitait d’abord que les analyses fournies soient au plus proche du ressenti réel des utilisateurs, afin d’objectiver les données de performance. En effet, des écarts étaient souvent constatés en comité de pilotage, entre les données de disponibilité fournies par les chefs de projet et la réalité expérimentée par les utilisateurs sur le terrain. Avec Data Center RUM, Colas dispose désormais d’informations tangibles, qui permettent de définir des axes de travail et d’amélioration plus pertinents.

Ces données permettent par exemple de mieux cibler les actions d’optimisation, en révélant l’origine des dysfonctionnements. Grâce aux fonctionnalités de décomposition par opération et par temps de réponse, les équipes de la SPEIG sont désormais capables d’identifier précisément les erreurs et les corrections à effectuer. « Cela nous permet de véritablement challenger les équipes de développement pour des corrections au niveau du code, ou le pôle Telecom pour des optimisations sur le réseau » explique Jean-Dominique Paris.

Simplicité et exhaustivité, pour une approche transversale de la performance

Colas avait également la volonté d’impliquer très tôt un maximum de parties prenantes, et de mettre chaque équipe face à ses responsabilités. La simplicité d’utilisation de Data Center RUM, en même temps que l’exhaustivité de ses analyses, représentées de manière à la fois visuelle et technique, constituent donc une véritable valeur ajoutée. « Les tableaux de bord sont très simples à interpréter et à utiliser pour des profils non techniques, comme l’assistance à maîtrise d’ouvrage, explique Jean-Dominique Paris. Mais nous avons également accès à des représentations plus techniques, de nos architectures par exemple, pour la maîtrise d’œuvre et l’exploitation ». Tout ceci favorise de fait la collaboration et les synergies entre les différentes équipes, qui ont accès aux mêmes informations, en temps réel. « Personne ne peut plus dire qu’il ne pouvait pas savoir » ajoute Jean-Dominique Paris.

Data Center RUM permet notamment de configurer des alertes sur-mesure, en fonction de seuils (de performance, de disponibilité, de temps de réponse, etc.) définis par les équipes. Dès qu’une donnée « anormale » est détectée, ces dernières sont instantanément alertées pour pouvoir intervenir rapidement sur le problème identifié. Colas a ainsi gagné en proactivité, en étant capable d’anticiper et de résoudre les dysfonctionnements avant que ceux-ci n’impactent les utilisateurs.

« Une application dont on n’entend pas parler, c’est une application qui fonctionne bien »

Aujourd’hui, Colas constate une nette progression de la satisfaction aussi bien de ses utilisateurs, que de ses équipes informatiques (MOA, MOE et exploitation). Sans compter une amélioration de l’image de la SPEIG auprès des collaborateurs, qui reconnaissent l’efficacité de ses services. Les applications de travaux sont désormais exemptes d’incidents techniques. « On n’entend pas parler de nos applications travaux. Et pour moi, une application dont on n’entend pas parler, c’est une application qui fonctionne bien » souligne Jean-Dominique Paris.

Si bien que Colas a étendu l’utilisation de Data Center RUM à l’ensemble de ses applications centralisées (web et Citrix), et envisage un déploiement sur mobile. « Avec Data Center RUM, nous sommes aujourd’hui capables de vérifier les performances et la disponibilité de nos applications critiques, partout dans le monde et en temps réel » conclut Jean-Dominique Paris.

By
@

Pin It on Pinterest

Share This

Share this post with your friends!

backtotop