A quoi ressemble l’entreprise du futur ? Maud Laurent pour DOCaufutur

Le numérique est omniprésent dans l’entreprise du futur, tant en interne pour faciliter la gestion et les relations entre les salariés, qu’en externe dans les interactions créatives avec les clients, ou pour la formation. DOCaufutur s’est rendu à Lyon pour la 2ème édition du Congrès Entreprise DU FUTUR où pas moins de 3 000 PME/ETI ont répondu à l’appel pour échanger sur toutes les formes d’innovation qu’offre le numérique. 

Le conférencier, écrivain et prospectiviste Joël de Rosnay, qui était aussi le parrain de ce congrès, précise que l’entreprise du futur regroupe trois grandes notions : culture, structure et nature. « La culture numérique représente celle des millenials (jeunes générations), elle est transversale, constituée d’interactions. Elle est aussi artificielle dans le sens où elle peut venir des machines ». Selon lui, la structure même des entreprises se modifie. Des plateformes d’intelligence collaborative côtoient des coopératives d’indépendants connectés entre eux à distance. Il faudra dorénavant travailler avec les freelances qui sont aujourd’hui 2,8 millions en France. Joël de Rosnay explique le concept de TNGV introduit par Visiativ, – transformation numérique grande vitesse, qui modifie la nature même du travail : « le numérique est bien plus qu’un simple outil, c’est une technologie qui permet d’innover en entreprise. Les maitres mots deviennent multi-tasking, time sharing, coworking et créativité ».

Le Président Directeur Général de Visiativ Laurent Fiard, à l’origine de ce congrès Entreprise DU FUTUR, explique : « Nous voulions que les dirigeants parlent aux dirigeants, qu’ils puissent répondre ensemble aux questions suivantes : comment le numérique peut-il apporter de la croissance ? Comment l’entreprise peut-elle tendre vers l’excellence opérationnelle ? Notre conviction, c’est que l’entreprise du futur est une entreprise plateforme et digitale ».

C’est à travers des retours d’expériences, des conférences, du networking et des parcours thématiques que les chefs d’entreprises sont venus chercher leurs réponses à Lyon

L’une des conférences phare du congrès, intitulée « Numérique et Millenials, moteur de mon entreprise » a permis à Emmanuelle Duez, Présidente Directrice Générale de The Boson Project de préciser que nous ne vivons ni une révolution générationnelle ni une révolution d’âge. « Nous sommes dans une véritable révolution anthropologique majeure avec les digital natives, nos poissons pilotes pour demain.  Et pour les millenials, les 4 notions suivantes ne sont pas négociables en entreprise : sens, transparence, reconnaissance et confiance. Leurs frustrations et leurs rêves nous indiquent quels fils tirer pour construire l’entreprise, l’école et la société de demain ». 

Le village partenaires accueillait plus de 40entreprises et start-ups qui aident leurs pairs à se tourner vers le futur et le numérique. Parmi elles, le mouvement d’entrepreneurs Waoup qui travaille avec les entreprises pour réinventer leur business modèle. « Nous sommes des agitateurs optimistes qui souhaitons libérer l’entreprise et les énergies afin d’améliorer la compétitivité et imaginer le futur » explique Marion Toussaint, chargée de communication chez Waoup. 

L’entreprise du futur est une entreprise qui cherche à se réinventer, qui s’ouvre sur les autres et sur son écosystème pour avancer

La société de sécurité informatique SecureTech, par exemple, a bien compris que le numérique est une technologie qui permet d’avancer et d’innover : elle propose entre autres des Serious Game pour former les salariés aux risques sécuritaires. « On positionne l’utilisateur en situation pour lui apprendre les bonnes pratiques, qu’il soit au bureau ou en déplacement. Cette méthode de sensibilisation permet de rendre des sujets « rebutants  » plus attractifs et de former ses salariés via le numérique et le ludique » explique Nicolas Moya Président de SecureTech. 

Acteur de la protection sociale complémentaire, Malakoff Médéric utilise également le numérique pour simplifier la vie des entreprises. Et en l’occurrence, celle des salariés et des services RH avec leur nouvel outil Mon Assistant RH. Malakoff Médéric a présenté cette nouvelle application au CES de Las Vegas début janvier (Consumer Electronic Show). Elle informe le salarié sur ses droits et services en simplifiant ses démarches RH. En parallèle, côté DRH, elle fait gagner du temps en optimisant le processus et améliore ainsi son image. Anne-Sophie Godon, directrice de l’innovation et de la veille chez Malakoff Médéric, explique qu’il faut capitaliser sur les nouveaux usages rendus possibles grâce au digital et aux objets connectés.

L’entreprise du futur « est synonyme d’accompagnement au changement, de proximité avec les outils digitaux, de relation managériale basée sur la confiance et pas seulement sur le contrôle » explique-t-elle 

Le nombre de freelances ne cessant d’augmenter et de chambouler le monde du travail, les entreprises vont être de plus en plus amenées à travailler avec des indépendants prestataires de services. Charles Foucault-Dumas est venu présenter au congrès de l’entreprise du futur le service leSquid qu’il développe avec l’ancien responsable mobile de Dailymotion. Cette application vous permettra de vous connecter à votre carnet d’adresses, vos réseaux sociaux… pour trouver un freelance en qui vous pouvez avoir confiance. Leur service identifie parmi nos contacts, ceux qui peuvent nous présenter le professionnel dont nous avons besoin. « Au travail aussi, les amis de nos amis sont nos amis, explique le CEO de leSquid, nous avons numérisé ce proverbe pour répondre aux enjeux de recrutement de l’entreprise éclatée qui se dessine. » 

Ressources humaines, communication, recherche et développement… Si les chantiers de digitalisation foisonnent, les entreprises doivent aussi être prêtes à exploiter au mieux les nouvelles technologies pour transformer leurs manières de travailler et d’innover.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

A quoi ressemble l’entreprise du futur ? Maud Laurent pour DOCaufutur

5th février, 2017

Le numérique est omniprésent dans l’entreprise du futur, tant en interne pour faciliter la gestion et les relations entre les salariés, qu’en externe dans les interactions créatives avec les clients, ou pour la formation. DOCaufutur s’est rendu à Lyon pour la 2ème édition du Congrès Entreprise DU FUTUR où pas moins de 3 000 PME/ETI ont répondu à l’appel pour échanger sur toutes les formes d’innovation qu’offre le numérique. 

Le conférencier, écrivain et prospectiviste Joël de Rosnay, qui était aussi le parrain de ce congrès, précise que l’entreprise du futur regroupe trois grandes notions : culture, structure et nature. « La culture numérique représente celle des millenials (jeunes générations), elle est transversale, constituée d’interactions. Elle est aussi artificielle dans le sens où elle peut venir des machines ». Selon lui, la structure même des entreprises se modifie. Des plateformes d’intelligence collaborative côtoient des coopératives d’indépendants connectés entre eux à distance. Il faudra dorénavant travailler avec les freelances qui sont aujourd’hui 2,8 millions en France. Joël de Rosnay explique le concept de TNGV introduit par Visiativ, – transformation numérique grande vitesse, qui modifie la nature même du travail : « le numérique est bien plus qu’un simple outil, c’est une technologie qui permet d’innover en entreprise. Les maitres mots deviennent multi-tasking, time sharing, coworking et créativité ».

Le Président Directeur Général de Visiativ Laurent Fiard, à l’origine de ce congrès Entreprise DU FUTUR, explique : « Nous voulions que les dirigeants parlent aux dirigeants, qu’ils puissent répondre ensemble aux questions suivantes : comment le numérique peut-il apporter de la croissance ? Comment l’entreprise peut-elle tendre vers l’excellence opérationnelle ? Notre conviction, c’est que l’entreprise du futur est une entreprise plateforme et digitale ».

C’est à travers des retours d’expériences, des conférences, du networking et des parcours thématiques que les chefs d’entreprises sont venus chercher leurs réponses à Lyon

L’une des conférences phare du congrès, intitulée « Numérique et Millenials, moteur de mon entreprise » a permis à Emmanuelle Duez, Présidente Directrice Générale de The Boson Project de préciser que nous ne vivons ni une révolution générationnelle ni une révolution d’âge. « Nous sommes dans une véritable révolution anthropologique majeure avec les digital natives, nos poissons pilotes pour demain.  Et pour les millenials, les 4 notions suivantes ne sont pas négociables en entreprise : sens, transparence, reconnaissance et confiance. Leurs frustrations et leurs rêves nous indiquent quels fils tirer pour construire l’entreprise, l’école et la société de demain ». 

Le village partenaires accueillait plus de 40entreprises et start-ups qui aident leurs pairs à se tourner vers le futur et le numérique. Parmi elles, le mouvement d’entrepreneurs Waoup qui travaille avec les entreprises pour réinventer leur business modèle. « Nous sommes des agitateurs optimistes qui souhaitons libérer l’entreprise et les énergies afin d’améliorer la compétitivité et imaginer le futur » explique Marion Toussaint, chargée de communication chez Waoup. 

L’entreprise du futur est une entreprise qui cherche à se réinventer, qui s’ouvre sur les autres et sur son écosystème pour avancer

La société de sécurité informatique SecureTech, par exemple, a bien compris que le numérique est une technologie qui permet d’avancer et d’innover : elle propose entre autres des Serious Game pour former les salariés aux risques sécuritaires. « On positionne l’utilisateur en situation pour lui apprendre les bonnes pratiques, qu’il soit au bureau ou en déplacement. Cette méthode de sensibilisation permet de rendre des sujets « rebutants  » plus attractifs et de former ses salariés via le numérique et le ludique » explique Nicolas Moya Président de SecureTech. 

Acteur de la protection sociale complémentaire, Malakoff Médéric utilise également le numérique pour simplifier la vie des entreprises. Et en l’occurrence, celle des salariés et des services RH avec leur nouvel outil Mon Assistant RH. Malakoff Médéric a présenté cette nouvelle application au CES de Las Vegas début janvier (Consumer Electronic Show). Elle informe le salarié sur ses droits et services en simplifiant ses démarches RH. En parallèle, côté DRH, elle fait gagner du temps en optimisant le processus et améliore ainsi son image. Anne-Sophie Godon, directrice de l’innovation et de la veille chez Malakoff Médéric, explique qu’il faut capitaliser sur les nouveaux usages rendus possibles grâce au digital et aux objets connectés.

L’entreprise du futur « est synonyme d’accompagnement au changement, de proximité avec les outils digitaux, de relation managériale basée sur la confiance et pas seulement sur le contrôle » explique-t-elle 

Le nombre de freelances ne cessant d’augmenter et de chambouler le monde du travail, les entreprises vont être de plus en plus amenées à travailler avec des indépendants prestataires de services. Charles Foucault-Dumas est venu présenter au congrès de l’entreprise du futur le service leSquid qu’il développe avec l’ancien responsable mobile de Dailymotion. Cette application vous permettra de vous connecter à votre carnet d’adresses, vos réseaux sociaux… pour trouver un freelance en qui vous pouvez avoir confiance. Leur service identifie parmi nos contacts, ceux qui peuvent nous présenter le professionnel dont nous avons besoin. « Au travail aussi, les amis de nos amis sont nos amis, explique le CEO de leSquid, nous avons numérisé ce proverbe pour répondre aux enjeux de recrutement de l’entreprise éclatée qui se dessine. » 

Ressources humaines, communication, recherche et développement… Si les chantiers de digitalisation foisonnent, les entreprises doivent aussi être prêtes à exploiter au mieux les nouvelles technologies pour transformer leurs manières de travailler et d’innover.

By
@coesteve1

Pin It on Pinterest

Share This

Share this post with your friends!

backtotop