Le monde comme espace de la relation fournisseur | Par Franck Le Tendre, Vice Président Exécutif pour l’Europe de l’Ouest et Directeur Général France de SynerTrade

La direction des achats est devenue un métier radicalement différent à la faveur des progrès technologiques et de la mondialisation. La crise et la nécessité de trouver des points de résultat à tous les niveaux de l’entreprise ont profondément modifié la place des achats dans l’entreprise rendant le SRM aussi incontournable que stratégique.

Les nouvelles technologies et internet ont permis aux achats d’élargir le spectre de leur sourcing sans aucune limite géographique. La nécessité première est la baisse des coûts. La globalisation des contrats et la multiplication des maillons sur la chaîne de sous-traitance exigent une rationalisation de l’information, pour une meilleure maîtrise du risque fournisseur et un meilleur partage en interne. Cette multitude de paramètres influe sur les caractéristiques à rechercher au niveau du système d’information : il doit permettre d’identifier le fournisseur, de l’évaluer avec précision, de partager cette information avec l’ensemble des collaborateurs concernés et de le suivre en permanence.

La simple obligation pour le fournisseur d’entrer dans ce système fait également office de sélection, car seuls ceux qui répondent aux critères fixés par les achats peuvent être retenus, tandis que seuls ceux qui respectent le processus achat facturation sont conservés. Cette vision peut paraître simpliste, pourtant beaucoup d’entreprises, malgré leur conscience de l’enjeu, ne disposent pas d’un système d’information capable de supporter et de gérer les datas en fonction de ces impératifs. Les exigences de baisse de prix ont donné lieu à des chaînes de sous-traitance extrêmement complexes : seul le recours à une solution SRM (Supplier Relationship Management ou gestion de la relation fournisseurs) adaptée permet d’identifier cette chaîne, de l’évaluer et de prendre des décisions avisées, en préservant les marges de l’entreprise, mais également sa réputation.

Seul le recours à des fournisseurs vertueux et la fiabilité des informations fournisseurs peut préserver l’entreprise des risques pour son image. Le monde change en permanence, les conflits et les catastrophes climatiques entrent également dans les critères de sélection des acheteurs. Aucune entreprise ne veut prendre le risque de voir sa supply-chain arrêtée en cas de destruction d’une usine par un ouragan, car des millions sont en jeu. De la même façon, avec la prise de conscience collective vis à vis du climat et de l’environnement, et la mise en place de normes associées, charge est aux achats de sélectionner les fournisseurs les plus vertueux sur ces aspects.

Pour faire face aux demandes toujours plus exigeantes de rentabilité, le directeur achats comme le directeur financier doivent disposer d’outils performants et de tableaux de bords simples mais complets pour piloter leur activité. C’est la mission quotidienne de SynerTrade que d’observer les pratiques achats afin de faire évoluer ses logiciels eAchat et les adapter aux enjeux actuels et à venir.

Author
By
@coesteve1

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Le monde comme espace de la relation fournisseur | Par Franck Le Tendre, Vice Président Exécutif pour l’Europe de l’Ouest et Directeur Général France de SynerTrade

13th septembre, 2016

La direction des achats est devenue un métier radicalement différent à la faveur des progrès technologiques et de la mondialisation. La crise et la nécessité de trouver des points de résultat à tous les niveaux de l’entreprise ont profondément modifié la place des achats dans l’entreprise rendant le SRM aussi incontournable que stratégique.

Les nouvelles technologies et internet ont permis aux achats d’élargir le spectre de leur sourcing sans aucune limite géographique. La nécessité première est la baisse des coûts. La globalisation des contrats et la multiplication des maillons sur la chaîne de sous-traitance exigent une rationalisation de l’information, pour une meilleure maîtrise du risque fournisseur et un meilleur partage en interne. Cette multitude de paramètres influe sur les caractéristiques à rechercher au niveau du système d’information : il doit permettre d’identifier le fournisseur, de l’évaluer avec précision, de partager cette information avec l’ensemble des collaborateurs concernés et de le suivre en permanence.

La simple obligation pour le fournisseur d’entrer dans ce système fait également office de sélection, car seuls ceux qui répondent aux critères fixés par les achats peuvent être retenus, tandis que seuls ceux qui respectent le processus achat facturation sont conservés. Cette vision peut paraître simpliste, pourtant beaucoup d’entreprises, malgré leur conscience de l’enjeu, ne disposent pas d’un système d’information capable de supporter et de gérer les datas en fonction de ces impératifs. Les exigences de baisse de prix ont donné lieu à des chaînes de sous-traitance extrêmement complexes : seul le recours à une solution SRM (Supplier Relationship Management ou gestion de la relation fournisseurs) adaptée permet d’identifier cette chaîne, de l’évaluer et de prendre des décisions avisées, en préservant les marges de l’entreprise, mais également sa réputation.

Seul le recours à des fournisseurs vertueux et la fiabilité des informations fournisseurs peut préserver l’entreprise des risques pour son image. Le monde change en permanence, les conflits et les catastrophes climatiques entrent également dans les critères de sélection des acheteurs. Aucune entreprise ne veut prendre le risque de voir sa supply-chain arrêtée en cas de destruction d’une usine par un ouragan, car des millions sont en jeu. De la même façon, avec la prise de conscience collective vis à vis du climat et de l’environnement, et la mise en place de normes associées, charge est aux achats de sélectionner les fournisseurs les plus vertueux sur ces aspects.

Pour faire face aux demandes toujours plus exigeantes de rentabilité, le directeur achats comme le directeur financier doivent disposer d’outils performants et de tableaux de bords simples mais complets pour piloter leur activité. C’est la mission quotidienne de SynerTrade que d’observer les pratiques achats afin de faire évoluer ses logiciels eAchat et les adapter aux enjeux actuels et à venir.

By
@coesteve1
backtotop