Quand l’hyper productivité influe sur la stratégie des entreprises – Jean-René BEZANCON, Directeur Général d’Advantys

futuro tekno

Incontestablement, l’accélération de la pression concurrentielle joue un rôle-clé dans l’évolution de la stratégie et plus généralement de la gouvernance des entreprises. Dans ce contexte, force est de constater que la digitalisation de nombreux processus semble se positionner comme un prérequis incontournable afin de gagner en productivité, en fluidité et en agilité.

Un besoin d’hyper productivité pour toutes les composantes de l’entreprise

De nos jours, les différentes fonctions au sein de l’entreprise doivent s’adapter en quasi temps réel à de nouveaux défis. Ainsi, les directions générales, les directions métiers et les opérationnels sont amenés à prendre rapidement des décisions éclairées pour permettre à l’entreprise de conserver son avantage concurrentiel et d’accroître ses performances.

Les technologies agiles au centre de ce processus de modernisation

Pour permettre aux entreprises de moderniser leur mode de gestion historique et d’accéder à de réels gains de productivité, l’outil informatique va continuer de jouer un rôle central. Dans ce contexte, l’usage d’outils structurants et agiles n’est plus un « Nice to have », mais bel et bien un « Must Have ». Les entreprises « digital natives » l’ont bien compris et démontrent au quotidien la vertu de leur modèle de développement.

Bien penser son projet pour accéder rapidement à des bénéfices tangibles

Au-delà d’une simple cartographie et modélisation des processus, il est important d’avoir une approche tactique et de mettre en place un mode opératoire agile, par itération, pour implémenter simplement de nouveaux processus et obtenir des résultats rapides. Cela fluidifiera l’organisation et générera des gains de productivité mesurables.

Déployer son projet par étapes en positionnant l’expérience utilisateur comme une donnée centrale

Il est enfin fondamental de ne pas compliquer la tâche des utilisateurs et de leur permettre de travailler dans un environnement attractif générateur de confort de travail et de simplicité. En ce sens, il est nécessaire de sélectionner des solutions disruptives comme les technologies de BPM permettant de fluidifier toute l’organisation des entreprises.

Au final, cela se traduit par des gains immédiats et mesurables. Les collaborateurs deviennent alors plus productifs et les clients accèdent à une réelle qualité de service.

La digitalisation des entreprises par le biais de la modernisation de leurs processus est donc une réalité qui va leur permettre de pouvoir répondre aux nouveaux enjeux induits par la nécessité de positionner l’hyper productivité comme un axe de gouvernance stratégique. On note enfin que nombre d’automatismes et d’algorithmes deviennent des acteurs à part entière des worflows déployés et contribuent à l’accélération de la digitalisation des processus existants. Les collaborateurs peuvent ainsi se concentrer sur des tâches à très forte valeur ajoutée, gagner en performance et surtout en qualité de vie.

JbesanconJean-René BEZANCON, Directeur Général d’Advantys

Author
By
@coesteve1

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Quand l’hyper productivité influe sur la stratégie des entreprises – Jean-René BEZANCON, Directeur Général d’Advantys

futuro tekno 22nd juin, 2016

Incontestablement, l’accélération de la pression concurrentielle joue un rôle-clé dans l’évolution de la stratégie et plus généralement de la gouvernance des entreprises. Dans ce contexte, force est de constater que la digitalisation de nombreux processus semble se positionner comme un prérequis incontournable afin de gagner en productivité, en fluidité et en agilité.

Un besoin d’hyper productivité pour toutes les composantes de l’entreprise

De nos jours, les différentes fonctions au sein de l’entreprise doivent s’adapter en quasi temps réel à de nouveaux défis. Ainsi, les directions générales, les directions métiers et les opérationnels sont amenés à prendre rapidement des décisions éclairées pour permettre à l’entreprise de conserver son avantage concurrentiel et d’accroître ses performances.

Les technologies agiles au centre de ce processus de modernisation

Pour permettre aux entreprises de moderniser leur mode de gestion historique et d’accéder à de réels gains de productivité, l’outil informatique va continuer de jouer un rôle central. Dans ce contexte, l’usage d’outils structurants et agiles n’est plus un « Nice to have », mais bel et bien un « Must Have ». Les entreprises « digital natives » l’ont bien compris et démontrent au quotidien la vertu de leur modèle de développement.

Bien penser son projet pour accéder rapidement à des bénéfices tangibles

Au-delà d’une simple cartographie et modélisation des processus, il est important d’avoir une approche tactique et de mettre en place un mode opératoire agile, par itération, pour implémenter simplement de nouveaux processus et obtenir des résultats rapides. Cela fluidifiera l’organisation et générera des gains de productivité mesurables.

Déployer son projet par étapes en positionnant l’expérience utilisateur comme une donnée centrale

Il est enfin fondamental de ne pas compliquer la tâche des utilisateurs et de leur permettre de travailler dans un environnement attractif générateur de confort de travail et de simplicité. En ce sens, il est nécessaire de sélectionner des solutions disruptives comme les technologies de BPM permettant de fluidifier toute l’organisation des entreprises.

Au final, cela se traduit par des gains immédiats et mesurables. Les collaborateurs deviennent alors plus productifs et les clients accèdent à une réelle qualité de service.

La digitalisation des entreprises par le biais de la modernisation de leurs processus est donc une réalité qui va leur permettre de pouvoir répondre aux nouveaux enjeux induits par la nécessité de positionner l’hyper productivité comme un axe de gouvernance stratégique. On note enfin que nombre d’automatismes et d’algorithmes deviennent des acteurs à part entière des worflows déployés et contribuent à l’accélération de la digitalisation des processus existants. Les collaborateurs peuvent ainsi se concentrer sur des tâches à très forte valeur ajoutée, gagner en performance et surtout en qualité de vie.

JbesanconJean-René BEZANCON, Directeur Général d’Advantys

By
@coesteve1
backtotop