Keyrus accompagne le Service Numérique de Santé en Ile-de-France (GCS SESAN) dans la mise en œuvre de la plate-forme eCerveau, dédiée à la veille et à l’alerte sanitaire

Man with mask looks at a laptop

Keyrus, acteur international dans les domaines de la Data Intelligence et du Digital, et Conseil en Management et Transformation des entreprises, accompagne le GCS SESAN, Service Numérique de Santé en Ile-de-France, dans la mise en place de la plate-forme eCerveau, nouveau système régional d’aide à la décision et de suivi en temps réel de l’activité des services d’urgences, pour une anticipation et une gestion optimales des tensions. Mise en service en septembre 2015, la plate-forme destinée aux professionnels de santé habilités est disponible également via une application mobile, une première en France.

Un projet à forts enjeux pour la santé publique 

En 2012, le GCS SESAN a décidé d’améliorer les outils constituant le système de veille Cerveau depuis 2004, et de le doubler d’une application mobile. A l’issue de l’appel d’offres, la mise en œuvre du projet est confiée à Keyrus, choisi pour son expertise dans le domaine de la santé, sa maîtrise des technologies retenues (IBM Datastage/Cognos/SPSS/DB2 et Liferay), ainsi que son expérience de la conduite de projets de Data Intelligence de grande envergure.

« Cerveau a été créé après le dramatique épisode caniculaire de l’été 2003 », explique le Docteur François Dolveck, Directeur médical du GCS SESAN Île-de-France et parallèlement Directeur du Samu 77 et des urgences de l’Hôpital de Melun. « Pendant cette crise sanitaire, les services d’urgences avaient été débordés, mettant en évidence l’insuffisance des outils dont nous disposions. Cette refonte devait nous apporter plus de puissance de calcul et d’analyse, une automatisation plus poussée et un accès mobile aux informations pour suivre en continu l’activité des urgences de façon à pouvoir réagir le plus tôt possible en cas de tension ou de crise. »

Avec un pôle dédié au secteur de la santé sur l’ensemble du territoire national, composé de plus de cinquante consultants et experts, Keyrus dispose d’un savoir-faire reconnu depuis plus de 15 ans à travers des projets pour les centres hospitaliers, le Ministère de la Santé, des agences de santé et des groupements publics.

« L’étendue et la complémentarité des compétences de Keyrus ont été déterminantes dans la réussite de ce projet. Au-delà du travail de nos développeurs qui ont réalisé le cœur de la solution, nos experts digitaux sont également intervenus sur le design du site et la création de l’application mobile. Nos Data Analysts ont quant à eux travaillé sur l’insertion du composant d’analyse prédictive permettant de détecter les périodes de suractivité dans les services d’urgences » déclare Cédric Aubin, Directeur Conseil, Responsable de l’offre Santé/Social de Keyrus. 

Une vue dynamique et détaillée de l’activité des services d’urgences

Associant BI classique, analyse temps réel et analyse prédictive, la nouvelle plate-forme se décline en un site internet et une application mobile dédiée : sur ces deux médias, des tableaux de bord synthétiques présentent les ressources hospitalières de la région et l’information de veille sanitaire sous forme de restitutions graphiques et cartographiques dynamiques, offrant aux utilisateurs une compréhension immédiate des informations.

eCerveau centralise des informations essentielles telles que les disponibilités en lits, les données d’activité du Samu ainsi que des données détaillées sur l’occupation des services d’urgences : nombre de patients présents dans le service, dans les salles d’attente, dans les box d’examen, en salle de déchoquage, etc. Ces informations « temps réel » permettent un pilotage extrêmement fin des ressources de chaque service d’urgences, ainsi qu’une orientation et une prise en charge optimales des patients lors des périodes de tension ou de crise.

« Au moment des attentats de Paris en novembre 2015, l’application eCerveau nous a permis de savoir rapidement où envoyer les patients qui n’étaient pas en détresse vitale. Nous l’avons utilisée pour voir les taux d’occupation et orienter ces patients vers les structures d’urgence qui étaient en capacité de les accueillir » explique le Docteur François Dolveck. 

L’application mobile eCerveau pour iOS et Android est une première en France. Au 15 mars 2016, elle comptait environ 170 utilisateurs privilégiés mettant le système à l’épreuve avant son ouverture à l’ensemble de la population concernée, soit plusieurs milliers d’utilisateurs. « Les retours des utilisateurs du site et de l’application sont excellents. Tous se disent ravis, tant de la simplicité d’usage que de la possibilité d’accéder à des informations qu’ils n’avaient pas auparavant » déclare François Dolveck. 

Une plate-forme qui intéresse les autres régions 

Si la vocation d’eCerveau est d’abord régionale, les outils et les applications mis en place dans ce cadre par le GCS SESAN et Keyrus présentent un intérêt évident pour d’autres régions, sinon toutes. « L’ouverture à d’autres régions a été prise en compte dès la conception de la plate-forme, et il est prévu qu’elles puissent bénéficier de ce qui a été fait sous forme de package, sans contrepartie financière, ce qui est normal puisqu’il s’agit d’argent public », souligne François Dolveck.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Keyrus accompagne le Service Numérique de Santé en Ile-de-France (GCS SESAN) dans la mise en œuvre de la plate-forme eCerveau, dédiée à la veille et à l’alerte sanitaire

Man with mask looks at a laptop 9th juin, 2016

Keyrus, acteur international dans les domaines de la Data Intelligence et du Digital, et Conseil en Management et Transformation des entreprises, accompagne le GCS SESAN, Service Numérique de Santé en Ile-de-France, dans la mise en place de la plate-forme eCerveau, nouveau système régional d’aide à la décision et de suivi en temps réel de l’activité des services d’urgences, pour une anticipation et une gestion optimales des tensions. Mise en service en septembre 2015, la plate-forme destinée aux professionnels de santé habilités est disponible également via une application mobile, une première en France.

Un projet à forts enjeux pour la santé publique 

En 2012, le GCS SESAN a décidé d’améliorer les outils constituant le système de veille Cerveau depuis 2004, et de le doubler d’une application mobile. A l’issue de l’appel d’offres, la mise en œuvre du projet est confiée à Keyrus, choisi pour son expertise dans le domaine de la santé, sa maîtrise des technologies retenues (IBM Datastage/Cognos/SPSS/DB2 et Liferay), ainsi que son expérience de la conduite de projets de Data Intelligence de grande envergure.

« Cerveau a été créé après le dramatique épisode caniculaire de l’été 2003 », explique le Docteur François Dolveck, Directeur médical du GCS SESAN Île-de-France et parallèlement Directeur du Samu 77 et des urgences de l’Hôpital de Melun. « Pendant cette crise sanitaire, les services d’urgences avaient été débordés, mettant en évidence l’insuffisance des outils dont nous disposions. Cette refonte devait nous apporter plus de puissance de calcul et d’analyse, une automatisation plus poussée et un accès mobile aux informations pour suivre en continu l’activité des urgences de façon à pouvoir réagir le plus tôt possible en cas de tension ou de crise. »

Avec un pôle dédié au secteur de la santé sur l’ensemble du territoire national, composé de plus de cinquante consultants et experts, Keyrus dispose d’un savoir-faire reconnu depuis plus de 15 ans à travers des projets pour les centres hospitaliers, le Ministère de la Santé, des agences de santé et des groupements publics.

« L’étendue et la complémentarité des compétences de Keyrus ont été déterminantes dans la réussite de ce projet. Au-delà du travail de nos développeurs qui ont réalisé le cœur de la solution, nos experts digitaux sont également intervenus sur le design du site et la création de l’application mobile. Nos Data Analysts ont quant à eux travaillé sur l’insertion du composant d’analyse prédictive permettant de détecter les périodes de suractivité dans les services d’urgences » déclare Cédric Aubin, Directeur Conseil, Responsable de l’offre Santé/Social de Keyrus. 

Une vue dynamique et détaillée de l’activité des services d’urgences

Associant BI classique, analyse temps réel et analyse prédictive, la nouvelle plate-forme se décline en un site internet et une application mobile dédiée : sur ces deux médias, des tableaux de bord synthétiques présentent les ressources hospitalières de la région et l’information de veille sanitaire sous forme de restitutions graphiques et cartographiques dynamiques, offrant aux utilisateurs une compréhension immédiate des informations.

eCerveau centralise des informations essentielles telles que les disponibilités en lits, les données d’activité du Samu ainsi que des données détaillées sur l’occupation des services d’urgences : nombre de patients présents dans le service, dans les salles d’attente, dans les box d’examen, en salle de déchoquage, etc. Ces informations « temps réel » permettent un pilotage extrêmement fin des ressources de chaque service d’urgences, ainsi qu’une orientation et une prise en charge optimales des patients lors des périodes de tension ou de crise.

« Au moment des attentats de Paris en novembre 2015, l’application eCerveau nous a permis de savoir rapidement où envoyer les patients qui n’étaient pas en détresse vitale. Nous l’avons utilisée pour voir les taux d’occupation et orienter ces patients vers les structures d’urgence qui étaient en capacité de les accueillir » explique le Docteur François Dolveck. 

L’application mobile eCerveau pour iOS et Android est une première en France. Au 15 mars 2016, elle comptait environ 170 utilisateurs privilégiés mettant le système à l’épreuve avant son ouverture à l’ensemble de la population concernée, soit plusieurs milliers d’utilisateurs. « Les retours des utilisateurs du site et de l’application sont excellents. Tous se disent ravis, tant de la simplicité d’usage que de la possibilité d’accéder à des informations qu’ils n’avaient pas auparavant » déclare François Dolveck. 

Une plate-forme qui intéresse les autres régions 

Si la vocation d’eCerveau est d’abord régionale, les outils et les applications mis en place dans ce cadre par le GCS SESAN et Keyrus présentent un intérêt évident pour d’autres régions, sinon toutes. « L’ouverture à d’autres régions a été prise en compte dès la conception de la plate-forme, et il est prévu qu’elles puissent bénéficier de ce qui a été fait sous forme de package, sans contrepartie financière, ce qui est normal puisqu’il s’agit d’argent public », souligne François Dolveck.

By
@coesteve1
backtotop