Informatique et conditions climatiques: les entreprises sont-elles prêtes à affronter un épisode de forte crue ? ACRONIS

Les conditions climatiques des derniers jours ont causé une montée des eaux, et plusieurs départements sont actuellement confrontés aux inondations. La région parisienne est également touchée, ce week-end la Seine pourrait atteindre dans la capitale un pic entre 5,10 et 5,70 mètres de hauteur. Bien que cet épisode ne devrait pas atteindre le niveau de la crue centennale, son impact reste néfaste :  Routes fermées, trafic ferroviaire impacté, ou encore sous-sol inondés.

La région est préparée au scénario catastrophe, grâce notamment à la simulation grandeur nature d’une crue centennale en Ile-De-France via l’opération « EU-Sequana 2016 » réalisée en mars dernier. Mais les entreprises le sont-elles ? De nombreuses villes accueillant un large nombre de sociétés sont menacées par les eaux, les locaux pourraient se retrouver inondés dans les prochains jours.

Samy Reguieg, Directeur Général France d’Acronis explique « Une inondation, en plus de paralyser l’entreprise sur le court terme en détériorant le matériel, peut causer des dégâts importants sur le long terme. Si les serveurs informatiques sont inondés, une partie ou la totalité des données pourrait être perdue – et potentiellement entrainer la faillite de l’entreprise. C’est pourquoi il est primordial d’établir rapidement un « plan catastrophe » visant à renforcer la capacité de réponse, limiter les dégâts et reprendre une activité rapidement.  Les entreprises doivent rapidement tester leur Plan de Reprise d’Activité (PRA) et leurs sauvegardes afin de s’assurer qu’elles pourront – si leurs serveurs principaux sont touchés – restaurer tout le système dans les plus brefs délais.  

Les débordements de la Seine – alliés aux différentes grèves – rendent également les déplacements en Ile-De-France délicats. L’entreprise doit donc également s’assurer qu’elle dispose d’une infrastructure permettant rapidement aux collaborateurs de pouvoir travailler et collaborer à distance s’ils ne peuvent pas se rendre sur le lieu de travail. »  

Author
By
@coesteve1

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Informatique et conditions climatiques: les entreprises sont-elles prêtes à affronter un épisode de forte crue ? ACRONIS

2nd juin, 2016

Les conditions climatiques des derniers jours ont causé une montée des eaux, et plusieurs départements sont actuellement confrontés aux inondations. La région parisienne est également touchée, ce week-end la Seine pourrait atteindre dans la capitale un pic entre 5,10 et 5,70 mètres de hauteur. Bien que cet épisode ne devrait pas atteindre le niveau de la crue centennale, son impact reste néfaste :  Routes fermées, trafic ferroviaire impacté, ou encore sous-sol inondés.

La région est préparée au scénario catastrophe, grâce notamment à la simulation grandeur nature d’une crue centennale en Ile-De-France via l’opération « EU-Sequana 2016 » réalisée en mars dernier. Mais les entreprises le sont-elles ? De nombreuses villes accueillant un large nombre de sociétés sont menacées par les eaux, les locaux pourraient se retrouver inondés dans les prochains jours.

Samy Reguieg, Directeur Général France d’Acronis explique « Une inondation, en plus de paralyser l’entreprise sur le court terme en détériorant le matériel, peut causer des dégâts importants sur le long terme. Si les serveurs informatiques sont inondés, une partie ou la totalité des données pourrait être perdue – et potentiellement entrainer la faillite de l’entreprise. C’est pourquoi il est primordial d’établir rapidement un « plan catastrophe » visant à renforcer la capacité de réponse, limiter les dégâts et reprendre une activité rapidement.  Les entreprises doivent rapidement tester leur Plan de Reprise d’Activité (PRA) et leurs sauvegardes afin de s’assurer qu’elles pourront – si leurs serveurs principaux sont touchés – restaurer tout le système dans les plus brefs délais.  

Les débordements de la Seine – alliés aux différentes grèves – rendent également les déplacements en Ile-De-France délicats. L’entreprise doit donc également s’assurer qu’elle dispose d’une infrastructure permettant rapidement aux collaborateurs de pouvoir travailler et collaborer à distance s’ils ne peuvent pas se rendre sur le lieu de travail. »  

By
@coesteve1

Pin It on Pinterest

Share This

Share this post with your friends!

backtotop