Le bitcoin fait son chemin comme nouvelle monnaie | Bastien Hudelot, Manager France, Potential Asia / Ecoreuil.fr

Doodle vector concept illustration of making online payment via internet services. E-commerce concept for web banners, hero images, printed materials

Depuis 2009, le bitcoin fait son chemin comme nouvelle monnaie. Loin des débats engendrés par ses liens troubles avec le darknet et sa réputation sulfureuse, ce système de paiement peer‑to‑peer s’est finalement imposé jusqu’à devenir une des monnaies dématérialisées les plus fréquemment utilisées au quotidien.

Des industries du hi‑tech informatique comme Microsoft, jusqu’aux organisations humanitaires comme la Croix‑Rouge, les commerçants se mettent à accepter le paiement en bitcoin comme les autres monnaies classiques, pays anglophones en tête.

Originellement, le bitcoin se veut un produit d’investissement spéculatif mais c’est dans le rôle de méthode de paiement qu’il s’est révélé, drainant des échanges de centaines de milliers de dollars avec une dizaine de milliers de transactions quotidiennes à son actif, devenant pour certains une nouvelle façon de dépenser.

En tête des courses, le minage de cette nouvelle monnaie (ou la création de nouveaux bitcoins) occupe plus de la moitié de ces transactions, suivi de près par les échanges de métaux précieux ‑investissements sûrs en ces temps de crise‑ et le e-commerce.

Mais loin des diamants étincelants et des pépites d’or qui font rêver la planète et affolent les investisseurs, les produits les plus achetés en bitcoin sont étonnamment et dans l’ensemble des produits de consommation courante au-delà de tous les produits technologiques. Ainsi, il n’y a plus uniquement que les boutiques en ligne qui acceptent cette monnaie dématérialisée, les transactions concernent désormais des paiements hors ligne tels que des achats purement alimentaires ou des frais de santé.

Son développement passe également par des investissements dans des fonds de capital–risque qui atteignent des centaines de millions grâce à une croissance incroyable de plus de moitié depuis 2014.

Pourtant, le bitcoin est loin d’être en tête des modes de paiement. Sera–t–il capable d’en détrôner les géants ?

bitcoin 2407-FR-01

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Le bitcoin fait son chemin comme nouvelle monnaie | Bastien Hudelot, Manager France, Potential Asia / Ecoreuil.fr

Doodle vector concept illustration of making online payment via internet services. E-commerce concept for web banners, hero images, printed materials 20th mai, 2016

Depuis 2009, le bitcoin fait son chemin comme nouvelle monnaie. Loin des débats engendrés par ses liens troubles avec le darknet et sa réputation sulfureuse, ce système de paiement peer‑to‑peer s’est finalement imposé jusqu’à devenir une des monnaies dématérialisées les plus fréquemment utilisées au quotidien.

Des industries du hi‑tech informatique comme Microsoft, jusqu’aux organisations humanitaires comme la Croix‑Rouge, les commerçants se mettent à accepter le paiement en bitcoin comme les autres monnaies classiques, pays anglophones en tête.

Originellement, le bitcoin se veut un produit d’investissement spéculatif mais c’est dans le rôle de méthode de paiement qu’il s’est révélé, drainant des échanges de centaines de milliers de dollars avec une dizaine de milliers de transactions quotidiennes à son actif, devenant pour certains une nouvelle façon de dépenser.

En tête des courses, le minage de cette nouvelle monnaie (ou la création de nouveaux bitcoins) occupe plus de la moitié de ces transactions, suivi de près par les échanges de métaux précieux ‑investissements sûrs en ces temps de crise‑ et le e-commerce.

Mais loin des diamants étincelants et des pépites d’or qui font rêver la planète et affolent les investisseurs, les produits les plus achetés en bitcoin sont étonnamment et dans l’ensemble des produits de consommation courante au-delà de tous les produits technologiques. Ainsi, il n’y a plus uniquement que les boutiques en ligne qui acceptent cette monnaie dématérialisée, les transactions concernent désormais des paiements hors ligne tels que des achats purement alimentaires ou des frais de santé.

Son développement passe également par des investissements dans des fonds de capital–risque qui atteignent des centaines de millions grâce à une croissance incroyable de plus de moitié depuis 2014.

Pourtant, le bitcoin est loin d’être en tête des modes de paiement. Sera–t–il capable d’en détrôner les géants ?

bitcoin 2407-FR-01

By
@coesteve1
backtotop