Bon début d’année 2016 pour l’activité Outsourcing dans la zone EMEA – ISG Outsourcing Index

Double exposure of businessman hand choosing people icon as human resources concept

L’activité est en pleine croissance en France avec une hausse de 33% de la valeur annuelle des contrats et un nombre de contrats qui a doublé au premier trimestre

  • Une augmentation de 19% de la valeur annuelle des contrats au premier trimestre pour la zone EMEA
  • Les contrats de restructuration dominent tant en nombre de contrats qu’en valeur
  • Les activités ITO et BPO affichent toutes les deux des gains par rapport à 2015

Information Services Group (ISG), société leader dans le domaine des perspectives technologiques, de l’analyse du marché et du conseil, annonce un bon début d’année 2016 pour l’activité d’outsourcing dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) avec une croissance à deux chiffres tant de la valeur annuelle que du nombre de contrats.

L’EMEA ISG Outsourcing Index®, qui évalue les contrats d’externalisation d’une valeur supérieure à 4 millions d’euros, révèle que la valeur totale annuelle des contrats pour le premier trimestre dans la zone EMEA est de 2,25 milliards d’euros, en hausse de 19% par rapport à la même période en 2015. Le nombre de contrats signés dans la région a aussi progressé de 28% par rapport à la même période de l’année précédente. L’activité dans la zone EMEA reflète celle du marché mondial qui est aussi en augmentation de 20% en glissement annuel de la valeur annuelle des contrats à près de 5 milliards d’euros et une hausse de 32% du nombre de contrats passés.

Les contrats de restructuration ont dynamisé le marché dans la zone EMEA, avec une valeur annuelle en hausse de 115% et une progression de 91% du nombre de contrats, ce qui fait de ce premier trimestre le second plus actif pour les contrats de restructuration dans la région. La valeur des nouveaux contrats est en recul mais avec 97 contrats signés, l’activité reste proche de la barre des 100 contrats, signe de bonne santé.

L’activité ITO et BPO affichent toutes les deux des gains ce trimestre, avec une progression de 20% en glissement annuel pour l’activité ITO, soit une valeur annuelle de près d’1,5 milliard d’euros pour 115 contrats. C’est un retour en force pour l’ITO, sous l’impulsion des contrats de développement et de maintenance d’applications (ADM) et des contrats regroupant applications et infrastructure.

L’activité BPO débute l’année par son meilleur premier trimestre depuis 2012, avec une hausse de 41% de la valeur annuelle des contrats par rapport à l’an dernier. Ceci s’explique en grande partie par la signature d’un contrat important dans le secteur des Facilities Management et d’autres contrats significatifs dans le domaine des centres de contact et de la gestion financière et comptable, ainsi que des contrats multifonctions. Le nombre de contrats BPO passés enregistre une bonne progression également, de 15% par rapport au premier trimestre 2015.

« Conformément aux prévisions d’ISG, le début d’année 2016 enregistre de bons résultats dans la zone EMEA. Les indices à la hausse de la valeur annuelle des contrats et du nombre de contrats signés au premier trimestre contrastent avec la morosité du début 2015 et sont annonciateurs d’une activité saine dans la région », déclare Lyonel Roüast, Partner et President d’ISG SEMEA. « La forte progression de l’activité ITO par rapport à la même période en 2015, tant en termes de valeur annuelle que du nombre de contrats, laisse supposer que les solutions technologiques continuent d’avoir un impact positif dans de nombreux domaines, y compris dans le contexte de migration vers le cloud. »

« Les gains remarquables de la valeur et le nombre des contrats BPO, ainsi que la reprise d’activité des contrats de restructuration témoignent d’un intérêt croissant des entreprises pour l’externalisation et pour la digitalisation qui leur permet d’envisager des investissements dans les Nouvelles Technologies. » ajoute Lyonel Roüast.

Etat du marché dans les différents pays

Alors qu’elle avait enregistré des performances particulièrement médiocres début 2015, l’activité est en pleine expansion en France avec une hausse de 33% de la valeur annuelle des contrats au premier trimestre, partant toutefois d’un niveau très bas. Quant au nombre des contrats, il a doublé ramenant la France à des niveaux d’activité plus habituels.

Au Royaume-Uni, la valeur annuelle et le nombre des contrats au premier trimestre ont progressé de près de 10% en glissement annuel. Après deux trimestres très moroses fin 2015, l’activité d’outsourcing au Royaume-Uni retrouve ses niveaux historiques. Reste à savoir si cette tendance haussière s’inscrira ou non dans la durée.

Dans la région DACH (Allemagne, Autriche et Suisse), ce premier trimestre 2016 enregistre un très net recul de la valeur annuelle des contrats qui atteint son niveau le plus bas en plus de huit ans. Le nombre des contrats est toutefois en hausse de 32% avec 29 contrats signés, ce qui témoigne d’une intensification de l’activité mais avec de plus petits contrats et un marché qui devient de plus en plus mature.

La forte augmentation de la valeur annuelle des contrats en glissement annuel dans les pays nordiques s’explique en partie par la signature d’un contrat important entre Volvo et HCL, dans le contexte d’une augmentation de 200% du nombre de contrats signés ce qui en fait le second meilleur trimestre pour l’activité d’outsourcing dans cette région.

Dans la région du Benelux, la valeur annuelle des contrats est en net recul ce trimestre, tandis qu’elle affiche une progression à trois chiffres dans les pays du sud de l’Europe. Toutefois, sur ces marchés, la présence ou l’absence d’un contrat de taille moyenne peut influer beaucoup sur les niveaux de performance, si bien que les résultats du premier trimestre ne sont pas nécessairement révélateurs d’une tendance plus globale.

Décomposition par secteurs

Le secteur de l’industrie se démarque le plus, avec une augmentation de 177% la valeur annuelle des contrats en glissement annuel. Même si le contrat entre Volvo et HCL pèse une part importante, cette belle progression s’explique aussi par le fait que deux fois plus de contrats ont été signés. De même dans le secteur des Télécoms, de gros contrats ont été passés comme celui entre IBM et Telefonica dans la gestion financière et comptable et le nombre de transactions a augmenté de 67% par rapport à la même période l’an passé.

Dans le secteur des services financiers, la valeur annuelle des contrats a reculé de 30% par rapport aux résultats exceptionnels atteints au premier trimestre 2015, mais le nombre des contrats passés est, lui, en hausse, avec des transactions remarquables comme celles dans les domaines du facility management entre HSBC et Jones Lang Lasalle et du BPO dans le secteur des assurances entre Accenture et RSA.

Prévisions

« La comparaison du second trimestre 2016 avec celui de 2015 sera probablement moins favorable », affirme Lyonel Roüast. « A plus long terme, la valeur annuelle des contrats devrait toutefois conserver des niveaux positifs en raison du bon démarrage de l’année 2016. La demande devrait se maintenir au Royaume-Uni et en France, et une tendance haussière se dégage sur le long terme sur plusieurs marchés de la zone EMEA. »

ISG a présenté l’ISG Outsourcing Index™ du 1er trimestre 2016 pour la zone EMEA aux médias et aux analystes dans le cadre d’une audioconférence. Vous pouvez réécouter la présentation et en visionner les diapositives en cliquant ici

Author
By
@coesteve1

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Bon début d’année 2016 pour l’activité Outsourcing dans la zone EMEA – ISG Outsourcing Index

Double exposure of businessman hand choosing people icon as human resources concept 17th mai, 2016

L’activité est en pleine croissance en France avec une hausse de 33% de la valeur annuelle des contrats et un nombre de contrats qui a doublé au premier trimestre

  • Une augmentation de 19% de la valeur annuelle des contrats au premier trimestre pour la zone EMEA
  • Les contrats de restructuration dominent tant en nombre de contrats qu’en valeur
  • Les activités ITO et BPO affichent toutes les deux des gains par rapport à 2015

Information Services Group (ISG), société leader dans le domaine des perspectives technologiques, de l’analyse du marché et du conseil, annonce un bon début d’année 2016 pour l’activité d’outsourcing dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) avec une croissance à deux chiffres tant de la valeur annuelle que du nombre de contrats.

L’EMEA ISG Outsourcing Index®, qui évalue les contrats d’externalisation d’une valeur supérieure à 4 millions d’euros, révèle que la valeur totale annuelle des contrats pour le premier trimestre dans la zone EMEA est de 2,25 milliards d’euros, en hausse de 19% par rapport à la même période en 2015. Le nombre de contrats signés dans la région a aussi progressé de 28% par rapport à la même période de l’année précédente. L’activité dans la zone EMEA reflète celle du marché mondial qui est aussi en augmentation de 20% en glissement annuel de la valeur annuelle des contrats à près de 5 milliards d’euros et une hausse de 32% du nombre de contrats passés.

Les contrats de restructuration ont dynamisé le marché dans la zone EMEA, avec une valeur annuelle en hausse de 115% et une progression de 91% du nombre de contrats, ce qui fait de ce premier trimestre le second plus actif pour les contrats de restructuration dans la région. La valeur des nouveaux contrats est en recul mais avec 97 contrats signés, l’activité reste proche de la barre des 100 contrats, signe de bonne santé.

L’activité ITO et BPO affichent toutes les deux des gains ce trimestre, avec une progression de 20% en glissement annuel pour l’activité ITO, soit une valeur annuelle de près d’1,5 milliard d’euros pour 115 contrats. C’est un retour en force pour l’ITO, sous l’impulsion des contrats de développement et de maintenance d’applications (ADM) et des contrats regroupant applications et infrastructure.

L’activité BPO débute l’année par son meilleur premier trimestre depuis 2012, avec une hausse de 41% de la valeur annuelle des contrats par rapport à l’an dernier. Ceci s’explique en grande partie par la signature d’un contrat important dans le secteur des Facilities Management et d’autres contrats significatifs dans le domaine des centres de contact et de la gestion financière et comptable, ainsi que des contrats multifonctions. Le nombre de contrats BPO passés enregistre une bonne progression également, de 15% par rapport au premier trimestre 2015.

« Conformément aux prévisions d’ISG, le début d’année 2016 enregistre de bons résultats dans la zone EMEA. Les indices à la hausse de la valeur annuelle des contrats et du nombre de contrats signés au premier trimestre contrastent avec la morosité du début 2015 et sont annonciateurs d’une activité saine dans la région », déclare Lyonel Roüast, Partner et President d’ISG SEMEA. « La forte progression de l’activité ITO par rapport à la même période en 2015, tant en termes de valeur annuelle que du nombre de contrats, laisse supposer que les solutions technologiques continuent d’avoir un impact positif dans de nombreux domaines, y compris dans le contexte de migration vers le cloud. »

« Les gains remarquables de la valeur et le nombre des contrats BPO, ainsi que la reprise d’activité des contrats de restructuration témoignent d’un intérêt croissant des entreprises pour l’externalisation et pour la digitalisation qui leur permet d’envisager des investissements dans les Nouvelles Technologies. » ajoute Lyonel Roüast.

Etat du marché dans les différents pays

Alors qu’elle avait enregistré des performances particulièrement médiocres début 2015, l’activité est en pleine expansion en France avec une hausse de 33% de la valeur annuelle des contrats au premier trimestre, partant toutefois d’un niveau très bas. Quant au nombre des contrats, il a doublé ramenant la France à des niveaux d’activité plus habituels.

Au Royaume-Uni, la valeur annuelle et le nombre des contrats au premier trimestre ont progressé de près de 10% en glissement annuel. Après deux trimestres très moroses fin 2015, l’activité d’outsourcing au Royaume-Uni retrouve ses niveaux historiques. Reste à savoir si cette tendance haussière s’inscrira ou non dans la durée.

Dans la région DACH (Allemagne, Autriche et Suisse), ce premier trimestre 2016 enregistre un très net recul de la valeur annuelle des contrats qui atteint son niveau le plus bas en plus de huit ans. Le nombre des contrats est toutefois en hausse de 32% avec 29 contrats signés, ce qui témoigne d’une intensification de l’activité mais avec de plus petits contrats et un marché qui devient de plus en plus mature.

La forte augmentation de la valeur annuelle des contrats en glissement annuel dans les pays nordiques s’explique en partie par la signature d’un contrat important entre Volvo et HCL, dans le contexte d’une augmentation de 200% du nombre de contrats signés ce qui en fait le second meilleur trimestre pour l’activité d’outsourcing dans cette région.

Dans la région du Benelux, la valeur annuelle des contrats est en net recul ce trimestre, tandis qu’elle affiche une progression à trois chiffres dans les pays du sud de l’Europe. Toutefois, sur ces marchés, la présence ou l’absence d’un contrat de taille moyenne peut influer beaucoup sur les niveaux de performance, si bien que les résultats du premier trimestre ne sont pas nécessairement révélateurs d’une tendance plus globale.

Décomposition par secteurs

Le secteur de l’industrie se démarque le plus, avec une augmentation de 177% la valeur annuelle des contrats en glissement annuel. Même si le contrat entre Volvo et HCL pèse une part importante, cette belle progression s’explique aussi par le fait que deux fois plus de contrats ont été signés. De même dans le secteur des Télécoms, de gros contrats ont été passés comme celui entre IBM et Telefonica dans la gestion financière et comptable et le nombre de transactions a augmenté de 67% par rapport à la même période l’an passé.

Dans le secteur des services financiers, la valeur annuelle des contrats a reculé de 30% par rapport aux résultats exceptionnels atteints au premier trimestre 2015, mais le nombre des contrats passés est, lui, en hausse, avec des transactions remarquables comme celles dans les domaines du facility management entre HSBC et Jones Lang Lasalle et du BPO dans le secteur des assurances entre Accenture et RSA.

Prévisions

« La comparaison du second trimestre 2016 avec celui de 2015 sera probablement moins favorable », affirme Lyonel Roüast. « A plus long terme, la valeur annuelle des contrats devrait toutefois conserver des niveaux positifs en raison du bon démarrage de l’année 2016. La demande devrait se maintenir au Royaume-Uni et en France, et une tendance haussière se dégage sur le long terme sur plusieurs marchés de la zone EMEA. »

ISG a présenté l’ISG Outsourcing Index™ du 1er trimestre 2016 pour la zone EMEA aux médias et aux analystes dans le cadre d’une audioconférence. Vous pouvez réécouter la présentation et en visionner les diapositives en cliquant ici

By
@coesteve1
backtotop