Etude Sage : les PME françaises mieux préparées à  partir à l’international grâce aux solutions intégrées de gestion

Man drawing on a world map on a glass wall

 59% des entreprises qui se sont développées à l’international sont équipées de solutions intégrées de gestion. Parmi elles, plus de 80% déclarent que celles-ci facilitent leur internationalisation. 

Quel est le rôle de l’ERP dans le développement international des PME ? Sage, leader du marché des solutions intégrées de comptabilité et de paie, a mené l’enquête auprès de 320 entreprises privées de 50 à 249 salariés, du secteur de l’industrie, du BTP, du commerce et des services aux entreprises / particuliers. Interrogés sur leurs enjeux et défis, les dirigeants de ces PME déclarent que le système d’information – et au cœur de celui-ci les solutions intégrées de gestion – est un facteur clé de succès. Voici les principaux résultats de l’étude. 

Le développement international des PME françaises est déjà bien ancré 

85% des PME françaises ont un lien avec l’international, notamment à travers des échanges avec des fournisseurs à l’étranger.

Plus d’une entreprise sur deux est concrètement présente à l’international, que ce soit par son chiffre d’affaires, ses collaborateurs ou encore l’implantation de ses bureaux. Parmi ces PME, le secteur industriel se montre particulièrement en pointe avec 76% de présence à l’international.

A noter que 35% des PME ont l’intention de renforcer cette présence à l’international tandis que seulement 12% des entreprises interrogées n’y sont pas encore présentes, mais entendent s’y ouvrir dans un futur proche.

Malgré la complexité du parcours, les entrepreneurs présents à l’international sont confiants

Plus de 3 entreprises sur 4 regrettent la complexité liée à l’internationalisation. Sur ce point, les dirigeants montrent une grande conscience des difficultés qui les attendent.

D’ailleurs, les PME se jugent plutôt bien armées (63%) pour affronter les problématiques d’internationalisation, même si elles souhaiteraient bénéficier d’aides pour conclure des partenariats locaux ainsi que des conseils d’experts sur les réalités terrain de chaque pays visé.

Néanmoins, pour la grande majorité des PME interrogées, l’ouverture à l’international est perçue comme une voie de développement de l’entreprise, 21% la jugent même incontournable. Ainsi, deux entreprises sur trois perçoivent l’internationalisation comme un véritable levier de croissance et de rentabilité.

Les entrepreneurs présents à l’international se disent confiants pour leur activité dans les douze prochains mois, en France (77%) comme à l’export (82%).

Les solutions intégrées de gestion au service d’une internationalisation réussie 

Les technologies de l’information sont citées de manière positive par la grande majorité des dirigeants de PME : l’accessibilité aux données, la communication à distance, la gestion des projets et des ressources sont considérées comme essentielles pour prospérer dans un contexte international.

Comme en témoigne Jean-Marie Bocher, DAF d’Olmix, les entreprises équipées d’un ERP  soulignent que l’instantanéité du temps réel, la fiabilité des données et la rationalisation d’une solution tout en un, en font un outil indispensable de l’internationalisation : « D’un point de vue administratif, nous voulions bénéficier des procédures standardisées et des normes de qualité homogènes sur l’ensemble de nos zones d’activité » « C’est pourquoi nous avons choisi d’installer un ERP commun à toutes les entités, en l’occurrence Sage X3. Cela nous a paru indispensable pour contrôler à distance l’ensemble des sites et maîtriser la chaîne de valeur. Disposer d’une visibilité sur les indicateurs de croissance reste primordial et permet de piloter l’entreprise de manière plus efficace. En ce sens, notre ERP est un outil précieux d’aide à la décision pour effectuer nos prévisions, monter en charge sur les gammes et optimiser notre gestion des devises », poursuit-il.

« Ces chiffres montrent à quel point internationalisation et numérique sont liés : 80% des PME exportatrices déclarent que les ERP facilitent l’internationalisation. Les entrepreneurs soulignent unanimement qu’ils leur ont permis d’optimiser leur gestion et d’accélérer leur développement. En effet, 87% d’entre eux soulignent le bénéfice du temps réel sur les mises à jour, 87% la facilité de mise à disposition des solutions et 85% l’accessibilité de l’information pour tous, y compris à l’étranger. Les ERP sont donc devenus des outils de développement incontournables pour les PME» déclare Serge Masliah, Directeur Général de Sage France.
201604-Sage-Etude
Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Etude Sage : les PME françaises mieux préparées à  partir à l’international grâce aux solutions intégrées de gestion

Man drawing on a world map on a glass wall 20th avril, 2016

 59% des entreprises qui se sont développées à l’international sont équipées de solutions intégrées de gestion. Parmi elles, plus de 80% déclarent que celles-ci facilitent leur internationalisation. 

Quel est le rôle de l’ERP dans le développement international des PME ? Sage, leader du marché des solutions intégrées de comptabilité et de paie, a mené l’enquête auprès de 320 entreprises privées de 50 à 249 salariés, du secteur de l’industrie, du BTP, du commerce et des services aux entreprises / particuliers. Interrogés sur leurs enjeux et défis, les dirigeants de ces PME déclarent que le système d’information – et au cœur de celui-ci les solutions intégrées de gestion – est un facteur clé de succès. Voici les principaux résultats de l’étude. 

Le développement international des PME françaises est déjà bien ancré 

85% des PME françaises ont un lien avec l’international, notamment à travers des échanges avec des fournisseurs à l’étranger.

Plus d’une entreprise sur deux est concrètement présente à l’international, que ce soit par son chiffre d’affaires, ses collaborateurs ou encore l’implantation de ses bureaux. Parmi ces PME, le secteur industriel se montre particulièrement en pointe avec 76% de présence à l’international.

A noter que 35% des PME ont l’intention de renforcer cette présence à l’international tandis que seulement 12% des entreprises interrogées n’y sont pas encore présentes, mais entendent s’y ouvrir dans un futur proche.

Malgré la complexité du parcours, les entrepreneurs présents à l’international sont confiants

Plus de 3 entreprises sur 4 regrettent la complexité liée à l’internationalisation. Sur ce point, les dirigeants montrent une grande conscience des difficultés qui les attendent.

D’ailleurs, les PME se jugent plutôt bien armées (63%) pour affronter les problématiques d’internationalisation, même si elles souhaiteraient bénéficier d’aides pour conclure des partenariats locaux ainsi que des conseils d’experts sur les réalités terrain de chaque pays visé.

Néanmoins, pour la grande majorité des PME interrogées, l’ouverture à l’international est perçue comme une voie de développement de l’entreprise, 21% la jugent même incontournable. Ainsi, deux entreprises sur trois perçoivent l’internationalisation comme un véritable levier de croissance et de rentabilité.

Les entrepreneurs présents à l’international se disent confiants pour leur activité dans les douze prochains mois, en France (77%) comme à l’export (82%).

Les solutions intégrées de gestion au service d’une internationalisation réussie 

Les technologies de l’information sont citées de manière positive par la grande majorité des dirigeants de PME : l’accessibilité aux données, la communication à distance, la gestion des projets et des ressources sont considérées comme essentielles pour prospérer dans un contexte international.

Comme en témoigne Jean-Marie Bocher, DAF d’Olmix, les entreprises équipées d’un ERP  soulignent que l’instantanéité du temps réel, la fiabilité des données et la rationalisation d’une solution tout en un, en font un outil indispensable de l’internationalisation : « D’un point de vue administratif, nous voulions bénéficier des procédures standardisées et des normes de qualité homogènes sur l’ensemble de nos zones d’activité » « C’est pourquoi nous avons choisi d’installer un ERP commun à toutes les entités, en l’occurrence Sage X3. Cela nous a paru indispensable pour contrôler à distance l’ensemble des sites et maîtriser la chaîne de valeur. Disposer d’une visibilité sur les indicateurs de croissance reste primordial et permet de piloter l’entreprise de manière plus efficace. En ce sens, notre ERP est un outil précieux d’aide à la décision pour effectuer nos prévisions, monter en charge sur les gammes et optimiser notre gestion des devises », poursuit-il.

« Ces chiffres montrent à quel point internationalisation et numérique sont liés : 80% des PME exportatrices déclarent que les ERP facilitent l’internationalisation. Les entrepreneurs soulignent unanimement qu’ils leur ont permis d’optimiser leur gestion et d’accélérer leur développement. En effet, 87% d’entre eux soulignent le bénéfice du temps réel sur les mises à jour, 87% la facilité de mise à disposition des solutions et 85% l’accessibilité de l’information pour tous, y compris à l’étranger. Les ERP sont donc devenus des outils de développement incontournables pour les PME» déclare Serge Masliah, Directeur Général de Sage France.
201604-Sage-Etude
By
@coesteve1
backtotop