Le rapport Imperva Hacker Intelligence Initiative découvre des menaces internes dans 100 % des environnements étudiés

men-139840_640

Une recherche primaire révèle que des abus venant de l’intérieur passent régulièrement inaperçus

Imperva, Inc., dédié à la protection des données des entreprises et des applications critiques sur site et dans le cloud, publie son rapport Hacker Intelligence Initiative de mars, intitulé « Insiders: The Threat is Already Within ». Ce nouveau rapport, établi par l’Imperva Defense Center à partir d’une recherche primaire réalisée par Imperva, relève la présence de menaces internes dans 100 % des environnements étudiés, menaces non détectées par les mesures de sécurité en place.

Le Imperva Defense Center a conduit les recherches en utilisant un combiné des technologies d’analyse comportementale à base d’apprentissage automatique et de leurres, appliquées à des données et réseaux de production. L’apprentissage automatique a permis d’analyser les journaux détaillés d’accès aux données par intrus et les certificats utilisateurs. Les leurres ont quant à eux mis l’analyse en contexte en identifiant les anomalies révélatrices de terminaux piratés. Cette profondeur accrue d’analyse s’est avérée cruciale pour découvrir les véritables menaces internes au milieu d’un océan d’anomalies.

Sur la base de l’analyse de cet environnement, les chercheurs ont aboutisi aux constatations suivantes :

  • Des menaces internes sont présentes dans 100 % des environnements étudiés, confirmant les soupçons que des abus de données venant de l’intérieur passent régulièrement inaperçus.
  • Les leurres, déployés en complément des analyses comportementales, ont identifié formellement les menaces internes.
  • Les menaces internes n’avaient été identifiées par aucune infrastructure de sécurité existante.
  • Les menaces internes identifiées sont dues à des malveillances, des infections ou des négligences.
  • Dans la plupart des cas, des initiés ont mis à profit leur accès sécurisé aux données, plutôt que de tenter de pirater directement des bases de données et partages de fichiers.

« La simple recherche d’anomalies dans le comportement des utilisateurs ne résout pas le problème des menaces internes », souligne Amichai Shulman, cofondateur et CTO d’Imperva. « Les entreprises ont besoin d’une visibilité granulaire sur l’identité des utilisateurs accédant aux données, et plus important encore, sur les requêtes et données auxquelles accède effectivement chaque utilisateur. Cette profondeur d’analyse se révèle essentielle pour séparer les véritables incidents des simples anomalies. Imperva CounterBreach permet aux entreprises d’appliquer des technologies d’apprentissage automatique et de leurres aux comportements des utilisateurs et aux données auxquelles ils ont eu accès, ce qui est indispensable pour repérer les menaces internes. »

Author
By
@coesteve1

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Le rapport Imperva Hacker Intelligence Initiative découvre des menaces internes dans 100 % des environnements étudiés

men-139840_640 6th avril, 2016

Une recherche primaire révèle que des abus venant de l’intérieur passent régulièrement inaperçus

Imperva, Inc., dédié à la protection des données des entreprises et des applications critiques sur site et dans le cloud, publie son rapport Hacker Intelligence Initiative de mars, intitulé « Insiders: The Threat is Already Within ». Ce nouveau rapport, établi par l’Imperva Defense Center à partir d’une recherche primaire réalisée par Imperva, relève la présence de menaces internes dans 100 % des environnements étudiés, menaces non détectées par les mesures de sécurité en place.

Le Imperva Defense Center a conduit les recherches en utilisant un combiné des technologies d’analyse comportementale à base d’apprentissage automatique et de leurres, appliquées à des données et réseaux de production. L’apprentissage automatique a permis d’analyser les journaux détaillés d’accès aux données par intrus et les certificats utilisateurs. Les leurres ont quant à eux mis l’analyse en contexte en identifiant les anomalies révélatrices de terminaux piratés. Cette profondeur accrue d’analyse s’est avérée cruciale pour découvrir les véritables menaces internes au milieu d’un océan d’anomalies.

Sur la base de l’analyse de cet environnement, les chercheurs ont aboutisi aux constatations suivantes :

  • Des menaces internes sont présentes dans 100 % des environnements étudiés, confirmant les soupçons que des abus de données venant de l’intérieur passent régulièrement inaperçus.
  • Les leurres, déployés en complément des analyses comportementales, ont identifié formellement les menaces internes.
  • Les menaces internes n’avaient été identifiées par aucune infrastructure de sécurité existante.
  • Les menaces internes identifiées sont dues à des malveillances, des infections ou des négligences.
  • Dans la plupart des cas, des initiés ont mis à profit leur accès sécurisé aux données, plutôt que de tenter de pirater directement des bases de données et partages de fichiers.

« La simple recherche d’anomalies dans le comportement des utilisateurs ne résout pas le problème des menaces internes », souligne Amichai Shulman, cofondateur et CTO d’Imperva. « Les entreprises ont besoin d’une visibilité granulaire sur l’identité des utilisateurs accédant aux données, et plus important encore, sur les requêtes et données auxquelles accède effectivement chaque utilisateur. Cette profondeur d’analyse se révèle essentielle pour séparer les véritables incidents des simples anomalies. Imperva CounterBreach permet aux entreprises d’appliquer des technologies d’apprentissage automatique et de leurres aux comportements des utilisateurs et aux données auxquelles ils ont eu accès, ce qui est indispensable pour repérer les menaces internes. »

By
@coesteve1
backtotop