Les habitudes des consommateurs britanniques en matière de partage de mots de passe montrent que l’aspect pratique l’emporte sur la sécurité

People

55 % des consommateurs britanniques partagent leurs mots de passe, mettant ainsi en péril leurs informations financières

Une nouvelle enquête de LastPass menée auprès de consommateurs britanniques révèle qu’ils préfèrent l’aspect pratique à la sécurité en matière de partage de mots de passe. Ainsi, 55 % des personnes interrogées mettent en danger leurs informations financières, et ce, malgré le fait que 75 % des répondants soient conscients du danger que représente cette pratique.

Parmi les 2 000 personnes interrogées, 96 % admettent partager jusqu’à 6 mots de passe avec d’autres personnes. Les époux et les partenaires sont considérés comme les relations les plus fiables (66 %), suivis des enfants (24 %) ou d’un ami (17 %). Les voisins ressortent bons derniers : seul 0,5 % des répondants admettent confier leur confier leurs identifiants.

Autre résultat marquant : 63 % des personnes interrogées n’ont pas encore modifié leurs mots de passe après les avoir partagés, ou n’ont pas l’intention de le faire. Ils laissent ainsi leurs données personnelles complètement vulnérables dans le cas où leurs relations avec ces personnes « de confiance » ne seraient plus au beau fixe.

Les résultats révèlent également une certaine suffisance de la part des consommateurs, qui rechignent à utiliser différents mots de passe pour leurs différents comptes. Ainsi, 79 % des personnes interrogées utilisent le même mot de passe ou un mot de passe similaire pour tous leurs comptes, de Netflix aux sites des services publics, pour leur réseau WiFi, les médias sociaux, etc.

Autres principaux résultats de l’enquête

Un partage principalement oral. 72 % des personnes interrogées admettent partager leurs mots de passe verbalement, et seuls 10 % préfèrent les écrire sur papier.

  • Le partage de mots de passe professionnels : une activité fréquente. Près de la moitié des répondants sont plus enclins à partager leurs mots de passe professionnels que des identifiants personnels. Ainsi, selon les résultats de l’enquête, 8 % des personnes interrogées partagent leurs mots de passe professionnels, soit tous ceux associés à des activités en entreprise.
  • Permettre à un tiers d’accéder à distance à un compte : le principal motif de partage. 38 % des répondants partagent leurs mots de passe afin de permettre à une autre personne d’accéder à distance à un compte, et 31 % le font également en cas d’urgence.

« Le fait que 75 % des individus conscients des risques liés au partage de mots de passe continuent malgré tout de le faire indique qu’ils ne sont pas au courant de l’existence d’alternatives plus sécurisées », explique Joe Siegrist, vice-président et directeur général de LastPass. « En outre, les 79 % de personnes choisissant d’utiliser un mot de passe identique ou similaire d’un site à l’autre mettent potentiellement leurs informations financières et personnelles en péril en se focalisant sur l’aspect pratique. Un gestionnaire sécurisé avec un centre de partage comme LastPass 4.0 permet de résoudre ces deux problématiques. Les mots de passe sont sécurisés, et on peut facilement en stocker autant que nécessaire. »

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Les habitudes des consommateurs britanniques en matière de partage de mots de passe montrent que l’aspect pratique l’emporte sur la sécurité

People 8th mars, 2016

55 % des consommateurs britanniques partagent leurs mots de passe, mettant ainsi en péril leurs informations financières

Une nouvelle enquête de LastPass menée auprès de consommateurs britanniques révèle qu’ils préfèrent l’aspect pratique à la sécurité en matière de partage de mots de passe. Ainsi, 55 % des personnes interrogées mettent en danger leurs informations financières, et ce, malgré le fait que 75 % des répondants soient conscients du danger que représente cette pratique.

Parmi les 2 000 personnes interrogées, 96 % admettent partager jusqu’à 6 mots de passe avec d’autres personnes. Les époux et les partenaires sont considérés comme les relations les plus fiables (66 %), suivis des enfants (24 %) ou d’un ami (17 %). Les voisins ressortent bons derniers : seul 0,5 % des répondants admettent confier leur confier leurs identifiants.

Autre résultat marquant : 63 % des personnes interrogées n’ont pas encore modifié leurs mots de passe après les avoir partagés, ou n’ont pas l’intention de le faire. Ils laissent ainsi leurs données personnelles complètement vulnérables dans le cas où leurs relations avec ces personnes « de confiance » ne seraient plus au beau fixe.

Les résultats révèlent également une certaine suffisance de la part des consommateurs, qui rechignent à utiliser différents mots de passe pour leurs différents comptes. Ainsi, 79 % des personnes interrogées utilisent le même mot de passe ou un mot de passe similaire pour tous leurs comptes, de Netflix aux sites des services publics, pour leur réseau WiFi, les médias sociaux, etc.

Autres principaux résultats de l’enquête

Un partage principalement oral. 72 % des personnes interrogées admettent partager leurs mots de passe verbalement, et seuls 10 % préfèrent les écrire sur papier.

  • Le partage de mots de passe professionnels : une activité fréquente. Près de la moitié des répondants sont plus enclins à partager leurs mots de passe professionnels que des identifiants personnels. Ainsi, selon les résultats de l’enquête, 8 % des personnes interrogées partagent leurs mots de passe professionnels, soit tous ceux associés à des activités en entreprise.
  • Permettre à un tiers d’accéder à distance à un compte : le principal motif de partage. 38 % des répondants partagent leurs mots de passe afin de permettre à une autre personne d’accéder à distance à un compte, et 31 % le font également en cas d’urgence.

« Le fait que 75 % des individus conscients des risques liés au partage de mots de passe continuent malgré tout de le faire indique qu’ils ne sont pas au courant de l’existence d’alternatives plus sécurisées », explique Joe Siegrist, vice-président et directeur général de LastPass. « En outre, les 79 % de personnes choisissant d’utiliser un mot de passe identique ou similaire d’un site à l’autre mettent potentiellement leurs informations financières et personnelles en péril en se focalisant sur l’aspect pratique. Un gestionnaire sécurisé avec un centre de partage comme LastPass 4.0 permet de résoudre ces deux problématiques. Les mots de passe sont sécurisés, et on peut facilement en stocker autant que nécessaire. »

By
@coesteve1
backtotop