Prédictions concernant les projets : enjeux pour 2016 – Par Jean-Pierre Ullmo, vice-président EMEA des ventes chez Changepoint

Avec un excellent classement dans les quadrants magiques PPM de Gartner, l’acquisition de barometerIT et le lancement de notre plateforme de gestion des activités (Business Execution Management), l’année a été riche pour Changepoint. Mais, nous avons également hâte de débuter une année 2016 qui s’annonce très occupée et de nous confronter à des changements intéressants sur le marché. D’après des analystes, des fournisseurs reconnus, des start-ups et des utilisateurs, voici les trois enjeux qui figureront en tête des priorités de nombreux conseils de direction l’année prochaine :

1. Transformation numérique

Depuis le Club Med jusqu’au gouvernement britannique, un grand nombre d’organisations ont élaboré des plans pour aborder une transformation numérique en 2016. C’est LA priorité du moment, mais pour que cette évolution aboutisse, les directions générales doivent pouvoir suivre l’ensemble des projets en temps réel.

Que cette transformation soit pilotée par le Directeur des systèmes d’information ou le Directeur de la stratégie numérique, les responsables doivent pouvoir prendre du recul et mettre en place une structure standardisée de planification, de gestion et de mesure du travail. Ils doivent fournir un cadre commun à chaque projet, qui oriente la transformation globale dans la bonne direction stratégique. Sans ce suivi en temps réel des équipes sur le terrain, les responsables ne pourront pas identifier les signes précurseurs d’un goulet d’étranglement, au risque de se retrouver bloqués.

2. Agilité                    

La pléthore annoncée de transformations numériques force les organisations à prendre un temps d’arrêt et à analyser la façon dont les projets internes sont gérés. En cette période de changement, la réponse pourrait résider dans une gestion agile des projets, qui remplace les structures rigides traditionnelles par un workflow plus fluide.

Les petites équipes travaillent sur un produit final, mais sans suivre nécessairement une voie bien définie. À l’heure où les entreprises qui amorcent une transformation numérique défrichent de nouveaux territoires, elles doivent concéder une certaine liberté aux équipes.

Nous avons déjà mis en œuvre une méthodologie agile dans notre produit Agile PPM Accelerator destiné à nos clients notamment dans l’industrie informatique. À mesure que l’agilité gagne en popularité, les solutions PPM doivent afficher une souplesse suffisante pour répondre à différentes approches et méthodologies dans un même projet.

3. Informatique bimodale

Cette approche pourrait aider les organisations à intégrer un mode de travail agile dans leur structure existante.Apparue dans un rapport Gartner l’année dernière, l’expression désigne deux modes distincts de fonctionnement informatique : un système traditionnel, sûr, précis, et un autre plus exploratoire, plus agile et plus rapide. Bien que les exemples soient encore relativement peu nombreux, Ford a récemment adopté une approche bimodale de l’informatique, ouvrant la voie à d’autres entreprises.

La transition pourrait poser problème aux directeurs marketing, car la distribution d’informations par deux systèmes différents risque de bouleverser la structure traditionnelle des projets. Selon Gartner, les directeurs marketing pourraient être forcés de privilégier les résultats et la valeur ajoutée au sein des projets, et d’accepter que les structures de gestion des projets soient modifiées.

Avec une technologie qui continue de modifier le fonctionnement des organisations, la plateforme Business Execution Management va devenir un élément incontournable de la réussite à venir. Les organisations qui n’évolueront pas prennent le risque de rester sur le côté. Face à ces trois enjeux, les entreprises doivent faire un choix : elles peuvent réagir défensivement, craindre le changement et voir leurs concurrents les distancer ; ou considérer cette situation comme une opportunité pour modifier la gestion de leurs projets et en faire un tremplin vers une réussite exemplaire.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Prédictions concernant les projets : enjeux pour 2016 – Par Jean-Pierre Ullmo, vice-président EMEA des ventes chez Changepoint

7th mars, 2016

Avec un excellent classement dans les quadrants magiques PPM de Gartner, l’acquisition de barometerIT et le lancement de notre plateforme de gestion des activités (Business Execution Management), l’année a été riche pour Changepoint. Mais, nous avons également hâte de débuter une année 2016 qui s’annonce très occupée et de nous confronter à des changements intéressants sur le marché. D’après des analystes, des fournisseurs reconnus, des start-ups et des utilisateurs, voici les trois enjeux qui figureront en tête des priorités de nombreux conseils de direction l’année prochaine :

1. Transformation numérique

Depuis le Club Med jusqu’au gouvernement britannique, un grand nombre d’organisations ont élaboré des plans pour aborder une transformation numérique en 2016. C’est LA priorité du moment, mais pour que cette évolution aboutisse, les directions générales doivent pouvoir suivre l’ensemble des projets en temps réel.

Que cette transformation soit pilotée par le Directeur des systèmes d’information ou le Directeur de la stratégie numérique, les responsables doivent pouvoir prendre du recul et mettre en place une structure standardisée de planification, de gestion et de mesure du travail. Ils doivent fournir un cadre commun à chaque projet, qui oriente la transformation globale dans la bonne direction stratégique. Sans ce suivi en temps réel des équipes sur le terrain, les responsables ne pourront pas identifier les signes précurseurs d’un goulet d’étranglement, au risque de se retrouver bloqués.

2. Agilité                    

La pléthore annoncée de transformations numériques force les organisations à prendre un temps d’arrêt et à analyser la façon dont les projets internes sont gérés. En cette période de changement, la réponse pourrait résider dans une gestion agile des projets, qui remplace les structures rigides traditionnelles par un workflow plus fluide.

Les petites équipes travaillent sur un produit final, mais sans suivre nécessairement une voie bien définie. À l’heure où les entreprises qui amorcent une transformation numérique défrichent de nouveaux territoires, elles doivent concéder une certaine liberté aux équipes.

Nous avons déjà mis en œuvre une méthodologie agile dans notre produit Agile PPM Accelerator destiné à nos clients notamment dans l’industrie informatique. À mesure que l’agilité gagne en popularité, les solutions PPM doivent afficher une souplesse suffisante pour répondre à différentes approches et méthodologies dans un même projet.

3. Informatique bimodale

Cette approche pourrait aider les organisations à intégrer un mode de travail agile dans leur structure existante.Apparue dans un rapport Gartner l’année dernière, l’expression désigne deux modes distincts de fonctionnement informatique : un système traditionnel, sûr, précis, et un autre plus exploratoire, plus agile et plus rapide. Bien que les exemples soient encore relativement peu nombreux, Ford a récemment adopté une approche bimodale de l’informatique, ouvrant la voie à d’autres entreprises.

La transition pourrait poser problème aux directeurs marketing, car la distribution d’informations par deux systèmes différents risque de bouleverser la structure traditionnelle des projets. Selon Gartner, les directeurs marketing pourraient être forcés de privilégier les résultats et la valeur ajoutée au sein des projets, et d’accepter que les structures de gestion des projets soient modifiées.

Avec une technologie qui continue de modifier le fonctionnement des organisations, la plateforme Business Execution Management va devenir un élément incontournable de la réussite à venir. Les organisations qui n’évolueront pas prennent le risque de rester sur le côté. Face à ces trois enjeux, les entreprises doivent faire un choix : elles peuvent réagir défensivement, craindre le changement et voir leurs concurrents les distancer ; ou considérer cette situation comme une opportunité pour modifier la gestion de leurs projets et en faire un tremplin vers une réussite exemplaire.

By
@coesteve1
backtotop