Avec Cegedim, Sokoa réussit son passage à la dématérialisation fiscale

Futur

L’ETI basque, concepteur, fabricant et exportateur de sièges de bureau, s’appuie sur le savoir-faire d’un opérateur reconnu

Cegedim, acteur majeur de la dématérialisation en Europe, annonce la mise en œuvre réussie d’un projet de dématérialisation des factures clients, pour le compte de la société Sokoa. Ce fabricant français de sièges de bureau et collectivités basé à Hendaye (64) emploie 235 personnes et réalise un chiffre d’affaires annuel de 37 millions d’euros, dont 25% à l’export dans plus de 60 pays. Sokoa s’appuie sur la plateforme multiservice GIS (Global Information Services) de Cegedim e-business pour proposer à ses clients un service flexible de dématérialisation fiscale.

Répondre à la demande des grands acheteurs

La migration du tout-papier vers un projet global de dématérialisation sortante a été décidée sous la double impulsion du management et de l’un des principaux clients de l’entreprise.

« Cette réflexion a été entamée dès 2011 par la direction générale et la direction financière, dans une optique de développement durable et d’optimisation des coûts. Le second déclencheur a été la demande de l’UGAP, centrale d’achat public, qui représente un volume important de notre facturation client. Il nous a paru judicieux de satisfaire non seulement cette demande mais aussi d’apporter une réponse à l’ensemble de nos clients. Cela nous positionnait favorablement en vue des appels d’offres, qui exigent de plus en plus souvent la dématérialisation », témoigne Mailusa Errequet, Responsable Informatique et Services Généraux chez Sokoa. 

Cegedim est interrogé, ainsi que cinq autres opérateurs, dans le cadre d’un appel d’offres lancé fin 2014. Les répondants doivent être en mesure de dématérialiser les factures sortantes destinées aux clients de Sokoa « en conformité avec les contraintes administratives, comptables et fiscales ». L’objectif est de « contribuer à une démarche éco-responsable de protection de l’environnement, réduire le coût de production et d’acheminement des factures sortantes, de fiabiliser leur bonne réception et ainsi de faciliter leur recouvrement, tout en réduisant la consommation de papier et d’énergie. ».

Une incitation croissante à la démat’ pour les PME

La pertinence de l’offre proposée, la confiance établie entre les équipes, les recommandations favorables d’une autre entreprise de la région (Quiksilver) conduisent Sokoa à sélectionner Cegedimdébut 2015, pour une entrée en production à partir du 21 mai. Le flux EDI avec l’UGAP est mis en place dès cette date, suivi début octobre du PDF signé pour les autres clients en dématérialisation. Une solution éditique a également été mise en œuvre fin novembre pour traiter les factures papier restantes.

Actuellement, Sokoa dématérialise déjà 65 % de ses factures sortantes à destination de ses clients France. Une extension aux clients européens est d’ores et déjà envisagée. Par ailleurs, Cegedim a été choisi comme opérateur de dématérialisation sortante par EUROSIT, un autre fournisseur de l’UGAP appartenant au même groupe que Sokoa.

« La loi Macron et la dématérialisation fiscale obligatoire pour les fournisseurs du secteur public à partir de 2017 montrent une voie que les entreprises sont de plus en plus nombreuses à emprunter. Après les grands groupes, qui ont pour la plupart franchi le pas, le marché s’oriente à présent vers le mid-market. Incitées notamment par de grands donneurs d’ordre issus du public, les PME et les ETI recherchent des solutions de dématérialisation flexibles et un accompagnement expert, que Cegedim est bien placé pour leur apporter », souligne Christophe Rabah, Ingénieur d’Affaires, Cegedim e-business.

 

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Avec Cegedim, Sokoa réussit son passage à la dématérialisation fiscale

Futur 9th février, 2016

L’ETI basque, concepteur, fabricant et exportateur de sièges de bureau, s’appuie sur le savoir-faire d’un opérateur reconnu

Cegedim, acteur majeur de la dématérialisation en Europe, annonce la mise en œuvre réussie d’un projet de dématérialisation des factures clients, pour le compte de la société Sokoa. Ce fabricant français de sièges de bureau et collectivités basé à Hendaye (64) emploie 235 personnes et réalise un chiffre d’affaires annuel de 37 millions d’euros, dont 25% à l’export dans plus de 60 pays. Sokoa s’appuie sur la plateforme multiservice GIS (Global Information Services) de Cegedim e-business pour proposer à ses clients un service flexible de dématérialisation fiscale.

Répondre à la demande des grands acheteurs

La migration du tout-papier vers un projet global de dématérialisation sortante a été décidée sous la double impulsion du management et de l’un des principaux clients de l’entreprise.

« Cette réflexion a été entamée dès 2011 par la direction générale et la direction financière, dans une optique de développement durable et d’optimisation des coûts. Le second déclencheur a été la demande de l’UGAP, centrale d’achat public, qui représente un volume important de notre facturation client. Il nous a paru judicieux de satisfaire non seulement cette demande mais aussi d’apporter une réponse à l’ensemble de nos clients. Cela nous positionnait favorablement en vue des appels d’offres, qui exigent de plus en plus souvent la dématérialisation », témoigne Mailusa Errequet, Responsable Informatique et Services Généraux chez Sokoa. 

Cegedim est interrogé, ainsi que cinq autres opérateurs, dans le cadre d’un appel d’offres lancé fin 2014. Les répondants doivent être en mesure de dématérialiser les factures sortantes destinées aux clients de Sokoa « en conformité avec les contraintes administratives, comptables et fiscales ». L’objectif est de « contribuer à une démarche éco-responsable de protection de l’environnement, réduire le coût de production et d’acheminement des factures sortantes, de fiabiliser leur bonne réception et ainsi de faciliter leur recouvrement, tout en réduisant la consommation de papier et d’énergie. ».

Une incitation croissante à la démat’ pour les PME

La pertinence de l’offre proposée, la confiance établie entre les équipes, les recommandations favorables d’une autre entreprise de la région (Quiksilver) conduisent Sokoa à sélectionner Cegedimdébut 2015, pour une entrée en production à partir du 21 mai. Le flux EDI avec l’UGAP est mis en place dès cette date, suivi début octobre du PDF signé pour les autres clients en dématérialisation. Une solution éditique a également été mise en œuvre fin novembre pour traiter les factures papier restantes.

Actuellement, Sokoa dématérialise déjà 65 % de ses factures sortantes à destination de ses clients France. Une extension aux clients européens est d’ores et déjà envisagée. Par ailleurs, Cegedim a été choisi comme opérateur de dématérialisation sortante par EUROSIT, un autre fournisseur de l’UGAP appartenant au même groupe que Sokoa.

« La loi Macron et la dématérialisation fiscale obligatoire pour les fournisseurs du secteur public à partir de 2017 montrent une voie que les entreprises sont de plus en plus nombreuses à emprunter. Après les grands groupes, qui ont pour la plupart franchi le pas, le marché s’oriente à présent vers le mid-market. Incitées notamment par de grands donneurs d’ordre issus du public, les PME et les ETI recherchent des solutions de dématérialisation flexibles et un accompagnement expert, que Cegedim est bien placé pour leur apporter », souligne Christophe Rabah, Ingénieur d’Affaires, Cegedim e-business.

 

By
@coesteve1
backtotop