Pourquoi le monde de l’ Internet des Objets n’a pas fini d’entendre parler de Matooma

motion traveler

Elue « startup de l’année dans le domaine de l’ Internet des Objets » par le prestigieux think tank européen EBG, récompensée par le Pass French Tech des mains de la Secrétaire d’Etat chargée du numérique, Axelle Lemaire, Matooma a assis en seulement trois ans son statut d’étoile montante « Made in France ». Multipliant les partenariats avec de grands opérateurs téléphoniques français et étrangers, l’offre unique de cet acteur majeur de l’ IoT ne cesse de faire des émules. Et Frédéric Salles, à la tête de cette entreprise qui compte désormais 30 personnes, ne souhaite pas s’arrêter en si bon chemin. En effet, les équipes de Matooma se sont attelées à l’un des principaux enjeux du marché des objets connectés industriels et ont donné naissance à MatooWan. Premier réseau permettant de fédérer les différents réseaux existants, assurant l’interopérabilité et la sécurité des données échangées par l’ensemble des objets connectés. Avec cette nouvelle innovation révolutionnaire, Matooma continue d’écrire son histoire, placée sous le signe du succès.

Une société en hypercroissance : Matooma vise 5,5 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2016 !

Cette année, Matooma a réalisé 66% de croissance ce qui lui a permis de confirmer l’impulsion initiée en 2014 et de s’assurer une excellente santé financière. Avec un chiffre d’affaires de 3,5 millions pour l’exercice 2015, l’année à venir commence sous de bons hospices. Pour 2016, Matooma vise un CA de 5,5 millions d’euros.

Avec plus de 1000 clients de toute nature (startup, PME, grands comptes etc.), des bureaux à Montpellier, Paris et New-York, une perspective de 15 embauches supplémentaires en 2016 … La croissance vertueuse de cette société montpelliéraine s’illustre aisément.

Matooma a également investi cette année dans une startup, Plussh, contribuant ainsi à encourager l’entreprenariat et à donner ce petit coup de pouce si essentiel à la créativité nationale. Fondée par trois journalistes, cette application mobile innovante propose la première solution de Live Streaming « Made in France ». Les deux acteurs envisagent de renforcer leur collaboration dans les mois à venir.

Après la conquête du marché outre-atlantique, Matooma s’intéresse à son voisin ibérique 

En devenant une référence de l’ Internet des Objets en France, les équipes de Matooma ont rapidement compris que leur offre centralisée pourrait également séduire les pays étrangers. L’engouement ressenti pendant leur participation au CES en 2015 les a confortés dans leur décision de conquérir le marché nord-américain. L’ouverture de la filiale Matooma North America et l’installation d’un représentant à New-York ont marqué le début d’une internationalisation réussie.

Par ailleurs, en signant avec d’importants opérateurs européens tels que KPN (leader néerlandais des télécoms) et Telefónica, géant espagnol présent bien au-delà du Vieux Continent, Matooma souhaite étendre son offre pratiquement partout dans le monde.  

En novembre dernier, Matooma a répondu présent au rendez-vous franco-espagnol du numérique, baptisé « Digital Sisters », et en a profité pour prendre le pouls de ce nouveau marché qu’elle convoite. Depuis, elle consolide une offre pour le marché espagnol et devrait même y ouvrir des bureaux dans quelques mois.

Le lancement de MatooWan cristallise le dynamisme innovant de Matooma

Avec MatooWan, Matooma frappe fort ! Anticipant les grands enjeux du numérique, Matooma a développé le premier réseau capable de fédérer et sécuriser l’ensemble des réseaux existants. En effet, face à la multiplication toujours plus fulgurante des objets connectés aussi bien dans le quotidien du grand public que des professionnels, de nombreux obstacles en termes d’usages sont apparus.

A l’heure actuelle, tous les réseaux de communication des objets sont hermétiques entre eux et il est impossible de faire communiquer les objets quels que soient les opérateurs. Par ailleurs, des failles sécuritaires dans la transmission des données créent de plus en plus de scepticisme dans l’imaginaire collectif.

En lançant le réseau MatooWan, la pépite montpelliéraine a apporté une solution à toutes ces problématiques. Garantissant interopérabilité et sécurité, les industriels peuvent désormais gérer de façon beaucoup plus optimale l’ensemble de leur parc d’objets intelligents. Cette innovation majeure est testée actuellement par une dizaine de clients en France et sera relayée dans le monde entier grâce à des partenariats stratégiques, notamment avec Sierra Wireless, KPN, Orange, SFR et beaucoup d’autres encore à venir …

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Pourquoi le monde de l’ Internet des Objets n’a pas fini d’entendre parler de Matooma

motion traveler 18th janvier, 2016

Elue « startup de l’année dans le domaine de l’ Internet des Objets » par le prestigieux think tank européen EBG, récompensée par le Pass French Tech des mains de la Secrétaire d’Etat chargée du numérique, Axelle Lemaire, Matooma a assis en seulement trois ans son statut d’étoile montante « Made in France ». Multipliant les partenariats avec de grands opérateurs téléphoniques français et étrangers, l’offre unique de cet acteur majeur de l’ IoT ne cesse de faire des émules. Et Frédéric Salles, à la tête de cette entreprise qui compte désormais 30 personnes, ne souhaite pas s’arrêter en si bon chemin. En effet, les équipes de Matooma se sont attelées à l’un des principaux enjeux du marché des objets connectés industriels et ont donné naissance à MatooWan. Premier réseau permettant de fédérer les différents réseaux existants, assurant l’interopérabilité et la sécurité des données échangées par l’ensemble des objets connectés. Avec cette nouvelle innovation révolutionnaire, Matooma continue d’écrire son histoire, placée sous le signe du succès.

Une société en hypercroissance : Matooma vise 5,5 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2016 !

Cette année, Matooma a réalisé 66% de croissance ce qui lui a permis de confirmer l’impulsion initiée en 2014 et de s’assurer une excellente santé financière. Avec un chiffre d’affaires de 3,5 millions pour l’exercice 2015, l’année à venir commence sous de bons hospices. Pour 2016, Matooma vise un CA de 5,5 millions d’euros.

Avec plus de 1000 clients de toute nature (startup, PME, grands comptes etc.), des bureaux à Montpellier, Paris et New-York, une perspective de 15 embauches supplémentaires en 2016 … La croissance vertueuse de cette société montpelliéraine s’illustre aisément.

Matooma a également investi cette année dans une startup, Plussh, contribuant ainsi à encourager l’entreprenariat et à donner ce petit coup de pouce si essentiel à la créativité nationale. Fondée par trois journalistes, cette application mobile innovante propose la première solution de Live Streaming « Made in France ». Les deux acteurs envisagent de renforcer leur collaboration dans les mois à venir.

Après la conquête du marché outre-atlantique, Matooma s’intéresse à son voisin ibérique 

En devenant une référence de l’ Internet des Objets en France, les équipes de Matooma ont rapidement compris que leur offre centralisée pourrait également séduire les pays étrangers. L’engouement ressenti pendant leur participation au CES en 2015 les a confortés dans leur décision de conquérir le marché nord-américain. L’ouverture de la filiale Matooma North America et l’installation d’un représentant à New-York ont marqué le début d’une internationalisation réussie.

Par ailleurs, en signant avec d’importants opérateurs européens tels que KPN (leader néerlandais des télécoms) et Telefónica, géant espagnol présent bien au-delà du Vieux Continent, Matooma souhaite étendre son offre pratiquement partout dans le monde.  

En novembre dernier, Matooma a répondu présent au rendez-vous franco-espagnol du numérique, baptisé « Digital Sisters », et en a profité pour prendre le pouls de ce nouveau marché qu’elle convoite. Depuis, elle consolide une offre pour le marché espagnol et devrait même y ouvrir des bureaux dans quelques mois.

Le lancement de MatooWan cristallise le dynamisme innovant de Matooma

Avec MatooWan, Matooma frappe fort ! Anticipant les grands enjeux du numérique, Matooma a développé le premier réseau capable de fédérer et sécuriser l’ensemble des réseaux existants. En effet, face à la multiplication toujours plus fulgurante des objets connectés aussi bien dans le quotidien du grand public que des professionnels, de nombreux obstacles en termes d’usages sont apparus.

A l’heure actuelle, tous les réseaux de communication des objets sont hermétiques entre eux et il est impossible de faire communiquer les objets quels que soient les opérateurs. Par ailleurs, des failles sécuritaires dans la transmission des données créent de plus en plus de scepticisme dans l’imaginaire collectif.

En lançant le réseau MatooWan, la pépite montpelliéraine a apporté une solution à toutes ces problématiques. Garantissant interopérabilité et sécurité, les industriels peuvent désormais gérer de façon beaucoup plus optimale l’ensemble de leur parc d’objets intelligents. Cette innovation majeure est testée actuellement par une dizaine de clients en France et sera relayée dans le monde entier grâce à des partenariats stratégiques, notamment avec Sierra Wireless, KPN, Orange, SFR et beaucoup d’autres encore à venir …

By
@coesteve1
backtotop