Le Livre Blanc / noir des Big Data – JEMS DATAFACTORY

Avec les Big Data, il n’est plus temps d’expérimenter : il faut se lancer. Les recettes du passé font les échecs de demain. Ou pourquoi les « POC » Big Data sont en réalité un piège… Les Big Data sont bel et bien une chance pour l’entreprise et les organisations. Pour la saisir, tout est question de méthode. Foin de l’expérimentation, l’heure est aux projets ! A travers ce livre Blanc & Noir, Jems Datafactory fait la lumière sur les bonnes practices à mettre en  œuvre pour réussir ses projets Big Data et s’éloigner des POC (Proof of Concept).

Les usages du big data sont nombreux et parmi les principaux à retenir qui changent réellement la manière de travailler des entreprises, on peut retenir :

  • L’analyse predictive qui permet d’identifier des traits caractéristiques dans des masses de données, et trouve des applications aussi bien dans l’industrie (maintenance prédictive) que dans les services (prévention de l’attrition – ou churn),
  • L’exploration des Big Data permet de détecter à partir de sa base de clients une personnalisation poussée de ses campagnes,
  • L’analyse de flux de données en temps réel offre une réactivité sans précédent notamment au travers des outils de datavisualisation.

POC contre Projet : que révèle cet ouvrage ?

En France, la preuve de concept (Proof Of Concept – poc) reste trop souvent la norme en matière de Big Data. Or, si elle faisait sens à l’époque des premières expérimentations, elle n’est plus adaptée à l’heure des usages opérationnels. Alors que les Big Data sont déjà utilisées couramment  par  de  nombreux  acteurs, notamment aux Etats-Unis, le POC n’est pas seulement inadapté : il est contre-productif.

De nombreuses entreprises en restent au stade des tests, alors que toutes les conditions sont réunies pour réaliser des projets opérationnels.

Tous les secteurs et toutes les tailles d’entreprises  sont concernés : du B2B au B2C, de l’industrie aux services, du secteur marchand au secteur public. Pourtant, au lieu de se ruer vers ce nouvel « or numérique », ce Livre Noir des Big Data révèle  que les entreprises françaises se hâtent lentement, à coups de « POC ». Cet ouvrage montre en quoi ce recours aux POC est un piège. Parce qu’ils sont trop décorrélés des réalités de la production, ils peuvent être sources d’échecs lors du déploiement en situation réelle. Parfois, ils sont même tout simplement des excuses pour « faire des Big Data » sans en faire réellement.

Quelle est la bonne méthode ? JEMS recommande la mise en œuvre de projets pilotes. Si ceux-ci possèdent des similarités avec les POC, en présentant l’avantage d’une approche graduelle, ils en diffèrent fondamentalement en intégrant dès le début les contraintes du réel. Ce Livre Blanc met en évidence les caractéristiques d’un projet pilote, avant de passer en revue les facteurs clés de succès. Quelles boîtes à outils et méthodologie mettre en œuvre ? Quels bénéfices du Big Data pour les entreprises ?…

Pour Nicolas Laroche, Président de JEMS Datafactory : « l’une des vertus des projets pilotes est de permettre de se forger un premier retour d’expérience clients. Cet outil offre unéclairage sur les bouleversements des infrastructures liés à l’explosion de la data. Il analyse les mutations profondes de cette révolution sur le Business et explique comment les métiers peuvent tirer parti de cette mine d’or pour optimiser leur process ».

Pour télécharger le livre Blanc & Noir : http://www.jems-group.com

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Le Livre Blanc / noir des Big Data – JEMS DATAFACTORY

5th janvier, 2016

Avec les Big Data, il n’est plus temps d’expérimenter : il faut se lancer. Les recettes du passé font les échecs de demain. Ou pourquoi les « POC » Big Data sont en réalité un piège… Les Big Data sont bel et bien une chance pour l’entreprise et les organisations. Pour la saisir, tout est question de méthode. Foin de l’expérimentation, l’heure est aux projets ! A travers ce livre Blanc & Noir, Jems Datafactory fait la lumière sur les bonnes practices à mettre en  œuvre pour réussir ses projets Big Data et s’éloigner des POC (Proof of Concept).

Les usages du big data sont nombreux et parmi les principaux à retenir qui changent réellement la manière de travailler des entreprises, on peut retenir :

  • L’analyse predictive qui permet d’identifier des traits caractéristiques dans des masses de données, et trouve des applications aussi bien dans l’industrie (maintenance prédictive) que dans les services (prévention de l’attrition – ou churn),
  • L’exploration des Big Data permet de détecter à partir de sa base de clients une personnalisation poussée de ses campagnes,
  • L’analyse de flux de données en temps réel offre une réactivité sans précédent notamment au travers des outils de datavisualisation.

POC contre Projet : que révèle cet ouvrage ?

En France, la preuve de concept (Proof Of Concept – poc) reste trop souvent la norme en matière de Big Data. Or, si elle faisait sens à l’époque des premières expérimentations, elle n’est plus adaptée à l’heure des usages opérationnels. Alors que les Big Data sont déjà utilisées couramment  par  de  nombreux  acteurs, notamment aux Etats-Unis, le POC n’est pas seulement inadapté : il est contre-productif.

De nombreuses entreprises en restent au stade des tests, alors que toutes les conditions sont réunies pour réaliser des projets opérationnels.

Tous les secteurs et toutes les tailles d’entreprises  sont concernés : du B2B au B2C, de l’industrie aux services, du secteur marchand au secteur public. Pourtant, au lieu de se ruer vers ce nouvel « or numérique », ce Livre Noir des Big Data révèle  que les entreprises françaises se hâtent lentement, à coups de « POC ». Cet ouvrage montre en quoi ce recours aux POC est un piège. Parce qu’ils sont trop décorrélés des réalités de la production, ils peuvent être sources d’échecs lors du déploiement en situation réelle. Parfois, ils sont même tout simplement des excuses pour « faire des Big Data » sans en faire réellement.

Quelle est la bonne méthode ? JEMS recommande la mise en œuvre de projets pilotes. Si ceux-ci possèdent des similarités avec les POC, en présentant l’avantage d’une approche graduelle, ils en diffèrent fondamentalement en intégrant dès le début les contraintes du réel. Ce Livre Blanc met en évidence les caractéristiques d’un projet pilote, avant de passer en revue les facteurs clés de succès. Quelles boîtes à outils et méthodologie mettre en œuvre ? Quels bénéfices du Big Data pour les entreprises ?…

Pour Nicolas Laroche, Président de JEMS Datafactory : « l’une des vertus des projets pilotes est de permettre de se forger un premier retour d’expérience clients. Cet outil offre unéclairage sur les bouleversements des infrastructures liés à l’explosion de la data. Il analyse les mutations profondes de cette révolution sur le Business et explique comment les métiers peuvent tirer parti de cette mine d’or pour optimiser leur process ».

Pour télécharger le livre Blanc & Noir : http://www.jems-group.com

By
@coesteve1
backtotop