Dessine-moi un mouton! sacrées infographies – Didier Delhaye, associé TiKibuzz, Consultant en marketing stratégique

In my bedroom

Jusqu’où aimons-nous les infographies qui en quelques dessins résument une situation, une analyse. Peut-on pour autant parler de raccourci ? Notre système économique nous enjoint à penser vite, rationnellement et si possible de manière factuelle. Les statistiques semblent prouver que nous en sommes friands.

moutonNe dit-on pas qu’un bon croquis vaut mieux qu’un long discours !

Pourtant cela ne représente souvent qu’un point d’entrée pour une analyse et une réflexion plus profonde, plus personnelle. Mais la tendance est ainsi faite que mettre des idées et des gens dans des boîtes nous rassure, cela satisfait notre besoin d’immédiateté, étouffant parfois notre sens critique. On tourne la page, confiant en ce savoir superficiel, en quête d’autres informations rapidement digérables.

Notre souci ne serait plus d’être mais de paraître et si possible au plus grands nombres d’amis. A défaut d’être vertueux, serions-nous devenus virtuels ?

Heureusement, nous avons la chance de retrouver sur le Net des balises qui nous permettent de nous re-situer. Il en est aussi de notre communication. Elle serait qualifiée par notre génération où la fin de la dernière mondiale englobe les anciens : de Socrate, Gutenberg,  Vasco de Gama, Mozart, Balzac, Zola, Louis Armstrong, Einstein, Moitessier à nos grands-parents.

Source : Le club des élus numériques – juillet 2014

com et generations

Ce classement me perturbe, simplement parce que nous  arrivons à la fin de notre alphabet. Mais dans la pensée positive qui m’anime, je suis convaincu que d’autres gurus de la communication et du classement s’inspireront bientôt d’autres sources plus orientales.

Ne soyons donc pas trop formaliste, ce schéma m’a permis de me re-situer… enfin jusqu’à la prochaine balise. Et voilà ce que la donne. Cela va de soi, je partage cela avec vous en toute intimité.

com et generations2.jpg

Quelques commentaires doivent accompagner cette infographie :

  • Aspirations: à ce que j’en comprends, est que la liberté et la flexibilité sont de plus en plus aspirées par le besoin d’une économie normative de médiocrité ;
  • Produit – symbole: le rêve pourrait-il être un produit qui voguerait sur les océans au gré du vent ?
  • Attitude à l’égard de la technologie: elle est là pour faciliter mon ode à la paresse et au moindre effort ;
  • Media : puisque tout est là, profitons-en et de toute manière, demain, on lira dans ce qui nous restera de pensée ;
  • Préférence de communication: le face à face, c’est encore ce que l’on a trouvé de mieux pour se reproduire. Mais trop tard pour rencontrer des grands hommes sinon que dans leurs écrits ;
  • % de la population active: je me dois d’être honnête, je ne suis plus dans ce groupe dit actif : il y en a d’autres !

Je vous adresse mes souhaits les plus normaux pour une année qui sera tellement différente de celles que vous avez déjà vécues. Donc, vivez pleinement ! Cool.

DidierDidier Delhaye

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Dessine-moi un mouton! sacrées infographies – Didier Delhaye, associé TiKibuzz, Consultant en marketing stratégique

In my bedroom 3rd janvier, 2016

Jusqu’où aimons-nous les infographies qui en quelques dessins résument une situation, une analyse. Peut-on pour autant parler de raccourci ? Notre système économique nous enjoint à penser vite, rationnellement et si possible de manière factuelle. Les statistiques semblent prouver que nous en sommes friands.

moutonNe dit-on pas qu’un bon croquis vaut mieux qu’un long discours !

Pourtant cela ne représente souvent qu’un point d’entrée pour une analyse et une réflexion plus profonde, plus personnelle. Mais la tendance est ainsi faite que mettre des idées et des gens dans des boîtes nous rassure, cela satisfait notre besoin d’immédiateté, étouffant parfois notre sens critique. On tourne la page, confiant en ce savoir superficiel, en quête d’autres informations rapidement digérables.

Notre souci ne serait plus d’être mais de paraître et si possible au plus grands nombres d’amis. A défaut d’être vertueux, serions-nous devenus virtuels ?

Heureusement, nous avons la chance de retrouver sur le Net des balises qui nous permettent de nous re-situer. Il en est aussi de notre communication. Elle serait qualifiée par notre génération où la fin de la dernière mondiale englobe les anciens : de Socrate, Gutenberg,  Vasco de Gama, Mozart, Balzac, Zola, Louis Armstrong, Einstein, Moitessier à nos grands-parents.

Source : Le club des élus numériques – juillet 2014

com et generations

Ce classement me perturbe, simplement parce que nous  arrivons à la fin de notre alphabet. Mais dans la pensée positive qui m’anime, je suis convaincu que d’autres gurus de la communication et du classement s’inspireront bientôt d’autres sources plus orientales.

Ne soyons donc pas trop formaliste, ce schéma m’a permis de me re-situer… enfin jusqu’à la prochaine balise. Et voilà ce que la donne. Cela va de soi, je partage cela avec vous en toute intimité.

com et generations2.jpg

Quelques commentaires doivent accompagner cette infographie :

  • Aspirations: à ce que j’en comprends, est que la liberté et la flexibilité sont de plus en plus aspirées par le besoin d’une économie normative de médiocrité ;
  • Produit – symbole: le rêve pourrait-il être un produit qui voguerait sur les océans au gré du vent ?
  • Attitude à l’égard de la technologie: elle est là pour faciliter mon ode à la paresse et au moindre effort ;
  • Media : puisque tout est là, profitons-en et de toute manière, demain, on lira dans ce qui nous restera de pensée ;
  • Préférence de communication: le face à face, c’est encore ce que l’on a trouvé de mieux pour se reproduire. Mais trop tard pour rencontrer des grands hommes sinon que dans leurs écrits ;
  • % de la population active: je me dois d’être honnête, je ne suis plus dans ce groupe dit actif : il y en a d’autres !

Je vous adresse mes souhaits les plus normaux pour une année qui sera tellement différente de celles que vous avez déjà vécues. Donc, vivez pleinement ! Cool.

DidierDidier Delhaye

By
@coesteve1
backtotop