Trifacta lance sa solution de Data Wrangling en Europe pour accélérer l’adoption du Big Data

media

L’éditeur du logiciel phare de transformation de données annonce une croissance européenne élevée et ouvre des bureaux à Londres et Berlin afin de répondre à une demande croissante

Trifacta, leader mondial des logiciels de Data Wrangling (traitement de données), annonce aujourd’hui l’ouverture de bureaux à Londres et Berlin. Trifacta permet aux analystes, aux Data Scientists et aux utilisateurs métiers de traiter plus rapidement une multitude de données – un processus qui peut prendre jusqu’à 80% du cycle d’analyse. Grâce à l’approche disruptive de Trifacta dans le Data Wangling, les utilisateurs aux spécialités techniques variées peuvent découvrir, structurer, nettoyer, enrichir, valider et publier des données à des fins d’analyse. Les entreprises bénéficient de meilleures visualisations et dérivent une plus grande valeur de leurs données. L’ouverture des nouveaux bureaux est le résultat d’une croissance des revenus multipliée par 10 en Europe l’année dernière, avec des utilisateurs de plus de 500 entreprises dans 35 pays européens, dont Royal Bank of Scotland (RBS), la Bourse du Luxembourg, Uni Crédit et Sanofi. L’ouverture des bureaux s’accompagne également de l’extension de partenariats européens clés avec Cloudera et Tableau.

Le Big Data permet l’amélioration et la qualité de la prise de décision, et au-delà, la performance de l’entreprise, selon International Data Corporation (IDC), qui prévoit que le marché de la technologie Big Data et des services liés atteindra les 6,8 milliards de $ en 2018 en Europe occidentale. En développant sa présence locale, Trifacta est en mesure d’aider les entreprises européennes à capitaliser au mieux sur l’opportunité du Big Data.

Après un très grand succès aux États-Unis, incluant de nouveaux contrats avec des marques mondiales comme PepsiCo, GoPro et LinkedIn, le marché européen sera fondamental pour Trifacta, afin d’assurer sa croissance exponentielle en 2016.Trifacta permet aux entreprises de travailler de manière plus productive avec leurs données, aide à répondre aux besoins croissants du marché du Big Data en Europe et s’impose comme le fournisseur majeur de solutions de Data Wrangling dans la région.

« Nous avons rencontré Trifacta dans la Silicon Valley par le biais de notre équipe Innovations, et dès le début nous avons été impressionnés par leur capacité à tirer profit d’une multitude de données non-structurées », déclare Christian Nelissen, Head of Data and Analytics chez Royal Bank of Scotland. « Lorsque nous les avons observés de plus près et les avons évalués par rapport à de petits et grands concurrents, ils se sont distingués par leur engagement dans la simplification des processus complexes, ce qui nous aide vraiment à fournir d’excellentes solutions à nos clients. A ce titre, nous sommes ravis des bénéfices constatés grâce aux dernières avancées de Trifacta sur l’interface utilisateur et les processus de transformation. Avec Trifacta comme partenaire, nous sommes désormais en mesure de traiter de très grandes quantités de données, ce qui nous aidera à mieux comprendre et à mieux servir nos clients. »

Les banques et les institutions financières cherchent à mieux comprendre leurs clients. Dans l’enquête  Ovum’s ICT Enterprise Insights menée auprès de 500 banques, 57% des DSI interrogés ont répondu que l’utilisation de l’information pour disposer d’une visualisation de leur activité fait partie des trois tendances clés dans leur organisation en 2015. Etant donné qu’il existe une multitude de données à utiliser pour les banques et pour les institutions financières, travailler avec d’énormes séries de données variées reste un défi. Grâce à Trifacta, ces entreprises peuvent nettoyer et formater les données en utilisant des outils et des processus standardisés, qui leur permettent d’atteindre leurs objectifs d’économies d’échelle et d’assurer un délai de mise sur le marché plus rapide.

La Royal Bank of Scotland (RBS) a besoin de comprendre chaque point de contact et d’interaction de ses clients afin de créer une visualisation complète du parcours client, de personnaliser ses services, d’éviter les problèmes potentiels et de commercialiser de nouveaux produits. Une vue à 360 degrés d’un client exige d’analyser les données provenant de son téléphone mobile, du web, des emails, des distributeurs de billets, des réseaux sociaux, etc. En utilisant Trifacta avec Cloudera, RBS peut stocker, traiter et analyser de grands volumes de données diverses, et réduit le temps dont l’analyste a besoin pour le nettoyage et la structuration des données.

Afin de promouvoir l’expansion de Trifacta en Europe, la société propose une démonstration avec Cloudera sur la détection de fraudes et délits d’initiés lors de Cloudera Sessions à Londres, Royaume-Uni, le mardi 8 décembre, 2015 à 11h GMT (12h heure française).

« Nous sommes heureux de voir Trifacta se développer sur le marché européen et nous les considérons comme un partenaire majeur qui peut permettre aux clients de Cloudera de maximiser la valeur qu’ils tirent de Cloudera Enterprise » déclare Tim Stevens, VP Business & Corporate Development chez Cloudera. « Notre équipe en Europe a vu de bons développements entre nos clients communs dans les services financiers et les sciences, et nous pensons que les intégrations de produits avec Cloudera Navigator et Apache Spark vont contribuer à l’accélération de cet élan. »

« Comme de nombreuses entreprises en Europe utilisent des technologies de Big Data pour générer de la valeur pour leurs clients, elles ont de plus en plus besoin d’outils de productivité pour le traitement des données, afin de simplifier et d’accélérer ce processus. Nous observons un développement important sur le marché auprès des clients et des partenaires, et nous sommes très heureux de nous installer à Londres et à Berlin pour pouvoir les aider », déclare Jeremy Perlman, VP EMAE Sales chez Trifacta.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Trifacta lance sa solution de Data Wrangling en Europe pour accélérer l’adoption du Big Data

media 14th décembre, 2015

L’éditeur du logiciel phare de transformation de données annonce une croissance européenne élevée et ouvre des bureaux à Londres et Berlin afin de répondre à une demande croissante

Trifacta, leader mondial des logiciels de Data Wrangling (traitement de données), annonce aujourd’hui l’ouverture de bureaux à Londres et Berlin. Trifacta permet aux analystes, aux Data Scientists et aux utilisateurs métiers de traiter plus rapidement une multitude de données – un processus qui peut prendre jusqu’à 80% du cycle d’analyse. Grâce à l’approche disruptive de Trifacta dans le Data Wangling, les utilisateurs aux spécialités techniques variées peuvent découvrir, structurer, nettoyer, enrichir, valider et publier des données à des fins d’analyse. Les entreprises bénéficient de meilleures visualisations et dérivent une plus grande valeur de leurs données. L’ouverture des nouveaux bureaux est le résultat d’une croissance des revenus multipliée par 10 en Europe l’année dernière, avec des utilisateurs de plus de 500 entreprises dans 35 pays européens, dont Royal Bank of Scotland (RBS), la Bourse du Luxembourg, Uni Crédit et Sanofi. L’ouverture des bureaux s’accompagne également de l’extension de partenariats européens clés avec Cloudera et Tableau.

Le Big Data permet l’amélioration et la qualité de la prise de décision, et au-delà, la performance de l’entreprise, selon International Data Corporation (IDC), qui prévoit que le marché de la technologie Big Data et des services liés atteindra les 6,8 milliards de $ en 2018 en Europe occidentale. En développant sa présence locale, Trifacta est en mesure d’aider les entreprises européennes à capitaliser au mieux sur l’opportunité du Big Data.

Après un très grand succès aux États-Unis, incluant de nouveaux contrats avec des marques mondiales comme PepsiCo, GoPro et LinkedIn, le marché européen sera fondamental pour Trifacta, afin d’assurer sa croissance exponentielle en 2016.Trifacta permet aux entreprises de travailler de manière plus productive avec leurs données, aide à répondre aux besoins croissants du marché du Big Data en Europe et s’impose comme le fournisseur majeur de solutions de Data Wrangling dans la région.

« Nous avons rencontré Trifacta dans la Silicon Valley par le biais de notre équipe Innovations, et dès le début nous avons été impressionnés par leur capacité à tirer profit d’une multitude de données non-structurées », déclare Christian Nelissen, Head of Data and Analytics chez Royal Bank of Scotland. « Lorsque nous les avons observés de plus près et les avons évalués par rapport à de petits et grands concurrents, ils se sont distingués par leur engagement dans la simplification des processus complexes, ce qui nous aide vraiment à fournir d’excellentes solutions à nos clients. A ce titre, nous sommes ravis des bénéfices constatés grâce aux dernières avancées de Trifacta sur l’interface utilisateur et les processus de transformation. Avec Trifacta comme partenaire, nous sommes désormais en mesure de traiter de très grandes quantités de données, ce qui nous aidera à mieux comprendre et à mieux servir nos clients. »

Les banques et les institutions financières cherchent à mieux comprendre leurs clients. Dans l’enquête  Ovum’s ICT Enterprise Insights menée auprès de 500 banques, 57% des DSI interrogés ont répondu que l’utilisation de l’information pour disposer d’une visualisation de leur activité fait partie des trois tendances clés dans leur organisation en 2015. Etant donné qu’il existe une multitude de données à utiliser pour les banques et pour les institutions financières, travailler avec d’énormes séries de données variées reste un défi. Grâce à Trifacta, ces entreprises peuvent nettoyer et formater les données en utilisant des outils et des processus standardisés, qui leur permettent d’atteindre leurs objectifs d’économies d’échelle et d’assurer un délai de mise sur le marché plus rapide.

La Royal Bank of Scotland (RBS) a besoin de comprendre chaque point de contact et d’interaction de ses clients afin de créer une visualisation complète du parcours client, de personnaliser ses services, d’éviter les problèmes potentiels et de commercialiser de nouveaux produits. Une vue à 360 degrés d’un client exige d’analyser les données provenant de son téléphone mobile, du web, des emails, des distributeurs de billets, des réseaux sociaux, etc. En utilisant Trifacta avec Cloudera, RBS peut stocker, traiter et analyser de grands volumes de données diverses, et réduit le temps dont l’analyste a besoin pour le nettoyage et la structuration des données.

Afin de promouvoir l’expansion de Trifacta en Europe, la société propose une démonstration avec Cloudera sur la détection de fraudes et délits d’initiés lors de Cloudera Sessions à Londres, Royaume-Uni, le mardi 8 décembre, 2015 à 11h GMT (12h heure française).

« Nous sommes heureux de voir Trifacta se développer sur le marché européen et nous les considérons comme un partenaire majeur qui peut permettre aux clients de Cloudera de maximiser la valeur qu’ils tirent de Cloudera Enterprise » déclare Tim Stevens, VP Business & Corporate Development chez Cloudera. « Notre équipe en Europe a vu de bons développements entre nos clients communs dans les services financiers et les sciences, et nous pensons que les intégrations de produits avec Cloudera Navigator et Apache Spark vont contribuer à l’accélération de cet élan. »

« Comme de nombreuses entreprises en Europe utilisent des technologies de Big Data pour générer de la valeur pour leurs clients, elles ont de plus en plus besoin d’outils de productivité pour le traitement des données, afin de simplifier et d’accélérer ce processus. Nous observons un développement important sur le marché auprès des clients et des partenaires, et nous sommes très heureux de nous installer à Londres et à Berlin pour pouvoir les aider », déclare Jeremy Perlman, VP EMAE Sales chez Trifacta.

By
@coesteve1
backtotop