Cybersécurité : l’Unité 42 révèle le mode opératoire des attaques BackStab qui visent des terminaux iOS à l’aide de malwares

Dans un livre blanc, l’Unité 42 explique le mode opératoire des attaques BackStab qui visent des terminaux iOS à l’aide de malwares

Palo Alto Networks®, spécialiste des solutions de sécurité nouvelle génération, révèle aujourd’hui les détails d’une nouvelle attaque sournoise (« BackStab ») qui vise à dérober les informations privées de terminaux mobiles – informations contenues dans les fichiers de sauvegarde stockés sur l’ordinateur des victimes. Dans un livre blanc de l’Unité 42, l’équipe d’analyse des menaces de Palo Alto Networks explique le mode opératoire des cyber-malfaiteurs qui utilisent des malwares pour s’infiltrer à distance sur des ordinateurs afin de lancer leurs attaques BackStab d’une façon totalement inédite.

La méthode BackStab est utilisée par les forces de police comme par les cybermalfaiteurs pour recueillir messages texte, photos, données de géolocalisation et quasiment tout type d’information stockée sur un terminal mobile en leur possession. Mais au-delà du nouveau virage pris par les attaques BackStab pour opérer à distance à l’aide de malwares, le livre blanc de l’Unité 42 revient aussi sur les raisons qui font des terminaux Apple® iOS la principale cible de ces attaques : iTunes® est configuré par défaut pour stocker les fichiers de sauvegarde à des emplacements fixes et dans un format non chiffré, et pour synchroniser automatiquement les terminaux dès qu’ils sont connectés à l’ordinateur de l’utilisateur.

« Les équipes de cybersécurité doivent prendre conscience qu’une technique d’attaque reste dangereuse, même si elle est très connue. Lorsque nous nous sommes penchés sur les attaques BackStab, nous avons collecté dans une trentaine de pays plus de 600 exemples de malwares utilisés pour lancer des attaques BackStab à distance » , commente Ryan Olson, Directeur de la recherche sur les menaces au sein de l’Unité 42 de Palo Alto Networks

Recommandations

  • Les utilisateurs d’iOS sont invités à chiffrer leurs sauvegardes locales ou à utiliser le système de sauvegarde iCloud ; ils doivent également choisir un mot de passe sécurisé.
  • Il est recommandé de mettre à niveau les appareils iOS avec la dernière version du système d’exploitation car celui-ci crée des sauvegardes chiffrées par défaut.
  • Lorsqu’un utilisateur connecte un terminal iOS à un ordinateur ou à un chargeur non approuvé à l’aide d’un câble USB, il est déconseillé de cliquer sur le bouton « Trust » (Faire confiance) qui s’affiche dans la boîte de dialogue.

Téléchargez le livre blanc sur :

https://www.paloaltonetworks.com/resources/research/unit42-backstab-mobile-backup-data-under-attack-from-malware.html

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Cybersécurité : l’Unité 42 révèle le mode opératoire des attaques BackStab qui visent des terminaux iOS à l’aide de malwares

8th décembre, 2015

Dans un livre blanc, l’Unité 42 explique le mode opératoire des attaques BackStab qui visent des terminaux iOS à l’aide de malwares

Palo Alto Networks®, spécialiste des solutions de sécurité nouvelle génération, révèle aujourd’hui les détails d’une nouvelle attaque sournoise (« BackStab ») qui vise à dérober les informations privées de terminaux mobiles – informations contenues dans les fichiers de sauvegarde stockés sur l’ordinateur des victimes. Dans un livre blanc de l’Unité 42, l’équipe d’analyse des menaces de Palo Alto Networks explique le mode opératoire des cyber-malfaiteurs qui utilisent des malwares pour s’infiltrer à distance sur des ordinateurs afin de lancer leurs attaques BackStab d’une façon totalement inédite.

La méthode BackStab est utilisée par les forces de police comme par les cybermalfaiteurs pour recueillir messages texte, photos, données de géolocalisation et quasiment tout type d’information stockée sur un terminal mobile en leur possession. Mais au-delà du nouveau virage pris par les attaques BackStab pour opérer à distance à l’aide de malwares, le livre blanc de l’Unité 42 revient aussi sur les raisons qui font des terminaux Apple® iOS la principale cible de ces attaques : iTunes® est configuré par défaut pour stocker les fichiers de sauvegarde à des emplacements fixes et dans un format non chiffré, et pour synchroniser automatiquement les terminaux dès qu’ils sont connectés à l’ordinateur de l’utilisateur.

« Les équipes de cybersécurité doivent prendre conscience qu’une technique d’attaque reste dangereuse, même si elle est très connue. Lorsque nous nous sommes penchés sur les attaques BackStab, nous avons collecté dans une trentaine de pays plus de 600 exemples de malwares utilisés pour lancer des attaques BackStab à distance » , commente Ryan Olson, Directeur de la recherche sur les menaces au sein de l’Unité 42 de Palo Alto Networks

Recommandations

  • Les utilisateurs d’iOS sont invités à chiffrer leurs sauvegardes locales ou à utiliser le système de sauvegarde iCloud ; ils doivent également choisir un mot de passe sécurisé.
  • Il est recommandé de mettre à niveau les appareils iOS avec la dernière version du système d’exploitation car celui-ci crée des sauvegardes chiffrées par défaut.
  • Lorsqu’un utilisateur connecte un terminal iOS à un ordinateur ou à un chargeur non approuvé à l’aide d’un câble USB, il est déconseillé de cliquer sur le bouton « Trust » (Faire confiance) qui s’affiche dans la boîte de dialogue.

Téléchargez le livre blanc sur :

https://www.paloaltonetworks.com/resources/research/unit42-backstab-mobile-backup-data-under-attack-from-malware.html

By
@coesteve1
backtotop