Selon une étude d’Iron Mountain et de PwC, les entreprises du mid-market prennent conscience de la valeur de l’information à la fin du premier cycle de vie de leurs produits

businessman

C’est seulement au bout des cinq premières années d’exercice que les dirigeants d’entreprises en Europe et en Amérique du Nord prennent au sérieux la question de la gestion et du partage de l’information

Les entreprises de taille moyenne de six ans et plus sont deux fois plus nombreuses à avoir adopté des mesures d’optimisation de l’information que leurs cadettes. C’est ce que révèle un nouveau rapport de PwC pour Iron Mountain ( (NYSE: IRM), le spécialiste des services de conservation et de gestion de l’information. Les résultats de l’étude montrent qu’entre leur cinquième et sixième anniversaire, de nombreuses entreprises du mid-market commencent à se doter de processus robustes de classement de l’information par priorité et de partage aux autres fonctions internes intéressées, en veillant à ce que celles-ci aient les compétences requises pour en extraire de la valeur.

Maintenant que le cycle de vie des produits ou services se situe entre cinq et sept ans[i], l’étude suggère que la prise de conscience vis-à-vis de l’importance de l’information intervient, dans bon nombre d’entreprises de taille moyenne, au moment où les produits ou services liés au lancement de la société approchent de leur fin de vie.

Les entreprises de six ans et plus sont deux fois plus nombreuses que les plus jeunes à rendre leurs précieuses informations sensibles, accessibles aux services de recherche et développement (31% contre 17%) ; à la direction marketing (27% contre 13%) ; celle de la finance (26% contre 19%) ; et au management (43% contre 27%).

IM-6ans-plus

Ce plus large accès à l’information s’accompagne d’un investissement dans l’acquisition des compétences. L’étude montre qu’entre 5 et 6 ans, la capacité à extraire de la valeur de l’information progresse de 16 à 28% dans le département R&D, de 14 à 27% à la direction marketing et de 19 à 31% dans les fonctions de management.

L’étude souligne que ce changement notable des pratiques de gestion et d’utilisation de l’information se retrouve dans d’autres aspects. Alors qu’une entreprise sur trois (32%) opérationnelle depuis moins de six ans, reconnaît ne pas savoir exactement quels types d’information elle détient ni où l’information est stockée, à partir de six ans d’exercice, elles ne sont plus que 14% et près de la moitié des entreprises (45%) tiennent un inventaire des informations en leur possession et elles en mesurent l’efficacité.

Plus d’un tiers (38%) des entreprises les plus jeunes ignorent comment l’information circule dans l’entreprise et où elle peut être la plus utile, contre 22% de leurs aînées de six ans et plus. De même, 35% des plus jeunes entreprises ignorent comment calculer la valeur de l’information pour l’entreprise, tandis que 78% des entreprises de six ans et plus ont appris à le faire.

IM-Ignorent-Moins6ans

« Notre étude montre que c’est à partir de six ans que les entreprises commencent à prendre la gestion de l’information au sérieux. La phase de transition de la première à la seconde génération de produits et services, déclenche un changement d’angle de la part des entreprises, dans leur façon d’appréhender et d’utiliser l’information. En quelques mois, les entreprises apprennent beaucoup. Elles découvrent la valeur potentielle de l’information en terme, de capacité d’innovation guidée par les insights, d’amélioration de l’engagement client et d’orientation des décisions stratégiques. Ce faisant, elles évaluent l’information qu’elles détiennent et la laissent circuler plus librement dans l’entreprise afin que d’autres fonctions en interne puissent utiliser l’information à bon escient, à la faveur des objectifs fixés et de gains de compétitivité », déclare Edward Hladky, Président-Directeur Général d’Iron Mountain France.

« Pour cette étude, nous nous sommes entretenus avec des entreprises de taille moyenne âgées de six mois à 20 ans et plus, et à aucun autre moment nous n’avons constaté de sursaut aussi marqué de l’attention portée à la gestion de l’information », ajoute Edward.

Pour cette étude d’Iron Mountain et PwC, 1 800 entrepreneurs ont été interrogés, autant en Europe qu’en Amérique du Nord, à la tête d’entreprises de taille moyenne (plus de 250 employés) et de grandes entreprises (plus de 2 500 employés). Les résultats obtenus ont servi à produire un indice sur la valeur des informations, Information Value Index, qui mesure comment différentes entreprises de différents pays s’y prennent actuellement pour mettre leurs informations à profit et soutenir leur compétitivité. Ce baromètre de l’efficacité des approches de gestion de l’information vise avant tout à aider les entreprises à identifier les mesures concrètes envisageables pour mieux exploiter leurs informations.

Un résumé du rapport «Saisir les avantages liés de l’information: Comment les entreprises peuvent profiter de toute la valeur des informations qu’elles détiennent et ne extraire les données?» est téléchargeable ici : www.ironmountain.fr/pwc

Author
By
@coesteve1

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Selon une étude d’Iron Mountain et de PwC, les entreprises du mid-market prennent conscience de la valeur de l’information à la fin du premier cycle de vie de leurs produits

businessman 7th décembre, 2015

C’est seulement au bout des cinq premières années d’exercice que les dirigeants d’entreprises en Europe et en Amérique du Nord prennent au sérieux la question de la gestion et du partage de l’information

Les entreprises de taille moyenne de six ans et plus sont deux fois plus nombreuses à avoir adopté des mesures d’optimisation de l’information que leurs cadettes. C’est ce que révèle un nouveau rapport de PwC pour Iron Mountain ( (NYSE: IRM), le spécialiste des services de conservation et de gestion de l’information. Les résultats de l’étude montrent qu’entre leur cinquième et sixième anniversaire, de nombreuses entreprises du mid-market commencent à se doter de processus robustes de classement de l’information par priorité et de partage aux autres fonctions internes intéressées, en veillant à ce que celles-ci aient les compétences requises pour en extraire de la valeur.

Maintenant que le cycle de vie des produits ou services se situe entre cinq et sept ans[i], l’étude suggère que la prise de conscience vis-à-vis de l’importance de l’information intervient, dans bon nombre d’entreprises de taille moyenne, au moment où les produits ou services liés au lancement de la société approchent de leur fin de vie.

Les entreprises de six ans et plus sont deux fois plus nombreuses que les plus jeunes à rendre leurs précieuses informations sensibles, accessibles aux services de recherche et développement (31% contre 17%) ; à la direction marketing (27% contre 13%) ; celle de la finance (26% contre 19%) ; et au management (43% contre 27%).

IM-6ans-plus

Ce plus large accès à l’information s’accompagne d’un investissement dans l’acquisition des compétences. L’étude montre qu’entre 5 et 6 ans, la capacité à extraire de la valeur de l’information progresse de 16 à 28% dans le département R&D, de 14 à 27% à la direction marketing et de 19 à 31% dans les fonctions de management.

L’étude souligne que ce changement notable des pratiques de gestion et d’utilisation de l’information se retrouve dans d’autres aspects. Alors qu’une entreprise sur trois (32%) opérationnelle depuis moins de six ans, reconnaît ne pas savoir exactement quels types d’information elle détient ni où l’information est stockée, à partir de six ans d’exercice, elles ne sont plus que 14% et près de la moitié des entreprises (45%) tiennent un inventaire des informations en leur possession et elles en mesurent l’efficacité.

Plus d’un tiers (38%) des entreprises les plus jeunes ignorent comment l’information circule dans l’entreprise et où elle peut être la plus utile, contre 22% de leurs aînées de six ans et plus. De même, 35% des plus jeunes entreprises ignorent comment calculer la valeur de l’information pour l’entreprise, tandis que 78% des entreprises de six ans et plus ont appris à le faire.

IM-Ignorent-Moins6ans

« Notre étude montre que c’est à partir de six ans que les entreprises commencent à prendre la gestion de l’information au sérieux. La phase de transition de la première à la seconde génération de produits et services, déclenche un changement d’angle de la part des entreprises, dans leur façon d’appréhender et d’utiliser l’information. En quelques mois, les entreprises apprennent beaucoup. Elles découvrent la valeur potentielle de l’information en terme, de capacité d’innovation guidée par les insights, d’amélioration de l’engagement client et d’orientation des décisions stratégiques. Ce faisant, elles évaluent l’information qu’elles détiennent et la laissent circuler plus librement dans l’entreprise afin que d’autres fonctions en interne puissent utiliser l’information à bon escient, à la faveur des objectifs fixés et de gains de compétitivité », déclare Edward Hladky, Président-Directeur Général d’Iron Mountain France.

« Pour cette étude, nous nous sommes entretenus avec des entreprises de taille moyenne âgées de six mois à 20 ans et plus, et à aucun autre moment nous n’avons constaté de sursaut aussi marqué de l’attention portée à la gestion de l’information », ajoute Edward.

Pour cette étude d’Iron Mountain et PwC, 1 800 entrepreneurs ont été interrogés, autant en Europe qu’en Amérique du Nord, à la tête d’entreprises de taille moyenne (plus de 250 employés) et de grandes entreprises (plus de 2 500 employés). Les résultats obtenus ont servi à produire un indice sur la valeur des informations, Information Value Index, qui mesure comment différentes entreprises de différents pays s’y prennent actuellement pour mettre leurs informations à profit et soutenir leur compétitivité. Ce baromètre de l’efficacité des approches de gestion de l’information vise avant tout à aider les entreprises à identifier les mesures concrètes envisageables pour mieux exploiter leurs informations.

Un résumé du rapport «Saisir les avantages liés de l’information: Comment les entreprises peuvent profiter de toute la valeur des informations qu’elles détiennent et ne extraire les données?» est téléchargeable ici : www.ironmountain.fr/pwc

By
@coesteve1
backtotop