L’effet « boite noire », un frein majeur à la communication multicanale – Compart France

Dans son livre blanc intitulé « Urbanisation de la production documentaire, un cran plus loin », Compart met l’accent sur un effet « boîte noire » qui constituerait un frein puissant à l’adaptation des processus documentaire aux nouvelles sources d’information et à la diffusion multicanale.

Qu’il s’agisse de présenter un document en ligne au format PDF de manière sécurisée ou de restituer à un auditeur externe une liasse de documents, ou encore d’assurer la diffusion multicanale d’un relevé de consommation, l’éditeur observe que ces processus de production documentaire en apparence différents font souvent appel aux mêmes étapes de traitement. Et cela serait surtout vrai à un moment crucial du traitement, la conversion.

Cette étape critique, où sont mises en œuvre les règles spécifiques d’assemblage des données, d’enrichissement (métadonnées) ou de définition des formats de sortie, est souvent gérée en mode « boite noire » par des solutions logicielles distinctes. Dans la pratique, il peut ainsi exister autant de processus de conversion que de binômes « source d’information /canal de diffusion ». Une hétérogénéité difficile à maintenir, souligne Compart, avant de suggérer, en alternative, d’aborder la problématique autrement. Plutôt que de processus de traitement, il conviendrait de préférence, selon l’éditeur, de parler de scénario de conversion, composé de séquences réutilisables et mutualisées.

Au lieu de multiplier les processus de traitement spécifiques, les entreprises ont tout intérêt, selon Compart, a les réunir dans une infrastructure de services documentaires prêts à l’emploi et totalement indépendants des sources d’information comme des formats imposés par les canaux de diffusion.

Retrouvez le livre blanc ici

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

L’effet « boite noire », un frein majeur à la communication multicanale – Compart France

1st décembre, 2015

Dans son livre blanc intitulé « Urbanisation de la production documentaire, un cran plus loin », Compart met l’accent sur un effet « boîte noire » qui constituerait un frein puissant à l’adaptation des processus documentaire aux nouvelles sources d’information et à la diffusion multicanale.

Qu’il s’agisse de présenter un document en ligne au format PDF de manière sécurisée ou de restituer à un auditeur externe une liasse de documents, ou encore d’assurer la diffusion multicanale d’un relevé de consommation, l’éditeur observe que ces processus de production documentaire en apparence différents font souvent appel aux mêmes étapes de traitement. Et cela serait surtout vrai à un moment crucial du traitement, la conversion.

Cette étape critique, où sont mises en œuvre les règles spécifiques d’assemblage des données, d’enrichissement (métadonnées) ou de définition des formats de sortie, est souvent gérée en mode « boite noire » par des solutions logicielles distinctes. Dans la pratique, il peut ainsi exister autant de processus de conversion que de binômes « source d’information /canal de diffusion ». Une hétérogénéité difficile à maintenir, souligne Compart, avant de suggérer, en alternative, d’aborder la problématique autrement. Plutôt que de processus de traitement, il conviendrait de préférence, selon l’éditeur, de parler de scénario de conversion, composé de séquences réutilisables et mutualisées.

Au lieu de multiplier les processus de traitement spécifiques, les entreprises ont tout intérêt, selon Compart, a les réunir dans une infrastructure de services documentaires prêts à l’emploi et totalement indépendants des sources d’information comme des formats imposés par les canaux de diffusion.

Retrouvez le livre blanc ici

By
@coesteve1
backtotop