Rezopole choisit Brocade pour faire évoluer son cœur de réseau

Technology Concept

Cet upgrade contribue au développement économique et numérique des territoires

Brocade a été retenu par Rezopole, l’opérateur IXP rhônalpin, pour la refonte de son infrastructure réseau et ainsi gagner en efficacité et soutenir sa croissance continue.

En 2014, Rezopole a généré un chiffre d’affaires supérieur à un million d’Euros et comptait plus d’une centaine de membres répartis sur l’ensemble des points de présence en France. De plus, Rezopole peut compter sur un portefeuille clients vaste et diversifié, parmi lesquels :

  • Des opérateurs locaux tels que Lasotel, Maxnod et EDX Network
  • Des opérateurs nationaux tels qu’Orange, SFR et Bouygues
  • Des opérateurs internationaux tels que Level3 et Cogent
  • Des hébergeurs tels que DC for Data, FMI et SHD
  • Des administrations publiques telles que la Préfecture du Rhône et le SDMIS
  • Des entreprises ayant des besoins spécifiques en connectivité telles que Nitroserve, Neptune Internet et SIB.

Densité et fiabilité du réseau au cœur du problème

Rezopole contribue au développement économique et numérique des territoires via les Internet eXchange Points (IXP) qu’elle met en place et gère. Ces infrastructures permettent de créer de l’Internet local sur chacune des villes où Rezopole est présente.

Les IXP de Rezopole sont ensuite connectés aux confrères européens à Genève, Turin, Francfort, Amsterdam, et en France à Paris, Toulouse, Strasbourg et Nice. Ces points d’échange constituent les principaux nœuds de l’Internet en Europe par lesquels transite le trafic Web.

« L’IXP est un élément essentiel du développement numérique qui permet une optimisation des connexions IP entre les différents acteurs du territoire. L’IXP provoque une accélération du réseau local en évitant de déporter le transfert des données vers des lieux lointains, ce qui contribue au THD. De plus, en regroupant sur une zone réduite un grand nombre de prestataires de services IP, l’IXP crée un marché dans lequel la mise en concurrence tire les prix, et donc les coûts de connexion vers le bas, contribuant ainsi à l’attrait du territoire pour les entreprises » explique Olivier Graves, chargé de la communication et de la relation clientèle chez Rezopole.

Dans le cadre de sa stratégie de développement, Rezopole a cherché à sécuriser son infrastructure réseau par une solution stable et unifiée disposant des capacités et fonctionnalités indispensables au fonctionnement d’un IXP. Rezopole a ainsi identifié deux freins majeurs à la bonne évolution du réseau :

  1. La densité : fournir des ports à ses clients qui puissent dépasser les vitesses du Gigabit. Le matériel existant, trop volumineux, ne permettait plus de multiplier les ports.
  2. La fiabilité : le cœur du système, victime d’un défaut au niveau des switches en cas de coupure, ne pouvait pas redémarrer facilement.

Pour remédier à ces problèmes et ainsi poursuivre sur sa dynamique, Rezopole a lancé en avril 2014 un appel d’offres auprès de quatre distributeurs et fabricants avec un cahier des charges bien précis : faire évoluer la capacité des switches pour créer un réseau performant qui puisse à la fois pérenniser les services existants et en fournir de nouveaux.

Une intégration rapide et optimale

« Brocade s’est illustré grâce à ses capacités techniques et aux tarifs proposés. La technologie Brocade répondait exactement au besoin de Rezopole : fournir plus de ports possibles dans un minimum de l’espace. En outre, les possibilités de configuration présentées étaient bien plus variées » confie Olivier Graves.

« Tout est allé relativement vite. Nous avons choisi Brocade début octobre 2014. Le transfert de configuration, l’installation et la mise en service étaient terminés fin novembre. La transition a été très facile pour nos équipes » poursuit-il.

LyonIX 3 – situé chez DC for Data à Limonest  – a été mis en place en premier fin novembre. Puis, LyonIX 2  –  situé au NetCenter de SFR à Vénissieux  – en décembre et enfin LyonIX 1  – situé dans les locaux de l’IN2P3 sur le site de l’Université de la Doua à Villeurbanne – fin janvier. Les infrastructures Internet LyonIX permettent aux opérateurs, aux acteurs connectés d’échanger du trafic en se raccordant sur ces points, évitant ainsi de passer par des infrastructures lointaines.

L’intégration a été réalisée avec succès en un minimum de temps car le travail de configuration de l’ancien système vers le nouveau avait bien été préparé en amont. Neuf semaines ont suffi pour mener à bien l’intégration totale.

« Le point d’échange  d’Internet ne s’arrête jamais. Il a donc fallu installer la Fabric réseau qui, dans sa conception même, est redondante, multi circuit et entièrement maillée. L’action de notre partenaire intégrateur local, Packet Gear, a par ailleurs été  déterminante dans notre succès »explique Alain Valluy, Directeur commercial régional Europe du Sud chez Brocade.

Huit switches Brocade VDX 6740 F ont été installés (une Fabric de 5 répartie sur 3 sites, 2 en vLAG et 1 de spare). Des switches tiers dans des sites périphériques sont connectés en vLAG vers des sites différents de la Fabric, ce qui assure une redondance simple et infaillible. Alain Valluy souligne les éléments qui ont participé à un déploiement réussi :

  • Des performances optimisées face à un réseau trop volumineux permettant un renouvellement des équipements ;
  • Aucune rupture technologique : la Fabric est compatible avec l’ensemble des équipements existants ce qui permet des gains en termes d’évolution du datacenter et du réseau ;
  • Capacité d’ajouter des éléments au fur et à mesure et ainsi de grossir selon les besoins des nouveaux applicatifs.

« Ce partenariat gagnant-gagnant entre Brocade et Rezopole n’en ait qu’à ses prémisses. Brocade va nous accompagner dans nos projets de développement, notamment concernant l’évolution de la Fabric vers plus de redondance et de sécurité. Nous pourrons ainsi multiplier nos points de présence », conclut Samuel Triolet, Directeur général de Rezopole.

Author
By
@coesteve1

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Rezopole choisit Brocade pour faire évoluer son cœur de réseau

Technology Concept 10th novembre, 2015

Cet upgrade contribue au développement économique et numérique des territoires

Brocade a été retenu par Rezopole, l’opérateur IXP rhônalpin, pour la refonte de son infrastructure réseau et ainsi gagner en efficacité et soutenir sa croissance continue.

En 2014, Rezopole a généré un chiffre d’affaires supérieur à un million d’Euros et comptait plus d’une centaine de membres répartis sur l’ensemble des points de présence en France. De plus, Rezopole peut compter sur un portefeuille clients vaste et diversifié, parmi lesquels :

  • Des opérateurs locaux tels que Lasotel, Maxnod et EDX Network
  • Des opérateurs nationaux tels qu’Orange, SFR et Bouygues
  • Des opérateurs internationaux tels que Level3 et Cogent
  • Des hébergeurs tels que DC for Data, FMI et SHD
  • Des administrations publiques telles que la Préfecture du Rhône et le SDMIS
  • Des entreprises ayant des besoins spécifiques en connectivité telles que Nitroserve, Neptune Internet et SIB.

Densité et fiabilité du réseau au cœur du problème

Rezopole contribue au développement économique et numérique des territoires via les Internet eXchange Points (IXP) qu’elle met en place et gère. Ces infrastructures permettent de créer de l’Internet local sur chacune des villes où Rezopole est présente.

Les IXP de Rezopole sont ensuite connectés aux confrères européens à Genève, Turin, Francfort, Amsterdam, et en France à Paris, Toulouse, Strasbourg et Nice. Ces points d’échange constituent les principaux nœuds de l’Internet en Europe par lesquels transite le trafic Web.

« L’IXP est un élément essentiel du développement numérique qui permet une optimisation des connexions IP entre les différents acteurs du territoire. L’IXP provoque une accélération du réseau local en évitant de déporter le transfert des données vers des lieux lointains, ce qui contribue au THD. De plus, en regroupant sur une zone réduite un grand nombre de prestataires de services IP, l’IXP crée un marché dans lequel la mise en concurrence tire les prix, et donc les coûts de connexion vers le bas, contribuant ainsi à l’attrait du territoire pour les entreprises » explique Olivier Graves, chargé de la communication et de la relation clientèle chez Rezopole.

Dans le cadre de sa stratégie de développement, Rezopole a cherché à sécuriser son infrastructure réseau par une solution stable et unifiée disposant des capacités et fonctionnalités indispensables au fonctionnement d’un IXP. Rezopole a ainsi identifié deux freins majeurs à la bonne évolution du réseau :

  1. La densité : fournir des ports à ses clients qui puissent dépasser les vitesses du Gigabit. Le matériel existant, trop volumineux, ne permettait plus de multiplier les ports.
  2. La fiabilité : le cœur du système, victime d’un défaut au niveau des switches en cas de coupure, ne pouvait pas redémarrer facilement.

Pour remédier à ces problèmes et ainsi poursuivre sur sa dynamique, Rezopole a lancé en avril 2014 un appel d’offres auprès de quatre distributeurs et fabricants avec un cahier des charges bien précis : faire évoluer la capacité des switches pour créer un réseau performant qui puisse à la fois pérenniser les services existants et en fournir de nouveaux.

Une intégration rapide et optimale

« Brocade s’est illustré grâce à ses capacités techniques et aux tarifs proposés. La technologie Brocade répondait exactement au besoin de Rezopole : fournir plus de ports possibles dans un minimum de l’espace. En outre, les possibilités de configuration présentées étaient bien plus variées » confie Olivier Graves.

« Tout est allé relativement vite. Nous avons choisi Brocade début octobre 2014. Le transfert de configuration, l’installation et la mise en service étaient terminés fin novembre. La transition a été très facile pour nos équipes » poursuit-il.

LyonIX 3 – situé chez DC for Data à Limonest  – a été mis en place en premier fin novembre. Puis, LyonIX 2  –  situé au NetCenter de SFR à Vénissieux  – en décembre et enfin LyonIX 1  – situé dans les locaux de l’IN2P3 sur le site de l’Université de la Doua à Villeurbanne – fin janvier. Les infrastructures Internet LyonIX permettent aux opérateurs, aux acteurs connectés d’échanger du trafic en se raccordant sur ces points, évitant ainsi de passer par des infrastructures lointaines.

L’intégration a été réalisée avec succès en un minimum de temps car le travail de configuration de l’ancien système vers le nouveau avait bien été préparé en amont. Neuf semaines ont suffi pour mener à bien l’intégration totale.

« Le point d’échange  d’Internet ne s’arrête jamais. Il a donc fallu installer la Fabric réseau qui, dans sa conception même, est redondante, multi circuit et entièrement maillée. L’action de notre partenaire intégrateur local, Packet Gear, a par ailleurs été  déterminante dans notre succès »explique Alain Valluy, Directeur commercial régional Europe du Sud chez Brocade.

Huit switches Brocade VDX 6740 F ont été installés (une Fabric de 5 répartie sur 3 sites, 2 en vLAG et 1 de spare). Des switches tiers dans des sites périphériques sont connectés en vLAG vers des sites différents de la Fabric, ce qui assure une redondance simple et infaillible. Alain Valluy souligne les éléments qui ont participé à un déploiement réussi :

  • Des performances optimisées face à un réseau trop volumineux permettant un renouvellement des équipements ;
  • Aucune rupture technologique : la Fabric est compatible avec l’ensemble des équipements existants ce qui permet des gains en termes d’évolution du datacenter et du réseau ;
  • Capacité d’ajouter des éléments au fur et à mesure et ainsi de grossir selon les besoins des nouveaux applicatifs.

« Ce partenariat gagnant-gagnant entre Brocade et Rezopole n’en ait qu’à ses prémisses. Brocade va nous accompagner dans nos projets de développement, notamment concernant l’évolution de la Fabric vers plus de redondance et de sécurité. Nous pourrons ainsi multiplier nos points de présence », conclut Samuel Triolet, Directeur général de Rezopole.

By
@coesteve1
backtotop