Le groupe MédiPôle Partenaires fait confiance à Lexmark pour l’archivage neutre de ses données d’imagerie médicale

Pour faire face à l’augmentation des données d’imagerie médicale ainsi que pour assurer la conformité avec les exigences du programme Hôpital numérique, le groupe MédiPôle Partenaires a choisi de déployer la solution d’archivage neutre (VNA) de Lexmark au sein de trois de ses cliniques.

Le groupe MédiPôle Partenaires a choisi la solution Lexmark VNA pour l’archivage des données d’imagerie médicale de la Polyclinique Les Fleurs, la Clinique du Cap d’Or et la Clinique Saint Michel. La technologie de Lexmark permet d’archiver tout type de contenu clinique et de répondre aux attentes et aux exigences des professionnels de santé en termes de gestion, partage et accès aux données. Ce type de solution globale favorise et optimise l’accessibilité à l’information, l’interopérabilité et la neutralité vis-à-vis des systèmes de stockages et applications. Elle permet également de répondre aux exigences légales du programme Hôpital Numérique.

Ces trois cliniques font partie du groupe « MédiPôle Partenaires » qui compte près de 40 établissements de santé (cliniques, centres d’imagerie médicale et de dialyses ou centres de soins de suite et de réadaptation). Avec ses 3 000 praticiens, MédiPôle Partenaires soigne chaque année plus de 750 000 patients avec près de 200 000 prises en charge aux urgences et accompagne 19 000 naissances.

Suite à un appel d’offres lancé à l’automne 2014, le groupe MédiPôle Partenaires a donc choisi la solution Lexmark associée à Hitachi Médical Systems qui assure la gestion de projet, le SAV, le déploiement et la formation. Avec une production annuelle de 75 000 examens DICOM (radiologie, cardiologie) et une configuration multi-sites, le groupe MédiPôle Partenaires a rapidement été confronté à un problème structurel pour le stockage, l’archivage et le traitement des données médicales.

La direction informatique avait donc plusieurs attentes pour faire face à l’évolution de leurs besoins. Elle recherchait une solution globale et neutre pour la gestion, l’archivage, la diffusion des images au sein du service d’imagerie et dans les cliniques rattachées, et le post-traitement diagnostic avancé de son imagerie médicale. A cette problématique s’ajoutait également celles de l’intégration au Dossier Patient Informatisé (DPI) et au RIS (Radiology Information System) de fournisseurs différents, le tout au sein d’une architecture multi-sites répartie sur les trois établissements.

En plus de ces attentes, les cliniques du groupe MédiPôle Partenaires devaient faire face à un besoin réglementaire afin d’être en conformité avec le programme Hôpital Numérique.

Pour répondre à ces enjeux, le groupe MédiPôle Partenaires avait donc besoin d’une solution d’archivage et de transmission d’images (PACS) pour ses cliniques. En se tournant vers le consortium formé par Lexmark/Hitachi Médical Systems/TeraRecon, le groupe a opté pour l’approche la plus avancée. Les systèmes traditionnels monolithiques d’archivage et de transmission d’images ne répondant plus aux attentes actuelles et futures des professionnels de santé. La solution d’archivage neutre de Lexmark permet notamment d’éviter les futures migrations PACS à PACS mais également de garantir l’interopérabilité avec tous les systèmes (logiciels/matériels) existants et futurs. S’appuyant sur cette plateforme de gestion de données standardisée, les solutions de post-traitement de la société TeraRecon sont utilisées pour le post-traitement.

Le choix pour la VNA de Lexmark représente un réel investissement d’avenir car, outre ses avantages opérationnels, elle est rentabilisée en cinq ans. L’évolution vers une architecture XDS est déjà en cours de discussion.

Sylvie Coiffard, Directrice de l’Organisation et des Systèmes d’Information du groupe MédiPôle Partenaires, explique : « Le choix de la solution Lexmark nous permet de « libérer” nos données pour faciliter leur gestion et leur accès dans le contexte de l’utilisateur. » Sébastien Saint Germain, Responsable de l’Imagerie des Cliniques Les Fleurs et Cap d’Or du groupe, précise : « C’est un réel changement pour notre personnel soignant qui va pouvoir se concentrer encore plus sur sa mission première ; la qualité et l’efficacité des soins apportés à nos patients. »

Renaud Deschamps, Directeur Général de Lexmark France, ajoute : « Nous sommes très heureux de permettre aux cliniques du groupe MédiPôle Partenaires de disposer d’une technologie et d’une expérience mondialement reconnue pour reprendre le contrôle de leurs données, gagner du temps et accéder à tout le contenu clinique de leurs patients ».

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Le groupe MédiPôle Partenaires fait confiance à Lexmark pour l’archivage neutre de ses données d’imagerie médicale

10th novembre, 2015

Pour faire face à l’augmentation des données d’imagerie médicale ainsi que pour assurer la conformité avec les exigences du programme Hôpital numérique, le groupe MédiPôle Partenaires a choisi de déployer la solution d’archivage neutre (VNA) de Lexmark au sein de trois de ses cliniques.

Le groupe MédiPôle Partenaires a choisi la solution Lexmark VNA pour l’archivage des données d’imagerie médicale de la Polyclinique Les Fleurs, la Clinique du Cap d’Or et la Clinique Saint Michel. La technologie de Lexmark permet d’archiver tout type de contenu clinique et de répondre aux attentes et aux exigences des professionnels de santé en termes de gestion, partage et accès aux données. Ce type de solution globale favorise et optimise l’accessibilité à l’information, l’interopérabilité et la neutralité vis-à-vis des systèmes de stockages et applications. Elle permet également de répondre aux exigences légales du programme Hôpital Numérique.

Ces trois cliniques font partie du groupe « MédiPôle Partenaires » qui compte près de 40 établissements de santé (cliniques, centres d’imagerie médicale et de dialyses ou centres de soins de suite et de réadaptation). Avec ses 3 000 praticiens, MédiPôle Partenaires soigne chaque année plus de 750 000 patients avec près de 200 000 prises en charge aux urgences et accompagne 19 000 naissances.

Suite à un appel d’offres lancé à l’automne 2014, le groupe MédiPôle Partenaires a donc choisi la solution Lexmark associée à Hitachi Médical Systems qui assure la gestion de projet, le SAV, le déploiement et la formation. Avec une production annuelle de 75 000 examens DICOM (radiologie, cardiologie) et une configuration multi-sites, le groupe MédiPôle Partenaires a rapidement été confronté à un problème structurel pour le stockage, l’archivage et le traitement des données médicales.

La direction informatique avait donc plusieurs attentes pour faire face à l’évolution de leurs besoins. Elle recherchait une solution globale et neutre pour la gestion, l’archivage, la diffusion des images au sein du service d’imagerie et dans les cliniques rattachées, et le post-traitement diagnostic avancé de son imagerie médicale. A cette problématique s’ajoutait également celles de l’intégration au Dossier Patient Informatisé (DPI) et au RIS (Radiology Information System) de fournisseurs différents, le tout au sein d’une architecture multi-sites répartie sur les trois établissements.

En plus de ces attentes, les cliniques du groupe MédiPôle Partenaires devaient faire face à un besoin réglementaire afin d’être en conformité avec le programme Hôpital Numérique.

Pour répondre à ces enjeux, le groupe MédiPôle Partenaires avait donc besoin d’une solution d’archivage et de transmission d’images (PACS) pour ses cliniques. En se tournant vers le consortium formé par Lexmark/Hitachi Médical Systems/TeraRecon, le groupe a opté pour l’approche la plus avancée. Les systèmes traditionnels monolithiques d’archivage et de transmission d’images ne répondant plus aux attentes actuelles et futures des professionnels de santé. La solution d’archivage neutre de Lexmark permet notamment d’éviter les futures migrations PACS à PACS mais également de garantir l’interopérabilité avec tous les systèmes (logiciels/matériels) existants et futurs. S’appuyant sur cette plateforme de gestion de données standardisée, les solutions de post-traitement de la société TeraRecon sont utilisées pour le post-traitement.

Le choix pour la VNA de Lexmark représente un réel investissement d’avenir car, outre ses avantages opérationnels, elle est rentabilisée en cinq ans. L’évolution vers une architecture XDS est déjà en cours de discussion.

Sylvie Coiffard, Directrice de l’Organisation et des Systèmes d’Information du groupe MédiPôle Partenaires, explique : « Le choix de la solution Lexmark nous permet de « libérer” nos données pour faciliter leur gestion et leur accès dans le contexte de l’utilisateur. » Sébastien Saint Germain, Responsable de l’Imagerie des Cliniques Les Fleurs et Cap d’Or du groupe, précise : « C’est un réel changement pour notre personnel soignant qui va pouvoir se concentrer encore plus sur sa mission première ; la qualité et l’efficacité des soins apportés à nos patients. »

Renaud Deschamps, Directeur Général de Lexmark France, ajoute : « Nous sommes très heureux de permettre aux cliniques du groupe MédiPôle Partenaires de disposer d’une technologie et d’une expérience mondialement reconnue pour reprendre le contrôle de leurs données, gagner du temps et accéder à tout le contenu clinique de leurs patients ».

By
@coesteve1
backtotop