Verspieren passe l’actuariat à l’heure du Big Data grâce à SAS

Comic Sound Effekt

En communiquant de manière innovante les informations sur les contrats d’assurance,
au sein d’une plateforme utilisable par tous (autant actuaires que commerciaux), Verspieren fluidifie son pilotage des contrats d’assurance

Verspieren, premier courtier en assurances à capital familial du marché français, modernise sa plateforme de diffusion de statistiques grâce aux solutions Big Data de SAS, le leader de l’analytique. Désormais, les commerciaux et courtiers s’affranchissent des actuaires : ils accèdent aux données de leurs clients en quelques clics, via des graphiques dynamiques générés par la plateforme de visualisation de données de SAS.

Gestion Big Data des contrats d’assurance

Le courtier en assurances Verspieren travaillait jusqu’à présent avec un système de communication des mises à jour de contrats, dans lequel les gestionnaires et courtiers devaient solliciter les statisticiens afin de faire remonter chaque information à l’assuré (comme un résultat d’enquête). A l’heure où les big data ouvrent de nouvelles possibilités d’analyse et de visualisation de données en temps réel, Verspieren s’est tourné vers SAS pour fluidifier et accélérer la diffusion d’informations à plusieurs étapes de la vie d’un contrat d’assurance.

Des bases de données qui représentaient des dizaines de millions de lignes

Verspieren dispose d’un historique de données stockées dans son mainframe. La puissance de calcul était un enjeu clé dans le choix de la solution analytique. SAS s’est imposé, non seulement en tant que référence de l’analytique, mais aussi grâce à ses innovations en visualisation de données. Les solutions SAS® Visual Analytics et SAS® Visual Statistics démocratisent l’analytique en offrant des représentations graphiques des données de manière dynamique et instantanée. Grâce à l’analyse exploratoire, les équipes de Verspieren peuvent décrypter les tendances très en amont sur la vie des contrats d’assurance, et ainsi améliorer leur force de proposition.

Des mégadonnées analysées à vitesse grand V

Au sein de Verspieren, la plateforme de diffusion de statistiques sera mise à disposition de l’interne (direction commerciale, gestionnaires, etc.) et de l’externe (assureurs ayant délégué la gestion de leurs contrats au courtier notamment). Les équipes pourront extraire informations et graphiques des masses de données, en seulement quelques secondes.
Les statistiques dynamiques permises par SAS accélèrent la prise de décision, car il est possible d’étudier des scénarios en quelques clics grâce à des prévisions et simulations statistiques. Ainsi, un Directeur commercial est en mesure de visualiser l’impact d’un scénario sur l’assuré et l’assureur, comme par exemple la modification d’un montant de franchise.

« Les big data replacent l’actuariat au centre de l’organisation : la visualisation de données -via des graphiques dynamiques et temps réel- diffuse la statistique au sein de l’entreprise. Ainsi, les statisticiens peuvent se concentrer sur l’amélioration des modèles, en fonction des besoins de l’utilisateur final, » déclare Cyril Léger, Directeur de l’actuariat et statistiques de Verspieren.

Les équipes de statisticiens voient leur métier évoluer : ils deviennent Data Scientists.

Garants de la préparation des données, les statisticiens et actuaires ne sont plus chargés de répondre à des requêtes. Leur rôle se concentre sur la préparation, la vérification et l’analyse des données pour faire remonter les tendances, d’éventuelles anomalies, etc. En outre, ils doivent désormais se mettre à la place des utilisateurs finaux, pour faire évoluer leurs reportings statistiques et leurs analyses en fonction des besoins des gestionnaires et courtiers.

Les utilisateurs finaux n’ont plus besoin de solliciter les data scientists pour obtenir un résultat technique, ils visualisent directement les dossiers de leurs clients, accèdent rapidement aux données de gestion pour intégrer de nouvelles informations (telles qu’un montant ou un résultat technique d’enquête) ou créer des relevés à l’attention du client.

Cyril Léger ajoute : « offrant une force de calcul sans égal, les solutions de SAS sont une référence pour les statisticiens, qui sont bien souvent des passionnés. Nous avons même l’opportunité de fidéliser nos collaborateurs, en leur garantissant qu’ils pourront utiliser SAS. »

 

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Verspieren passe l’actuariat à l’heure du Big Data grâce à SAS

Comic Sound Effekt 1st octobre, 2015

En communiquant de manière innovante les informations sur les contrats d’assurance,
au sein d’une plateforme utilisable par tous (autant actuaires que commerciaux), Verspieren fluidifie son pilotage des contrats d’assurance

Verspieren, premier courtier en assurances à capital familial du marché français, modernise sa plateforme de diffusion de statistiques grâce aux solutions Big Data de SAS, le leader de l’analytique. Désormais, les commerciaux et courtiers s’affranchissent des actuaires : ils accèdent aux données de leurs clients en quelques clics, via des graphiques dynamiques générés par la plateforme de visualisation de données de SAS.

Gestion Big Data des contrats d’assurance

Le courtier en assurances Verspieren travaillait jusqu’à présent avec un système de communication des mises à jour de contrats, dans lequel les gestionnaires et courtiers devaient solliciter les statisticiens afin de faire remonter chaque information à l’assuré (comme un résultat d’enquête). A l’heure où les big data ouvrent de nouvelles possibilités d’analyse et de visualisation de données en temps réel, Verspieren s’est tourné vers SAS pour fluidifier et accélérer la diffusion d’informations à plusieurs étapes de la vie d’un contrat d’assurance.

Des bases de données qui représentaient des dizaines de millions de lignes

Verspieren dispose d’un historique de données stockées dans son mainframe. La puissance de calcul était un enjeu clé dans le choix de la solution analytique. SAS s’est imposé, non seulement en tant que référence de l’analytique, mais aussi grâce à ses innovations en visualisation de données. Les solutions SAS® Visual Analytics et SAS® Visual Statistics démocratisent l’analytique en offrant des représentations graphiques des données de manière dynamique et instantanée. Grâce à l’analyse exploratoire, les équipes de Verspieren peuvent décrypter les tendances très en amont sur la vie des contrats d’assurance, et ainsi améliorer leur force de proposition.

Des mégadonnées analysées à vitesse grand V

Au sein de Verspieren, la plateforme de diffusion de statistiques sera mise à disposition de l’interne (direction commerciale, gestionnaires, etc.) et de l’externe (assureurs ayant délégué la gestion de leurs contrats au courtier notamment). Les équipes pourront extraire informations et graphiques des masses de données, en seulement quelques secondes.
Les statistiques dynamiques permises par SAS accélèrent la prise de décision, car il est possible d’étudier des scénarios en quelques clics grâce à des prévisions et simulations statistiques. Ainsi, un Directeur commercial est en mesure de visualiser l’impact d’un scénario sur l’assuré et l’assureur, comme par exemple la modification d’un montant de franchise.

« Les big data replacent l’actuariat au centre de l’organisation : la visualisation de données -via des graphiques dynamiques et temps réel- diffuse la statistique au sein de l’entreprise. Ainsi, les statisticiens peuvent se concentrer sur l’amélioration des modèles, en fonction des besoins de l’utilisateur final, » déclare Cyril Léger, Directeur de l’actuariat et statistiques de Verspieren.

Les équipes de statisticiens voient leur métier évoluer : ils deviennent Data Scientists.

Garants de la préparation des données, les statisticiens et actuaires ne sont plus chargés de répondre à des requêtes. Leur rôle se concentre sur la préparation, la vérification et l’analyse des données pour faire remonter les tendances, d’éventuelles anomalies, etc. En outre, ils doivent désormais se mettre à la place des utilisateurs finaux, pour faire évoluer leurs reportings statistiques et leurs analyses en fonction des besoins des gestionnaires et courtiers.

Les utilisateurs finaux n’ont plus besoin de solliciter les data scientists pour obtenir un résultat technique, ils visualisent directement les dossiers de leurs clients, accèdent rapidement aux données de gestion pour intégrer de nouvelles informations (telles qu’un montant ou un résultat technique d’enquête) ou créer des relevés à l’attention du client.

Cyril Léger ajoute : « offrant une force de calcul sans égal, les solutions de SAS sont une référence pour les statisticiens, qui sont bien souvent des passionnés. Nous avons même l’opportunité de fidéliser nos collaborateurs, en leur garantissant qu’ils pourront utiliser SAS. »

 

By
@coesteve1
backtotop