Mirakl, pépite de la « French Tech », lève 20 millions de dollars

Takeoff

Pépite de la « French Tech », Mirakl vient de finaliser l’une des levées de fonds les plus importantes du marché français pour 20 millions de dollars en série B, soit 18 millions d’euros. Cette opération s’est effectuée auprès des fonds d’investissements internationaux 83North représenté par Laurel Bowden, investisseur dans des succès mondiaux tels hybris, Qlik Tech ou Just Eat, Felix Capital représenté par Frederic Court et Dave Strohm (associé de Greylock Partners et investisseur fondateur de 83North). Réitérant leur confiance, les investisseurs historiques Elaia Partners et Laurent Dassault y ont également pris part. Ce second tour de table, après une première levée de fonds de 2,5 millions d’euros en 2012, va permettre à Mirakl de poursuivre l’export de son savoir-faire, notamment sur le marché nord-américain.

20 millions de dollars pour renforcer une position de leader mondial sur les marketplaces

De la start-up parisienne au leader mondial : itinéraire d’un succès en moins de trois ans !

Fondée en 2012 par Philippe Corrot et Adrien Nussenbaum, Mirakl a pour mission d’accompagner les distributeurs, marques et e-commerçants dans leur transition vers la marketplace. En trois ans, la start-up parisienne a su séduire aussi bien des enseignes leader comme les Galeries Lafayette, Darty ou Boulanger, des pure players comme Menlook ou Alltricks que des médias comme The Beautyst ou Condé Nast. Mirakl connait une croissance vertigineuse (+ 200% de croissance entre 2013 et 2014, 22 nouveaux clients signés en 2015) et a ouvert deux filiales étrangères en 2014 : l’une à Londres et l’autre à Boston.

Convaincus de la force du modèle marketplace, les deux associés ont depuis le début les yeux rivés sur l’international. Mirakl a notamment accompagné des entreprises leader comme Harvey Nichols ou Halfords au Royaume-Uni, Woolworths en Australie et en Nouvelle Zélande, ePRICE en Italie ou Best Buy en Amérique de Nord. Aujourd’hui, les 55 clients de Mirakl sont présents dans 11 pays.

Au programme : recrutement, développement international et R&D

C’est en premier lieu cette ambition internationale que les investisseurs viennent soutenir.

« Mirakl grandit à une vitesse incroyable et nous sommes très heureux que des investisseurs de rang mondial nous accompagnent et nous aident à poursuivre notre belle aventure. Ces fonds serviront à consolider notre position de leader en Europe et nous permettront de soutenir le déploiement des marketplaces en Amérique !» déclare Philippe Corrot, co-fondateur et dirigeant de Mirakl.

Afin de proposer une plateforme au plus près des exigences des enseignes, des vendeurs et des consommateurs, Mirakl compte continuer à investir massivement en R&D et poursuivre sonrecrutement des compétences (développeurs et commerciaux). D’ici moins d’un an, les effectifs de Mirakl au niveau mondial auront doublé, passant de 50 à 100.

Mirakl, la start-up parisienne tête de file de la révolution du e-commerce !

Pionniers dans le développement de la marketplace, Philippe Corrot et Adrien Nussenbaum, respectivement dirigeant de la branche France et de la branche américaine, promeuvent depuis plus de 10 ans ce modèle de désintermédiation, où vendeurs et acheteurs interagissent directement, à l’image du succès d’Amazon, Airbnb ou Alibaba.

Philippe Corrot analyse ce changement de paradigme : « Aujourd’hui le monde du commerce est de plus en plus concurrentiel et les seuls qui parviennent à tirer leur épingle du jeu sont ceux qui remettent le client au cœur du dispositif. Sur une marketplace, les consommateurs peuvent trouver à la fois choix, bonne qualité de service et prix compétitifs. Aujourd’hui n’importe quel commerçant devrait avoir une marketplace.» 

Pour Fréderic Court, fondateur et Managing Partner de Felix Capital, nul doute : « Qu’il s’agisse de commerçants établis, de start-up ou d’entreprises 100% marketplace, la place de marché en ligne séduit tout le monde car elle est source de profit sans prise de risque. Art, services aux professionnels, voyages,… bientôt tous les secteurs seront équipés et Mirakl a toutes les clés en main pour répondre à cette demande grandissante. »

Author
By
@coesteve1

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Mirakl, pépite de la « French Tech », lève 20 millions de dollars

Takeoff 22nd juillet, 2015

Pépite de la « French Tech », Mirakl vient de finaliser l’une des levées de fonds les plus importantes du marché français pour 20 millions de dollars en série B, soit 18 millions d’euros. Cette opération s’est effectuée auprès des fonds d’investissements internationaux 83North représenté par Laurel Bowden, investisseur dans des succès mondiaux tels hybris, Qlik Tech ou Just Eat, Felix Capital représenté par Frederic Court et Dave Strohm (associé de Greylock Partners et investisseur fondateur de 83North). Réitérant leur confiance, les investisseurs historiques Elaia Partners et Laurent Dassault y ont également pris part. Ce second tour de table, après une première levée de fonds de 2,5 millions d’euros en 2012, va permettre à Mirakl de poursuivre l’export de son savoir-faire, notamment sur le marché nord-américain.

20 millions de dollars pour renforcer une position de leader mondial sur les marketplaces

De la start-up parisienne au leader mondial : itinéraire d’un succès en moins de trois ans !

Fondée en 2012 par Philippe Corrot et Adrien Nussenbaum, Mirakl a pour mission d’accompagner les distributeurs, marques et e-commerçants dans leur transition vers la marketplace. En trois ans, la start-up parisienne a su séduire aussi bien des enseignes leader comme les Galeries Lafayette, Darty ou Boulanger, des pure players comme Menlook ou Alltricks que des médias comme The Beautyst ou Condé Nast. Mirakl connait une croissance vertigineuse (+ 200% de croissance entre 2013 et 2014, 22 nouveaux clients signés en 2015) et a ouvert deux filiales étrangères en 2014 : l’une à Londres et l’autre à Boston.

Convaincus de la force du modèle marketplace, les deux associés ont depuis le début les yeux rivés sur l’international. Mirakl a notamment accompagné des entreprises leader comme Harvey Nichols ou Halfords au Royaume-Uni, Woolworths en Australie et en Nouvelle Zélande, ePRICE en Italie ou Best Buy en Amérique de Nord. Aujourd’hui, les 55 clients de Mirakl sont présents dans 11 pays.

Au programme : recrutement, développement international et R&D

C’est en premier lieu cette ambition internationale que les investisseurs viennent soutenir.

« Mirakl grandit à une vitesse incroyable et nous sommes très heureux que des investisseurs de rang mondial nous accompagnent et nous aident à poursuivre notre belle aventure. Ces fonds serviront à consolider notre position de leader en Europe et nous permettront de soutenir le déploiement des marketplaces en Amérique !» déclare Philippe Corrot, co-fondateur et dirigeant de Mirakl.

Afin de proposer une plateforme au plus près des exigences des enseignes, des vendeurs et des consommateurs, Mirakl compte continuer à investir massivement en R&D et poursuivre sonrecrutement des compétences (développeurs et commerciaux). D’ici moins d’un an, les effectifs de Mirakl au niveau mondial auront doublé, passant de 50 à 100.

Mirakl, la start-up parisienne tête de file de la révolution du e-commerce !

Pionniers dans le développement de la marketplace, Philippe Corrot et Adrien Nussenbaum, respectivement dirigeant de la branche France et de la branche américaine, promeuvent depuis plus de 10 ans ce modèle de désintermédiation, où vendeurs et acheteurs interagissent directement, à l’image du succès d’Amazon, Airbnb ou Alibaba.

Philippe Corrot analyse ce changement de paradigme : « Aujourd’hui le monde du commerce est de plus en plus concurrentiel et les seuls qui parviennent à tirer leur épingle du jeu sont ceux qui remettent le client au cœur du dispositif. Sur une marketplace, les consommateurs peuvent trouver à la fois choix, bonne qualité de service et prix compétitifs. Aujourd’hui n’importe quel commerçant devrait avoir une marketplace.» 

Pour Fréderic Court, fondateur et Managing Partner de Felix Capital, nul doute : « Qu’il s’agisse de commerçants établis, de start-up ou d’entreprises 100% marketplace, la place de marché en ligne séduit tout le monde car elle est source de profit sans prise de risque. Art, services aux professionnels, voyages,… bientôt tous les secteurs seront équipés et Mirakl a toutes les clés en main pour répondre à cette demande grandissante. »

By
@coesteve1
backtotop