SALON I-EXPO – Observatoire Markess des Compétences Numériques des Collectivités Locales 2015 : des fonctions transversales en émergence

Crouched

29 & 30 Septembre 2015, espace Grande Arche paris La Défense

Le Salon I-EXPO développera – entre autres –  les compétences numériques au sein des Collectivités locales, cette info presse met l’accent sur  les résultats clés de l’Observatoire Markess des Compétences Numériques des Collectivités locales 2015.

L’édition 2014 avait mis en exergue la montée en puissance des métiers aux côtés des DSI pour porter les chantiers numériques des collectivités locales. L’édition 2015 met à jour ces indicateurs clés et propose unfocus inédit sur les nouveaux profils incarnant une stratégie transversale du numérique au sein des collectivités (directeur de l’innovation, du numérique, administrateur de données…).

Voici les quelques résultats « clés » qui ressort de cette étude

Les 100 décideurs de collectivités locales interrogés pour cette nouvelle édition révèlent de nouvelles tendances, notamment concernant les directions (hors DSI) proactives en matière de numérique :

  • La direction des finances fait son entrée dans le trio de tête des directions proactives et se partage la tête du classement avec la direction de la communication : ce résultat est sans conteste à mettre au crédit des nombreux projets de dématérialisation portés par la sphère financière sous l’impulsion réglementaire du passage au PESV2. La nomination de profils dédiés aux projets de dématérialisation est en effet remarquable au sein de cette direction, qui se positionne alors comme un métier leader en matière de numérique.
  • La direction usager devance la direction générale dans le classement 2015 : le renforcement des chantiers pour l’amélioration de la relation usager place en effet au premier plan les services en lien direct avec les citoyens. Directions des affaires sociales, directions des affaires scolaires, culturelles, … la montée en expertises numériques est indéniable pour concevoir de nouvelles façons d’adresser les différents profils d’usagers.

En dehors de ce tiercé, près d’un quart des décideurs de collectivités interrogées citent également le service d’archivage, la direction culturelle et la direction d’aménagement du territoire. Enfin moins de 20% des décideurs identifient les ressources humaines, les services techniques, le développement économique et la direction de la jeunesse.

L’implication des directions métiers est donc confirmée et diversifiée par rapport à l’édition de l’observatoire 2014. Cette acculturation progressive au numérique par chaque métier ne doit pas pour autant occulter la formalisation d’une stratégie numérique transversale pour répondre aux problématiques actuelles, communes aux différents silos et fonctions des collectivités locales (valorisation des données, optimisation des flux d’échanges, nouveaux modes opératoires liés aux infrastructures…).

Ainsi, 44% des décideurs interrogés mentionnent que leur collectivité a établi une stratégie transversale pour le numérique et 21% prévoient de le faire d’ici 2017. Plus d’un décideur sur deux issus d’intercommunalités affirment avoir déjà mis en place cette stratégie. Leurs attributions pour porter des compétences au bénéfice de leurs communes membres les prédisposent, en effet, à anticiper une vision transversale et mutualisée des projets numériques, voire maillée comme le Canevas Digital® mis en avant par MARKESS.

Quelles fonctions incarnent actuellement cette stratégie numérique transversale ? En 2015, la direction des systèmes d’information reste la fonction majoritaire pour incarner cette stratégie, suivie de la direction générale des services dont le rôle se renforce d’ici 2017. Des profils nouveaux comme directeur de l’innovation, directeur du numérique ou encore de la modernisation s’installent progressivement et se révèlent très spécifiques à l’univers des collectivités. L’administrateur de données (chief data officer) ou le responsable ville intelligente ne sont pas aujourd’hui des profils priorisés par les collectivités locales, même si une légère progression est attendue d’ici 2017.

En conclusion, les lignes évoluent au sein des collectivités locales, leur maturité en matière de numérique étant très hétérogènes d’une structure à l’autre. La réflexion semble néanmoins ouverte pour poser les jalons d’une nouvelle organisation favorable à plus de transversalité numérique, au sein de laquelle la direction des systèmes d’information sera appelée à se renouveler pour devenir un véritable partenaire de ces nouveaux acteurs à l’oeuvre pour une stratégie numérique de la sphère locale.

L’étude complète de l’Observatoire MARKESS des Compétences Numériques des Collectivités locales édition 2015 aborde chaque indicateur (évolution du rôle de la DSI, directions proactives en matière de numérique, fonctions incarnant la stratégie numérique transversale, expertises indispensables à 2 ans et répartition entre les DSI et les métiers, profil des élus chargés du numérique et profil des DSI), selon les différents profils de collectivités locales lorsque des différences majeures sont observées.

La méthodologie suivie pour réaliser cet observatoire repose sur des interviews en ligne réalisées d’avril à mai 2015 auprès de 100 collectivités locales (39 communes, 23 intercommunalités, 35 conseils généraux, 3 conseils régionaux). Cette étude est également enrichie par la recherche associée au Programme Administration Numérique, développé par MARKESS depuis 2003. Ce programme intègre notamment les retours de plusieurs centaines d’entretiens qualitatifs de décideurs de collectivités, l’analyse de plus de 800 projets répertoriés dans la base de données de MARKESS ainsi que les connaissances accessibles sur le Blog Administration Numérique. 

RAPPEL 

Grand rendez-vous annuel en France et Vitrine pour tous les experts de la veille et de l’information numérique professionnelle, le Salon « i-expo » réunira  tous les décideurs pour lesquels l’information est un élément stratégique dans l’exercice de leur métier,

Cette édition 2015 proposera un plateau de 80 sociétés exposantes  opérant sur des marchés très ciblés du secteur numérique : l’information stratégique et de la veille, de l’intelligence économique et de la gestion des connaissances…

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

SALON I-EXPO – Observatoire Markess des Compétences Numériques des Collectivités Locales 2015 : des fonctions transversales en émergence

Crouched 23rd juin, 2015

29 & 30 Septembre 2015, espace Grande Arche paris La Défense

Le Salon I-EXPO développera – entre autres –  les compétences numériques au sein des Collectivités locales, cette info presse met l’accent sur  les résultats clés de l’Observatoire Markess des Compétences Numériques des Collectivités locales 2015.

L’édition 2014 avait mis en exergue la montée en puissance des métiers aux côtés des DSI pour porter les chantiers numériques des collectivités locales. L’édition 2015 met à jour ces indicateurs clés et propose unfocus inédit sur les nouveaux profils incarnant une stratégie transversale du numérique au sein des collectivités (directeur de l’innovation, du numérique, administrateur de données…).

Voici les quelques résultats « clés » qui ressort de cette étude

Les 100 décideurs de collectivités locales interrogés pour cette nouvelle édition révèlent de nouvelles tendances, notamment concernant les directions (hors DSI) proactives en matière de numérique :

  • La direction des finances fait son entrée dans le trio de tête des directions proactives et se partage la tête du classement avec la direction de la communication : ce résultat est sans conteste à mettre au crédit des nombreux projets de dématérialisation portés par la sphère financière sous l’impulsion réglementaire du passage au PESV2. La nomination de profils dédiés aux projets de dématérialisation est en effet remarquable au sein de cette direction, qui se positionne alors comme un métier leader en matière de numérique.
  • La direction usager devance la direction générale dans le classement 2015 : le renforcement des chantiers pour l’amélioration de la relation usager place en effet au premier plan les services en lien direct avec les citoyens. Directions des affaires sociales, directions des affaires scolaires, culturelles, … la montée en expertises numériques est indéniable pour concevoir de nouvelles façons d’adresser les différents profils d’usagers.

En dehors de ce tiercé, près d’un quart des décideurs de collectivités interrogées citent également le service d’archivage, la direction culturelle et la direction d’aménagement du territoire. Enfin moins de 20% des décideurs identifient les ressources humaines, les services techniques, le développement économique et la direction de la jeunesse.

L’implication des directions métiers est donc confirmée et diversifiée par rapport à l’édition de l’observatoire 2014. Cette acculturation progressive au numérique par chaque métier ne doit pas pour autant occulter la formalisation d’une stratégie numérique transversale pour répondre aux problématiques actuelles, communes aux différents silos et fonctions des collectivités locales (valorisation des données, optimisation des flux d’échanges, nouveaux modes opératoires liés aux infrastructures…).

Ainsi, 44% des décideurs interrogés mentionnent que leur collectivité a établi une stratégie transversale pour le numérique et 21% prévoient de le faire d’ici 2017. Plus d’un décideur sur deux issus d’intercommunalités affirment avoir déjà mis en place cette stratégie. Leurs attributions pour porter des compétences au bénéfice de leurs communes membres les prédisposent, en effet, à anticiper une vision transversale et mutualisée des projets numériques, voire maillée comme le Canevas Digital® mis en avant par MARKESS.

Quelles fonctions incarnent actuellement cette stratégie numérique transversale ? En 2015, la direction des systèmes d’information reste la fonction majoritaire pour incarner cette stratégie, suivie de la direction générale des services dont le rôle se renforce d’ici 2017. Des profils nouveaux comme directeur de l’innovation, directeur du numérique ou encore de la modernisation s’installent progressivement et se révèlent très spécifiques à l’univers des collectivités. L’administrateur de données (chief data officer) ou le responsable ville intelligente ne sont pas aujourd’hui des profils priorisés par les collectivités locales, même si une légère progression est attendue d’ici 2017.

En conclusion, les lignes évoluent au sein des collectivités locales, leur maturité en matière de numérique étant très hétérogènes d’une structure à l’autre. La réflexion semble néanmoins ouverte pour poser les jalons d’une nouvelle organisation favorable à plus de transversalité numérique, au sein de laquelle la direction des systèmes d’information sera appelée à se renouveler pour devenir un véritable partenaire de ces nouveaux acteurs à l’oeuvre pour une stratégie numérique de la sphère locale.

L’étude complète de l’Observatoire MARKESS des Compétences Numériques des Collectivités locales édition 2015 aborde chaque indicateur (évolution du rôle de la DSI, directions proactives en matière de numérique, fonctions incarnant la stratégie numérique transversale, expertises indispensables à 2 ans et répartition entre les DSI et les métiers, profil des élus chargés du numérique et profil des DSI), selon les différents profils de collectivités locales lorsque des différences majeures sont observées.

La méthodologie suivie pour réaliser cet observatoire repose sur des interviews en ligne réalisées d’avril à mai 2015 auprès de 100 collectivités locales (39 communes, 23 intercommunalités, 35 conseils généraux, 3 conseils régionaux). Cette étude est également enrichie par la recherche associée au Programme Administration Numérique, développé par MARKESS depuis 2003. Ce programme intègre notamment les retours de plusieurs centaines d’entretiens qualitatifs de décideurs de collectivités, l’analyse de plus de 800 projets répertoriés dans la base de données de MARKESS ainsi que les connaissances accessibles sur le Blog Administration Numérique. 

RAPPEL 

Grand rendez-vous annuel en France et Vitrine pour tous les experts de la veille et de l’information numérique professionnelle, le Salon « i-expo » réunira  tous les décideurs pour lesquels l’information est un élément stratégique dans l’exercice de leur métier,

Cette édition 2015 proposera un plateau de 80 sociétés exposantes  opérant sur des marchés très ciblés du secteur numérique : l’information stratégique et de la veille, de l’intelligence économique et de la gestion des connaissances…

By
@coesteve1
backtotop