Safran confirme son intérêt pour l’impression 3D métallique et commande une machine à BeAM

3D Printer using photopolymerization

Cette commande faite suite à la collaboration en mode open innovation entre Safran et BeAM depuis 2014. 
Après un an et demi de collaboration en mode open-innovation, Safran le groupe international de haute technologie, équipementier de premier rang dans les domaines de l’aéronautique et de l’espace, de la défense et de la sécurité, vient de passer une commande à BeAM premier constructeur européen de machines de fabrication additive par dépôt de poudres métalliques. Cette commande émane du centre de Recherche et de Technologie (R&T) Safran Tech dans le cadre de la création de la nouvelle entité Safran Additive Manufacturing.

Conduite par  la direction Open Innovation lancée en 2013 par Laurent Deleville, Directeur de l’Innovation Collaborative au sein du groupe Safran,avec le soutien de la Direction Matériaux et Procédés, une première phase de tests a permis de valider en 2014, l’utilisation de la technologie de BeAM au sein de plusieurs filiales de Safran pour réparer des pièces ou en créer de nouvelles. Suite à ces premiers résultats très encourageants, Safran a lancé l’achat d’une première machine BeAM pour pousser plus loin l’utilisation de cette technologie.

Cette machine permettra de mettre au point des solutions de réparation et de fabrication pour des pièces en provenance de toutes les sociétés du groupe Safran. « Nous avons démontré la faisabilité en phase de tests depuis 2014 et nous passons maintenant à une phase  d’industrialisation. L’impression 3D pour l’industrie est une voie d’avenir dans laquelle Safran veut devenir un acteur majeur. » précise Thierry Thomas, VP de Safran Additive Manufacturing. Par ailleurs le centre de recherche de Safran Tech développera de nouvelles applications, notamment dans le domaine de matériaux pour ses futurs programmes moteurs.

« Le travail effectué en amont avec l’équipe Open Innovation de Safran nous a permis de gagner du temps pour arriver au plus vite à des résultats industriels qui profitent à la fois à Safran et à BeAM. Ainsi nous avons très rapidement levé ce qui aurait pu être des freins à l’adoption (culturelles, achats, maturité de notre technologie…). Cet achat par un grand groupe technologique comme Safran, est pour BeAM une preuve de confiance, qui démontre la qualité industrielle de nos machines et leur potentiel d’innovation» ajoute Emmanuel Laubriat, Président et co-fondateur de BeAM.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Safran confirme son intérêt pour l’impression 3D métallique et commande une machine à BeAM

3D Printer using photopolymerization 11th juin, 2015

Cette commande faite suite à la collaboration en mode open innovation entre Safran et BeAM depuis 2014. 
Après un an et demi de collaboration en mode open-innovation, Safran le groupe international de haute technologie, équipementier de premier rang dans les domaines de l’aéronautique et de l’espace, de la défense et de la sécurité, vient de passer une commande à BeAM premier constructeur européen de machines de fabrication additive par dépôt de poudres métalliques. Cette commande émane du centre de Recherche et de Technologie (R&T) Safran Tech dans le cadre de la création de la nouvelle entité Safran Additive Manufacturing.

Conduite par  la direction Open Innovation lancée en 2013 par Laurent Deleville, Directeur de l’Innovation Collaborative au sein du groupe Safran,avec le soutien de la Direction Matériaux et Procédés, une première phase de tests a permis de valider en 2014, l’utilisation de la technologie de BeAM au sein de plusieurs filiales de Safran pour réparer des pièces ou en créer de nouvelles. Suite à ces premiers résultats très encourageants, Safran a lancé l’achat d’une première machine BeAM pour pousser plus loin l’utilisation de cette technologie.

Cette machine permettra de mettre au point des solutions de réparation et de fabrication pour des pièces en provenance de toutes les sociétés du groupe Safran. « Nous avons démontré la faisabilité en phase de tests depuis 2014 et nous passons maintenant à une phase  d’industrialisation. L’impression 3D pour l’industrie est une voie d’avenir dans laquelle Safran veut devenir un acteur majeur. » précise Thierry Thomas, VP de Safran Additive Manufacturing. Par ailleurs le centre de recherche de Safran Tech développera de nouvelles applications, notamment dans le domaine de matériaux pour ses futurs programmes moteurs.

« Le travail effectué en amont avec l’équipe Open Innovation de Safran nous a permis de gagner du temps pour arriver au plus vite à des résultats industriels qui profitent à la fois à Safran et à BeAM. Ainsi nous avons très rapidement levé ce qui aurait pu être des freins à l’adoption (culturelles, achats, maturité de notre technologie…). Cet achat par un grand groupe technologique comme Safran, est pour BeAM une preuve de confiance, qui démontre la qualité industrielle de nos machines et leur potentiel d’innovation» ajoute Emmanuel Laubriat, Président et co-fondateur de BeAM.

By
@coesteve1
backtotop