Ceysens+Presto Print ouvre de nouveaux marchés grâce à la solution numérique MGI JETvarnish 3D et iFOIL

Avec plus de 50 ans d’expérience chacune, l’imprimerie « Ceysens Special Print » et l’imprimerie « Presto Print » se sont associées en avril 2011, afin de mieux répondre et avec une plus de réactivité, aux demandes du marché.

Utilisant des techniques variées et pointues comme la dorure à chaud, le gaufrage, le timbrage ou encore la thermographie, Ceysens+Presto Print est le spécialiste incontesté de l’ennoblissement des imprimés en Belgique. En juin 2014, Ceysens+Presto Print installe la toute première vernisseuse sélective JETvarnish 3D, du constructeur MGI installée sur le territoire belge. De surcroît, cette configuration intègre le module optionnel « iFOIL » pour réaliser de la dorure en ligne. Grâce à cet investissement, Vincent Ceysens décide de relocaliser la production des travaux de vernis sélectif, jusqu’à lors confiés à un sérigraphe. Marc Derison confie : « Pour le vernis sélectif, la sérigraphie est une bonne méthode, mais qui a ses contraintes. D’un côté, l’épaisseur du vernis est limitée, et de l’autre, certains frais fixes restent incompressibles : il faut toujours créer un pochoir. Avec la JETvarnish 3D, toutes ces restrictions sont levées. L’épaisseur de vernis est variable et sur une même feuille on peut intégrer des aplats, des trames, des surfaces sans relief et d’autres avec un fort relief jusqu’à 200 µm. Le tout s’effectue en une passe et pour des séries de 1 à 10.000 feuilles. La JETvarnish 3D étant une machine 100% numérique, elle utilise une technologie jet d’encre qui évite les coûts de fabrication de l’écran de sérigraphie et permet d’être beaucoup plus réactif face aux opportunités en proposant des productions abordables pour 50 ou 100 exemplaires. » Il ajoute : « La dorure est réellement spectaculaire et confère un superbe rendu à l’ensemble. Le film de dorure adhère sélectivement à l’endroit où le vernis a été appliqué et se dépose donc par-dessus l’encre d’imprimerie. Nous avons ainsi la possibilité d’ennoblir un imprimé sans marquer le verso de la feuille, comme on le rencontre habituellement lors d’une dorure et d’un gaufrage traditionnel. Le procédé numérique nous permet également de faire de la personnalisation. Ainsi, chaque feuille peut comporter en dorure ou en vernis, un texte ou une image différente. On ne pouvait rêver d’application plus innovante et totalement impossible à réaliser en traditionnel. »

Après un retour d’expérience sur plus d’un semestre avec la JETvarnish 3D, Ceysens+Presto Print est ravi de son nouvel investissement. Cette imprimerie a développé sa rentabilité et son portefeuille clients grâce à la flexibilité du numérique et sa capacité à traiter des travaux de courts et moyens tirages, avec ou sans personnalisation.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Ceysens+Presto Print ouvre de nouveaux marchés grâce à la solution numérique MGI JETvarnish 3D et iFOIL

20th mai, 2015

Avec plus de 50 ans d’expérience chacune, l’imprimerie « Ceysens Special Print » et l’imprimerie « Presto Print » se sont associées en avril 2011, afin de mieux répondre et avec une plus de réactivité, aux demandes du marché.

Utilisant des techniques variées et pointues comme la dorure à chaud, le gaufrage, le timbrage ou encore la thermographie, Ceysens+Presto Print est le spécialiste incontesté de l’ennoblissement des imprimés en Belgique. En juin 2014, Ceysens+Presto Print installe la toute première vernisseuse sélective JETvarnish 3D, du constructeur MGI installée sur le territoire belge. De surcroît, cette configuration intègre le module optionnel « iFOIL » pour réaliser de la dorure en ligne. Grâce à cet investissement, Vincent Ceysens décide de relocaliser la production des travaux de vernis sélectif, jusqu’à lors confiés à un sérigraphe. Marc Derison confie : « Pour le vernis sélectif, la sérigraphie est une bonne méthode, mais qui a ses contraintes. D’un côté, l’épaisseur du vernis est limitée, et de l’autre, certains frais fixes restent incompressibles : il faut toujours créer un pochoir. Avec la JETvarnish 3D, toutes ces restrictions sont levées. L’épaisseur de vernis est variable et sur une même feuille on peut intégrer des aplats, des trames, des surfaces sans relief et d’autres avec un fort relief jusqu’à 200 µm. Le tout s’effectue en une passe et pour des séries de 1 à 10.000 feuilles. La JETvarnish 3D étant une machine 100% numérique, elle utilise une technologie jet d’encre qui évite les coûts de fabrication de l’écran de sérigraphie et permet d’être beaucoup plus réactif face aux opportunités en proposant des productions abordables pour 50 ou 100 exemplaires. » Il ajoute : « La dorure est réellement spectaculaire et confère un superbe rendu à l’ensemble. Le film de dorure adhère sélectivement à l’endroit où le vernis a été appliqué et se dépose donc par-dessus l’encre d’imprimerie. Nous avons ainsi la possibilité d’ennoblir un imprimé sans marquer le verso de la feuille, comme on le rencontre habituellement lors d’une dorure et d’un gaufrage traditionnel. Le procédé numérique nous permet également de faire de la personnalisation. Ainsi, chaque feuille peut comporter en dorure ou en vernis, un texte ou une image différente. On ne pouvait rêver d’application plus innovante et totalement impossible à réaliser en traditionnel. »

Après un retour d’expérience sur plus d’un semestre avec la JETvarnish 3D, Ceysens+Presto Print est ravi de son nouvel investissement. Cette imprimerie a développé sa rentabilité et son portefeuille clients grâce à la flexibilité du numérique et sa capacité à traiter des travaux de courts et moyens tirages, avec ou sans personnalisation.

By
@coesteve1
backtotop