Les retours : nerf de la guerre pour les e-commerçants

86% des consommateurs feraient plus d’achats auprès d’un commerçant si la procédure de retour était plus simple

Le Groupe MetaPack, fournisseur de technologies de e-commerce pour les services de livraison, dévoile aujourd’hui les résultats d’une nouvelle étude sur l’impact de la politique des retours des e-commerçants sur la fidélisation client.

Réalisée par Research Now, cette étude aspire à comprendre ce que les gens pensent réellement des politiques de retour mises en place par les détaillants à travers l’Europe. Ainsi, l’étude révèle que la majorité des personnes interrogées (86%) ferait davantage d’achats auprès d’un commerçant si la procédure de retour était plus simple. La fidélisation étant un facteur clé dans le succès d’un e-commerçant, il semble évident qu’une politique de retours efficace pourrait fournir un avantage convaincant sur un marché hautement concurrentiel et ainsi agir comme levier pour générer des ventes supplémentaires.

Cette recherche montre que les consommateurs s’attendent de plus en plus à avoir le même prix, la même flexibilité et le même confort quand ils renvoient un produit que lorsqu’ils sont livrés. Cet avis est partagé par un grand nombre de consommateurs, quel que soit leur âge ou leur fréquence d’achat en ligne. La recherche met également en exergue le fait que près de la moitié des consommateurs français interrogés (45%) disent éprouver des difficultés à renvoyer des articles achetés sur Internet. De plus, parmi les cyberconsommateurs peu réguliers[1], 54 % estiment que les retours ne sont pas faciles. Les consommateurs, bien au fait des prix, de la facilité d’utilisation et de livraison de leurs colis, s’attendent désormais au même service pour le retour ; et s’ils ne bénéficient pas du niveau de service attendu, ils s’adresseront à un autre détaillant.

Parmi les problèmes courants rencontrés lors d’un retour produit, 63% des consommateurs déclarent être mécontents lorsque le service de retour n’est pas gratuit, 54% se plaignent d’un service trop compliqué et enfin, 41% ont trouvé que les procédures de retour étaient peu – voire pas – pratiques.

Pierre Soria, VP Europe du Sud chez MetaPack, déclare : « Proposer beaucoup d’options n’est désormais plus un luxe mais une nécessité. Tous les e-commerçants savent que la gestion des retours est un aspect essentiel de l’expérience client et que c’est également un élément clé dans la fidélisation client. Par ailleurs, il est indispensable que les détaillants investissent dans des stratégies de retour de façon à soutenir le multicanal afin que l’augmentation des volumes de retours puisse être gérée indépendamment, sans perturber le reste du système. La solution consisterait peut-être à considérer des services – tel que Uber – qui  pourraient offrir un service de ramassage souple ou réfléchir sur la façon d’étendre les réseaux de clic and collect. »

Enfin, plébiscité à 40%, l’enlèvement à domicile par un coursier est le mode de retour privilégié par les consommateurs, suivi par le dépôt dans un bureau de poste (23%) et le dépôt dans un magasin de proximité (21%).

MetaPack organisera un webinar le mardi 21 avril et présentera  les principaux résultats de cette étude. Une partie de ce  webinar sera également dédié à l’impact de la procédure de retour sur la croissance du e-commerce et sur les moyens qui peuvent être mis en œuvre afin de répondre à la demande des consommateurs en termes de flexibilité dans les retours. Pour vous inscrire : http://www.metapack.com/event/returns-the-new-battleground-for-ecommerce-retailers/

Research Now a interrogé, début 2014, 500 consommateurs français (250 femmes et 250 hommes) de différentes tranches d’âge.

 

[1] Ceux qui n’effectuent un achat en ligne qu’une ou deux fois tous les six mois

Author
By
@coesteve1

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Les retours : nerf de la guerre pour les e-commerçants

20th avril, 2015

86% des consommateurs feraient plus d’achats auprès d’un commerçant si la procédure de retour était plus simple

Le Groupe MetaPack, fournisseur de technologies de e-commerce pour les services de livraison, dévoile aujourd’hui les résultats d’une nouvelle étude sur l’impact de la politique des retours des e-commerçants sur la fidélisation client.

Réalisée par Research Now, cette étude aspire à comprendre ce que les gens pensent réellement des politiques de retour mises en place par les détaillants à travers l’Europe. Ainsi, l’étude révèle que la majorité des personnes interrogées (86%) ferait davantage d’achats auprès d’un commerçant si la procédure de retour était plus simple. La fidélisation étant un facteur clé dans le succès d’un e-commerçant, il semble évident qu’une politique de retours efficace pourrait fournir un avantage convaincant sur un marché hautement concurrentiel et ainsi agir comme levier pour générer des ventes supplémentaires.

Cette recherche montre que les consommateurs s’attendent de plus en plus à avoir le même prix, la même flexibilité et le même confort quand ils renvoient un produit que lorsqu’ils sont livrés. Cet avis est partagé par un grand nombre de consommateurs, quel que soit leur âge ou leur fréquence d’achat en ligne. La recherche met également en exergue le fait que près de la moitié des consommateurs français interrogés (45%) disent éprouver des difficultés à renvoyer des articles achetés sur Internet. De plus, parmi les cyberconsommateurs peu réguliers[1], 54 % estiment que les retours ne sont pas faciles. Les consommateurs, bien au fait des prix, de la facilité d’utilisation et de livraison de leurs colis, s’attendent désormais au même service pour le retour ; et s’ils ne bénéficient pas du niveau de service attendu, ils s’adresseront à un autre détaillant.

Parmi les problèmes courants rencontrés lors d’un retour produit, 63% des consommateurs déclarent être mécontents lorsque le service de retour n’est pas gratuit, 54% se plaignent d’un service trop compliqué et enfin, 41% ont trouvé que les procédures de retour étaient peu – voire pas – pratiques.

Pierre Soria, VP Europe du Sud chez MetaPack, déclare : « Proposer beaucoup d’options n’est désormais plus un luxe mais une nécessité. Tous les e-commerçants savent que la gestion des retours est un aspect essentiel de l’expérience client et que c’est également un élément clé dans la fidélisation client. Par ailleurs, il est indispensable que les détaillants investissent dans des stratégies de retour de façon à soutenir le multicanal afin que l’augmentation des volumes de retours puisse être gérée indépendamment, sans perturber le reste du système. La solution consisterait peut-être à considérer des services – tel que Uber – qui  pourraient offrir un service de ramassage souple ou réfléchir sur la façon d’étendre les réseaux de clic and collect. »

Enfin, plébiscité à 40%, l’enlèvement à domicile par un coursier est le mode de retour privilégié par les consommateurs, suivi par le dépôt dans un bureau de poste (23%) et le dépôt dans un magasin de proximité (21%).

MetaPack organisera un webinar le mardi 21 avril et présentera  les principaux résultats de cette étude. Une partie de ce  webinar sera également dédié à l’impact de la procédure de retour sur la croissance du e-commerce et sur les moyens qui peuvent être mis en œuvre afin de répondre à la demande des consommateurs en termes de flexibilité dans les retours. Pour vous inscrire : http://www.metapack.com/event/returns-the-new-battleground-for-ecommerce-retailers/

Research Now a interrogé, début 2014, 500 consommateurs français (250 femmes et 250 hommes) de différentes tranches d’âge.

 

[1] Ceux qui n’effectuent un achat en ligne qu’une ou deux fois tous les six mois

By
@coesteve1
backtotop