Et si l’Internet des Objets (IoT) n’était pas une révolution ? Stefan Lechère, Vice-président du Développement Europe de Netvibes

L’internet des objets rencontre un fort succès auprès du grand public et des entreprises. Si beaucoup parlent d’une révolution, il ne s’agit pourtant que des prémisses selon Stefan Lechère, Directeur du Développement Europe de Netvibes, le spécialiste de la Dashboard1 Intelligence. D’après lui, la véritable révolution se trouve dans la mise en place d’interactions automatisées entre les objets, les informations et les événements.

L’31 (IoT) : un enjeu pour les entreprises ?

Objets connectés, domotique, e-santé : la vague de l’Internet des Objets (IoT) est sur toutes les lèvres. Pour beaucoup, nous sommes entrés dans une nouvelle ère. Gartner évalue ainsi à 4,9 milliards le nombre d’objets connectés à l’IoT en 2015 et estime que ce nombre devrait atteindre les 25 milliards d’ici 2020. La croissance est exponentielle, témoignant d’une demande forte. Néanmoins, cette évaluation ne met en évidence que la première phase de cette révolution, la multiplication des objets connectés. La véritable révolution n’est pas là.

Le web programmable est la véritable révolution

Multiplier les objets connectés n’a que peu d’intérêt si cela n’aide pas à améliorer son quotidien et gagner du temps. L’objectif doit être de pouvoir déclencher une action automatisée grâce à une information reçue en temps réel. La véritable innovation se niche dans les interactions automatisées entre le contenu du Web d’aujourd’hui, sources d’information et interactions humaines et ces nouveaux entrants: les objets connectés. L’opportunité fantastique est donc de faire interagir ce nouveau Web fait de 3 « choses » : « content », « people » et « objects ». Cette opportunité s’offre a l’individu mais aussi, bien sûr, à l’entreprise.

C’est le web programmable qui offre la possibilité à tous de contrôler son quotidien en corrélant intuitivement les relations entre les objets connectés et les informations reçues en temps réel.

Pour conserver cette opportunité intacte et ne pas la limiter, nous ne croyons pas en un fournisseur d’objets unique ou une norme qui serait miraculeusement et parfaitement suivie par tous. Sur une plateforme logique (un tableau de bord) chacun peut définir simplement des relations simples, et les applications grand public ou professionnelles envisageables sont innombrables :

Le soir chez soi : si la chaîne météo indique une amélioration du temps pendant la nuit, cela induira automatiquement une baisse du niveau de chauffage des pièces à dormir de la maison. Le lendemain sur le téléphone portable, on recevra une alerte indiquant que la marque pour laquelle on travaille fait l’objet d’un pic de mentions négatives sur Twitter, suggérant l’organisation d’une réunion avec les responsables concernés qui auront également été alertées afin d’imaginer la meilleure réaction possible pour éviter une crise.

On peut également envisager dans un avenir très proche la mise en place de corrélations entre différents services d’une organisation, voir entre différentes entreprises, facilitant largement la prise de décision en urgence. Si un des transporteurs d’une marque est en panne, entraînant une rupture de stock en magasin sur une zone géographique donnée, on prendra soin de programmer un tableau de bord afin que cette circonstance entraîne automatiquement l’arrêt de la campagne de communication géolocalisée correspondante.

Bienvenue dans le Web Programmable !

1 Tableau de bord

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Et si l’Internet des Objets (IoT) n’était pas une révolution ? Stefan Lechère, Vice-président du Développement Europe de Netvibes

31st mars, 2015

L’internet des objets rencontre un fort succès auprès du grand public et des entreprises. Si beaucoup parlent d’une révolution, il ne s’agit pourtant que des prémisses selon Stefan Lechère, Directeur du Développement Europe de Netvibes, le spécialiste de la Dashboard1 Intelligence. D’après lui, la véritable révolution se trouve dans la mise en place d’interactions automatisées entre les objets, les informations et les événements.

L’31 (IoT) : un enjeu pour les entreprises ?

Objets connectés, domotique, e-santé : la vague de l’Internet des Objets (IoT) est sur toutes les lèvres. Pour beaucoup, nous sommes entrés dans une nouvelle ère. Gartner évalue ainsi à 4,9 milliards le nombre d’objets connectés à l’IoT en 2015 et estime que ce nombre devrait atteindre les 25 milliards d’ici 2020. La croissance est exponentielle, témoignant d’une demande forte. Néanmoins, cette évaluation ne met en évidence que la première phase de cette révolution, la multiplication des objets connectés. La véritable révolution n’est pas là.

Le web programmable est la véritable révolution

Multiplier les objets connectés n’a que peu d’intérêt si cela n’aide pas à améliorer son quotidien et gagner du temps. L’objectif doit être de pouvoir déclencher une action automatisée grâce à une information reçue en temps réel. La véritable innovation se niche dans les interactions automatisées entre le contenu du Web d’aujourd’hui, sources d’information et interactions humaines et ces nouveaux entrants: les objets connectés. L’opportunité fantastique est donc de faire interagir ce nouveau Web fait de 3 « choses » : « content », « people » et « objects ». Cette opportunité s’offre a l’individu mais aussi, bien sûr, à l’entreprise.

C’est le web programmable qui offre la possibilité à tous de contrôler son quotidien en corrélant intuitivement les relations entre les objets connectés et les informations reçues en temps réel.

Pour conserver cette opportunité intacte et ne pas la limiter, nous ne croyons pas en un fournisseur d’objets unique ou une norme qui serait miraculeusement et parfaitement suivie par tous. Sur une plateforme logique (un tableau de bord) chacun peut définir simplement des relations simples, et les applications grand public ou professionnelles envisageables sont innombrables :

Le soir chez soi : si la chaîne météo indique une amélioration du temps pendant la nuit, cela induira automatiquement une baisse du niveau de chauffage des pièces à dormir de la maison. Le lendemain sur le téléphone portable, on recevra une alerte indiquant que la marque pour laquelle on travaille fait l’objet d’un pic de mentions négatives sur Twitter, suggérant l’organisation d’une réunion avec les responsables concernés qui auront également été alertées afin d’imaginer la meilleure réaction possible pour éviter une crise.

On peut également envisager dans un avenir très proche la mise en place de corrélations entre différents services d’une organisation, voir entre différentes entreprises, facilitant largement la prise de décision en urgence. Si un des transporteurs d’une marque est en panne, entraînant une rupture de stock en magasin sur une zone géographique donnée, on prendra soin de programmer un tableau de bord afin que cette circonstance entraîne automatiquement l’arrêt de la campagne de communication géolocalisée correspondante.

Bienvenue dans le Web Programmable !

1 Tableau de bord

By
@coesteve1
backtotop