9 cadres sur 10 déclarent ignorer le lieu d’hébergement de leurs données – Sondage IFOP, Aruba Cadres & Cloud Computing

Hands with digital tablet on blurred city background

Alors que les entreprises intègrent de plus en plus de nouvelles solutions informatiques pour améliorer leur productivité, Aruba, en partenariat avec l’IFOP a interrogé les cadres sur leur connaissance et leur utilisation d’une technologie en vogue : le Cloud Computing.

Des chiffres qui lèvent le voile sur un paradoxe 100% français, une connaissance correcte du concept de Cloud couplée à une maitrise quasi inexistante du fonctionnement concret de cette technologie. 

Alors que le Cloud Computing reste une notion encore abstraite aux yeux du grand public, nous pouvons noter qu’à fin 2014, 90% des cadres interrogés ont déjà entendu parler du Cloud et que plus de la moitié des sondés savent assez précisément de quoi il s’agit.

Les cadres français ont donc une connaissance correcte du Cloud dans ses grandes lignes. Cependant, 1/4 des cadres interrogés pensent que les données sauvegardées dans le Cloud sont transmises à des satellites et 1/3 des sondés pensent que le Cloud est une application mobile pour smartphones ou tablettes.

Cependant, il existe un décalage entre les dires et la pratique. En effet, alors que la majorité des cadres interrogés se déclarent familiers de la technologie Cloud, 90% d’entre ignorent le lieu d’hébergement de leurs données. De plus, plus d’un cadre sur deux, en particulier dans les entreprises de plus de 5 000 salariés où ce chiffre atteint 61%, n’a pas confiance dans la technologie Cloud.

Le sondage Aruba-IFOP note une utilisation très faible du Cloud de la part des cadres alors qu’une majorité d’entre eux ne respecte pas les précautions d’usage en matière de sécurisation des données. En effet, beaucoup de cadres privilégient la sauvegarde de leurs données sur des appareils externes susceptibles de ne plus fonctionner ou d’être dérobés plutôt que sur le Cloud. Par exemple, plus d’un cadre sur deux sauvegarde ses données sur son ordinateur, clé USB ou disque dur externe, tandis que seuls 17% ont recours au Cloud. De plus, 1/3 des personnes interrogées déclarent utiliser des données personnelles dans leur mot de passe.

Au final, en dépit des craintes et idées reçues révélées par cette étude Aruba-IFOP,  le Cloud Computing est très largement perçu comme une technologie d’avenir, puisque 70% des cadres considèrent que toutes les entreprises seront équipées du Cloud d’ici quelques années.

Méthodologie

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1000 personnes, représentatif de la population cadre. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, secteur d’activité et région). Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 21 au 25 novembre 2014.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

9 cadres sur 10 déclarent ignorer le lieu d’hébergement de leurs données – Sondage IFOP, Aruba Cadres & Cloud Computing

Hands with digital tablet on blurred city background 26th mars, 2015

Alors que les entreprises intègrent de plus en plus de nouvelles solutions informatiques pour améliorer leur productivité, Aruba, en partenariat avec l’IFOP a interrogé les cadres sur leur connaissance et leur utilisation d’une technologie en vogue : le Cloud Computing.

Des chiffres qui lèvent le voile sur un paradoxe 100% français, une connaissance correcte du concept de Cloud couplée à une maitrise quasi inexistante du fonctionnement concret de cette technologie. 

Alors que le Cloud Computing reste une notion encore abstraite aux yeux du grand public, nous pouvons noter qu’à fin 2014, 90% des cadres interrogés ont déjà entendu parler du Cloud et que plus de la moitié des sondés savent assez précisément de quoi il s’agit.

Les cadres français ont donc une connaissance correcte du Cloud dans ses grandes lignes. Cependant, 1/4 des cadres interrogés pensent que les données sauvegardées dans le Cloud sont transmises à des satellites et 1/3 des sondés pensent que le Cloud est une application mobile pour smartphones ou tablettes.

Cependant, il existe un décalage entre les dires et la pratique. En effet, alors que la majorité des cadres interrogés se déclarent familiers de la technologie Cloud, 90% d’entre ignorent le lieu d’hébergement de leurs données. De plus, plus d’un cadre sur deux, en particulier dans les entreprises de plus de 5 000 salariés où ce chiffre atteint 61%, n’a pas confiance dans la technologie Cloud.

Le sondage Aruba-IFOP note une utilisation très faible du Cloud de la part des cadres alors qu’une majorité d’entre eux ne respecte pas les précautions d’usage en matière de sécurisation des données. En effet, beaucoup de cadres privilégient la sauvegarde de leurs données sur des appareils externes susceptibles de ne plus fonctionner ou d’être dérobés plutôt que sur le Cloud. Par exemple, plus d’un cadre sur deux sauvegarde ses données sur son ordinateur, clé USB ou disque dur externe, tandis que seuls 17% ont recours au Cloud. De plus, 1/3 des personnes interrogées déclarent utiliser des données personnelles dans leur mot de passe.

Au final, en dépit des craintes et idées reçues révélées par cette étude Aruba-IFOP,  le Cloud Computing est très largement perçu comme une technologie d’avenir, puisque 70% des cadres considèrent que toutes les entreprises seront équipées du Cloud d’ici quelques années.

Méthodologie

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1000 personnes, représentatif de la population cadre. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, secteur d’activité et région). Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 21 au 25 novembre 2014.

By
@coesteve1
backtotop