Les avantages de l’approche basée sur une plateforme mobile pour véritablement bénéficier de toutes les possibilités de la mobilité au-delà de l’entreprise – par Florian Bienvenu de Good Technology

L’impact que la mobilité peut avoir sur les résultats d’une entreprise est impressionnant, et je suis convaincu que son potentiel est encore très loin d’être exploité au maximum. Le rapport intitulé « Le commerce mobile s’apprête à décoller en Inde » de Forrester Research contient un certain nombre d’informations intéressantes au sujet de la mobilité au sein de cette économie émergente : accélération de l’adoption de smartphones, prise de conscience et acceptation croissantes de la part du commerce mobile, 900 millions d’abonnements mobiles, 220 millions d’abonnement à Internet sans fil et 46 millions d’abonnements à des services mobiles à haut débit. Les entreprises possèdent donc une exceptionnelle opportunité dont elles doivent tirer profit.

Par exemple, la banque centrale d’Inde, la Reserve Bank of India (RBI), évalue actuellement la faisabilité de l’extension de facilités de caisse aux utilisateurs de porte-monnaie mobile. Si cet essai est concluant, la RBI autorisera les retraits de liquide à l’aide de ces porte-monnaie (ce qui n’est pas encore le cas actuellement). Dans un pays où 50 % des gens ne possèdent pas de compte d’épargne, un tel changement aura un effet extraordinaire sur le commerce mobile. Les utilisateurs pourront effectuer des opérations en utilisant leurs téléphones mobiles (pas besoin de carte de crédit, de débit ou de compte en banque). Imaginez l’opportunité qui s’offrirait à vous si vous deviez créer une application pour ça !

Ceci n’est qu’un exemple, un point de données, de ce qui se passe actuellement au sein d’une économie émergente avec une énorme base d’utilisateurs. En extrapolant le potentiel inhérent à l’Inde au reste des pays en voie de développement (qui représentent 83 % de la population mondiale  et 97 % de la future croissance mondiale), il est facile de comprendre pourquoi j’estime que celui de la mobilité n’est pas encore pleinement exploité.

Quel est le rapport avec la mobilité en entreprise ? Les entreprises souhaitant tirer profit de la prolifération des terminaux mobiles afin d’améliorer leurs résultats devront tenir compte des interactions de leurs utilisateurs au-delà des frontières de l’entreprise, et potentiellement dans des situations similaires à celle de l’essai pilote de la RBI en Inde. Ainsi, la mobilité d’entreprise ne sera plus uniquement destinée aux employés (B2E) mais aussi à l’entreprise de manière étendue, incluant les fournisseurs, les partenaires commerciaux etc. (B2B) ainsi que les clients (B2C). Cela nécessite une gestion sécurisée et centralisée des données professionnelles et la fourniture de contenu par l’intermédiaire d’applications mobiles en fonction de l’adresse IP de l’utilisateur.

Un certain nombre de facteurs influent sur la réussite des investissements d’une entreprise en matière d’applications mobiles. Par exemple, l’attractivité de l’expérience mobile est un élément important, en particulier lorsqu’il est question de pouvoir s’adapter pour servir une large base d’utilisateurs. Cette expérience mobile inclut à la fois l’expérience utilisateur et les performances des applications, et il suffit d’échouer à l’un de ces deux niveaux pour tirer l’ensemble vers le bas. Les performances, en particulier, ont une importance capitale. Les attentes que nous avons envers la mobilité en termes de disponibilité permanente et de réactivité immédiate impliquent que le seul moment où les performances sont au cœur des conversations est quand elles ne sont pas satisfaisantes, ce qui entraîne de mauvaises notes au niveau des applications.

Cependant, dans leur quête afin de tirer profit de la mobilité en fournissant une expérience mobile de qualité, les entreprises ne doivent pas oublier d’assurer la sécurité des données où qu’elles soient utilisées, ainsi que le respect de la vie privée des utilisateurs. Par exemple, dans le cadre des essais pilotes de porte-monnaie mobiles de la RBI, la sécurité de l’argent dans ces portefeuilles mobiles sera un élément très important. Sans cela, l’essai pilote ne pourra pas être concluant.

Mais les compétences en matière de développement nécessaires pour assurer la sécurité au niveau professionnel et garantir la confidentialité des utilisateurs pour les applications sont plus difficiles à trouver, et sont très différentes de celles requises pour créer des applications mobiles attrayantes. En outre, les solutions axées sur les terminaux telles que les solutions de MDM – Mobile Device Management – (un premier choix pour les sociétés cherchant à gérer la mobilité d’entreprise) ne sont pas conçues pour les utilisateurs au-delà des frontières de l’entreprise (car si vous ne figurez pas dans l’annuaire de l’entreprise, votre appareil ne sera pas contrôlé par elle). Par conséquent, si l’objectif est d’étendre la mobilité au-delà des employés (B2E) afin d’inclure également les entreprises (B2B) et les clients (B2C), quelles sont les options à disposition ?

Une approche basée sur une plateforme, par exemple. Une telle approche offre aux entreprises la flexibilité nécessaire pour le déploiement d’un ensemble de technologies permettant de gérer la mobilité dans l’entreprise et au-delà. En plus de fournir une gamme d’outils informatiques de contrôle (gestion des terminaux mobiles, gestion des applications mobiles,gestion des services mobiles, gestion du contenu mobile etc.) offrant la possibilité d’assurer la gestion du cycle de vie des applications pour un ensemble d’utilisateurs, cette approche permet surtout à chacun (développeur d’applications d’entreprise ou éditeur de logiciels) de créer simplement et rapidement des applications orientées B2E / B2B / B2C de niveau professionnelle. Une approche axée sur une plateforme offre également un ensemble de fonctionnalités permettant de faciliter le développement des applications : gestion de la sécurité et des identités, intégration aux systèmes d’information existants, ainsi que des fonctionnalités mobiles de base telles que l’accès aux données hors ligne, le partage de documents, la vérification de présence en ligne etc.

Le fait de rendre de telles fonctionnalités accessibles en tant que services par l’intermédiaire d’interfaces largement reconnues, comme l’API RESTful, permettra aux développeurs de créer des expériences variées. MBaaS (mobile backend as a service) : tel est le terme utilisé pour décrire ces services, nécessaires au développement d’applications mobiles. En s’assurant que le MBaaS fasse partie d’une approche basée sur une plateforme, on accélère le développement des applications mobiles grâce à la suppression de la complexité de la programmation côté serveur, et les développeurs d’applications peuvent ainsi se focaliser sur l’innovation. Plus de temps peut être consacré au développement du côté frontal des applications et à une meilleure expérience mobile, plutôt que du côté backend auquel on consacre actuellement l’essentiel du temps.

Surtout, une approche axée sur une plateforme permet aux entreprises de concrétiser le potentiel de la mobilité au niveau des résultats de l’entreprise, tout en conservant le contrôle de leurs données.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Les avantages de l’approche basée sur une plateforme mobile pour véritablement bénéficier de toutes les possibilités de la mobilité au-delà de l’entreprise – par Florian Bienvenu de Good Technology

10th février, 2015

L’impact que la mobilité peut avoir sur les résultats d’une entreprise est impressionnant, et je suis convaincu que son potentiel est encore très loin d’être exploité au maximum. Le rapport intitulé « Le commerce mobile s’apprête à décoller en Inde » de Forrester Research contient un certain nombre d’informations intéressantes au sujet de la mobilité au sein de cette économie émergente : accélération de l’adoption de smartphones, prise de conscience et acceptation croissantes de la part du commerce mobile, 900 millions d’abonnements mobiles, 220 millions d’abonnement à Internet sans fil et 46 millions d’abonnements à des services mobiles à haut débit. Les entreprises possèdent donc une exceptionnelle opportunité dont elles doivent tirer profit.

Par exemple, la banque centrale d’Inde, la Reserve Bank of India (RBI), évalue actuellement la faisabilité de l’extension de facilités de caisse aux utilisateurs de porte-monnaie mobile. Si cet essai est concluant, la RBI autorisera les retraits de liquide à l’aide de ces porte-monnaie (ce qui n’est pas encore le cas actuellement). Dans un pays où 50 % des gens ne possèdent pas de compte d’épargne, un tel changement aura un effet extraordinaire sur le commerce mobile. Les utilisateurs pourront effectuer des opérations en utilisant leurs téléphones mobiles (pas besoin de carte de crédit, de débit ou de compte en banque). Imaginez l’opportunité qui s’offrirait à vous si vous deviez créer une application pour ça !

Ceci n’est qu’un exemple, un point de données, de ce qui se passe actuellement au sein d’une économie émergente avec une énorme base d’utilisateurs. En extrapolant le potentiel inhérent à l’Inde au reste des pays en voie de développement (qui représentent 83 % de la population mondiale  et 97 % de la future croissance mondiale), il est facile de comprendre pourquoi j’estime que celui de la mobilité n’est pas encore pleinement exploité.

Quel est le rapport avec la mobilité en entreprise ? Les entreprises souhaitant tirer profit de la prolifération des terminaux mobiles afin d’améliorer leurs résultats devront tenir compte des interactions de leurs utilisateurs au-delà des frontières de l’entreprise, et potentiellement dans des situations similaires à celle de l’essai pilote de la RBI en Inde. Ainsi, la mobilité d’entreprise ne sera plus uniquement destinée aux employés (B2E) mais aussi à l’entreprise de manière étendue, incluant les fournisseurs, les partenaires commerciaux etc. (B2B) ainsi que les clients (B2C). Cela nécessite une gestion sécurisée et centralisée des données professionnelles et la fourniture de contenu par l’intermédiaire d’applications mobiles en fonction de l’adresse IP de l’utilisateur.

Un certain nombre de facteurs influent sur la réussite des investissements d’une entreprise en matière d’applications mobiles. Par exemple, l’attractivité de l’expérience mobile est un élément important, en particulier lorsqu’il est question de pouvoir s’adapter pour servir une large base d’utilisateurs. Cette expérience mobile inclut à la fois l’expérience utilisateur et les performances des applications, et il suffit d’échouer à l’un de ces deux niveaux pour tirer l’ensemble vers le bas. Les performances, en particulier, ont une importance capitale. Les attentes que nous avons envers la mobilité en termes de disponibilité permanente et de réactivité immédiate impliquent que le seul moment où les performances sont au cœur des conversations est quand elles ne sont pas satisfaisantes, ce qui entraîne de mauvaises notes au niveau des applications.

Cependant, dans leur quête afin de tirer profit de la mobilité en fournissant une expérience mobile de qualité, les entreprises ne doivent pas oublier d’assurer la sécurité des données où qu’elles soient utilisées, ainsi que le respect de la vie privée des utilisateurs. Par exemple, dans le cadre des essais pilotes de porte-monnaie mobiles de la RBI, la sécurité de l’argent dans ces portefeuilles mobiles sera un élément très important. Sans cela, l’essai pilote ne pourra pas être concluant.

Mais les compétences en matière de développement nécessaires pour assurer la sécurité au niveau professionnel et garantir la confidentialité des utilisateurs pour les applications sont plus difficiles à trouver, et sont très différentes de celles requises pour créer des applications mobiles attrayantes. En outre, les solutions axées sur les terminaux telles que les solutions de MDM – Mobile Device Management – (un premier choix pour les sociétés cherchant à gérer la mobilité d’entreprise) ne sont pas conçues pour les utilisateurs au-delà des frontières de l’entreprise (car si vous ne figurez pas dans l’annuaire de l’entreprise, votre appareil ne sera pas contrôlé par elle). Par conséquent, si l’objectif est d’étendre la mobilité au-delà des employés (B2E) afin d’inclure également les entreprises (B2B) et les clients (B2C), quelles sont les options à disposition ?

Une approche basée sur une plateforme, par exemple. Une telle approche offre aux entreprises la flexibilité nécessaire pour le déploiement d’un ensemble de technologies permettant de gérer la mobilité dans l’entreprise et au-delà. En plus de fournir une gamme d’outils informatiques de contrôle (gestion des terminaux mobiles, gestion des applications mobiles,gestion des services mobiles, gestion du contenu mobile etc.) offrant la possibilité d’assurer la gestion du cycle de vie des applications pour un ensemble d’utilisateurs, cette approche permet surtout à chacun (développeur d’applications d’entreprise ou éditeur de logiciels) de créer simplement et rapidement des applications orientées B2E / B2B / B2C de niveau professionnelle. Une approche axée sur une plateforme offre également un ensemble de fonctionnalités permettant de faciliter le développement des applications : gestion de la sécurité et des identités, intégration aux systèmes d’information existants, ainsi que des fonctionnalités mobiles de base telles que l’accès aux données hors ligne, le partage de documents, la vérification de présence en ligne etc.

Le fait de rendre de telles fonctionnalités accessibles en tant que services par l’intermédiaire d’interfaces largement reconnues, comme l’API RESTful, permettra aux développeurs de créer des expériences variées. MBaaS (mobile backend as a service) : tel est le terme utilisé pour décrire ces services, nécessaires au développement d’applications mobiles. En s’assurant que le MBaaS fasse partie d’une approche basée sur une plateforme, on accélère le développement des applications mobiles grâce à la suppression de la complexité de la programmation côté serveur, et les développeurs d’applications peuvent ainsi se focaliser sur l’innovation. Plus de temps peut être consacré au développement du côté frontal des applications et à une meilleure expérience mobile, plutôt que du côté backend auquel on consacre actuellement l’essentiel du temps.

Surtout, une approche axée sur une plateforme permet aux entreprises de concrétiser le potentiel de la mobilité au niveau des résultats de l’entreprise, tout en conservant le contrôle de leurs données.

By
@coesteve1
backtotop